Messages

« Si tu refuses de voir le meilleur en toi-même et choisis de t’attarder sur tout le négatif en toi, tu dois être prêt à en accepter les conséquences, car tu attires à toi ce que tu maintiens dans tes pensées. Ne pense qu’au meilleur qui sera devant toi. »

Eileen Caddy


Pardonner, c’est récupérer la part que l’on a donnée à l’autre malgré nous. C’est récupérer ce qui nous appartient et se sentir entier.

Les personnes dépendantes ont tendance à créer avec les relations ce que nous appelons dans l’univers une dépendance affective exagérée. La cause réside dans la peur d’être rejetées car se sentir rejeter c’est ne plus avoir de consistance dans le monde. Ces personnes ressentent donc un vide qu’elles cherchent à tout prix à remplir, en se dirigeant vers des personnes empathiques, douces et compréhensives, qui souvent s’oublient pour s’occuper des autres. Profil-type parce que facilement manipulable.

Mais la roue de la Vie tourne et un jour viendra où ces personnes ne trouveront plus personne à manipuler pour remplir leur vide. Elles devront alors faire face à de nouveaux obstacles et n’auront d’autre choix que d’abandonner la manipulation pour se consacrer à la recherche d’une façon de survivre, de surmonter ces obstacles. Mais ces obstacles ne sont ni plus ni moins les leurs, ceux qu’elles se sont construits elles-mêmes avec les années.

Si vous souffrez d’être rejeté, de grâce, faites-vous aider pour ne pas tomber dans le piège que sont vos propres obstacles car il sera difficile d’en sortir. N’allez pas trop loin dans la possessivité affective car cela va se retourner contre vous. Vous vous sentirez vous-mêmes prisonnier de vos propres possessivités intérieures.

Rendez grâce à cette âme que vous incarnez et arrêtez de vouloir la faire taire.

Magali Walter


La Vie met sur notre chemin des personnes avec lesquelles on doit conjuguer, avec lesquelles on doit faire la synthèse de notre avoir.

Il te faudra rester vigilant quand la confiance s’installera de manière excessive car  l’autre aura la possibilité de prendre le pouvoir sur toi. De manière détachée tu œuvreras en te concentrant sur l’essentiel et sur ce qui est vrai et juste pour toi. Il y a en toi cette magnifique flamme qui a toujours brillé et qui te permet d’être en accord avec toi-même, dans tes valeurs et dans ton amour pour toi-même. Sache rencontrer cette flamme intérieure, ta guidance, ta grande liberté. Elle est là, elle t’attend.

Il y a la force des mots en devenir et il y a ces mots qui peuvent anéantir quiconque s’en approche. Les paroles sont souvent déformées au profit du pouvoir.

Il faut refuser de rencontrer l’autre sur le terrain de sa folie.

Tu n’es pas obligé de te laisser embarquer dans ce qui, chez l’autre, t’échappe, qui peut être malsain ou qui peut t’entrainer vers le fond. Tu as une autorité là-dessus. Tu as la possibilité de garder ta propre parole, ton propre positionnement, ce qui ne t’empêche pas d’être en lien avec l’autre.

Chaque chose que tu mets en éveil dans ta conscience se manifestera.

Reste ouvert à de nouvelles expériences, qui sauront te donner de l’élan sur ton chemin.

Reste fidèle à tes principes de lumière et sache toujours trouver la gratitude dans tous tes actes.

Magali Walter


Si vous voulez trouver les secrets de l’Univers, pensez en termes d’énergie, de fréquence, d’information et de vibration.

On peut obtenir n’importe quoi si nous sommes prêts à aider suffisamment d’autres à obtenir ce qu’ils veulent.

Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que l’on ose pas, mais parce que l’on n’ose pas qu’elles sont difficiles.

Quand les conditions sont suffisantes, les choses se manifestent. Quand les conditions ne sont plus suffisantes, elles se retirent : elles attendent le moment opportun pour se manifester à nouveau.

Ce n’est pas tant ce que les gens ignorent qui cause des problèmes, c’est tout ce qu’ils savent et qui n’est pas vrai.

Le secret du changement consiste à concentrer son énergie pour créer du nouveau, et non pas pour se battre contre l’ancien.

Citations de Nikola Tesla, Zig Ziglar, Sénèque, Bouddha, Dan Millman.


Un magnifique mantra plein de douceur et d’espoir…

La Terre s’ajuste et nous, de même, nous ajustons avec elle. Ça chahute, ça bouscule, des variations se font sentir. Il y a des ajustements au niveau de votre manière de penser.

Ne restez pas confinés dans vos pensées limitantes. Ouvrez grand les fenêtres de votre esprit. Il y a de fortes chances que vous ayez à revoir votre imaginaire. Faire le tri est nécessaire, en particulier dans le monde de vos pensées.

Soyez réactifs, ne vous laissez pas avoir par une certaine lassitude.

Ne soyez pas surpris par les changements imprévus qui se manifesteront de plus en plus pour vous permettre de lâcher votre contrôle.

Il y a, chez certains d’entre vous, une grande fatigue émotionnelle. Cette fatigue nous met en relation avec le passé. Ce passé auquel vous vous accrochez encore doit maintenant être dépassé et lâché. Il correspond aux vibrations antérieures et n’a plus sa place dans le présent. Pensez-y.

Il y a également une part d’ombre sur laquelle vous vous appuyez fortement et qui vous restreint quant à votre avancement sur votre chemin. Ces parts d’ombre sont très visibles aujourd’hui car la vibration terrestre met en évidence les disfonctionnements, dont font partie les parts d’ombre. Plus vous avez peur de l’ombre, plus l’ombre se manifeste dans votre quotidien. Alors acceptez de laisser partir ce passé inférieur pour pouvoir vous élever davantage.

Ouvrez, ouvrez, chères âmes ! Afin que le courant lumineux puisse venir vous toucher au centre de votre cœur. Votre âme le réclame.

Magali Walter


« Essayer de tout comprendre en fonction de la mémoire, du passé et des écrits, c’est comme avoir vécu l’essentiel de sa vie, le nez dans un guide touristique, sans jamais regarder le paysage ».

Alan Watts.

Tout ce que nous sommes est le résultat de nos pensées. Nous sommes ce que nous pensons.

Bouddha.

Mieux vaut une conscience tranquille qu’une destinée prospère. J’aime mieux un bon sommeil qu’un bon lit.

Le changement de soi est plus important qu’un changement de situation.

Les difficultés et les obstacles, s’ils sont bien compris et utilisés, peuvent devenir des sources de force inattendues.

Ecoutez simplement votre cœur, votre intuition. Dans le voyage de la vie, ils sont vos seuls guides.

Magali Walter



Nous aimerions tous trouver la lumière sur Terre.

Nous nous heurtons à tant d’hostilité parfois. Nous sommes si peu compris, à la recherche de cet élément qui fait partie de notre âme. Beaucoup d’âmes se perdent en recherchant ce point de lumière auquel elles aspirent tant.

Il faut comprendre que cette lumière est déjà présente en vous, qu’elle demande juste à s’éveiller, à se manifester grâce à une conscience qui s’élève davantage. Dans l’air que nous respirons, il y a des petites particules lumineuses qui nourrissent cette part de lumière en nous. Pour en bénéficier, il faut entrer dans un état de conscience un peu plus élevé et ainsi ne faire qu’un avec tous ces éléments qui sont à portée de nous.

Elevez-vous davantage en vous promenant dans la nature. Vous y trouverez tous les éléments dont votre âme à besoin pour se nourrir. En se nourrissant de tout cela, elle va se manifester différemment, vous amenant bien-être et ancrage dans votre quotidien.

Le silence est très important également. Restez quelques minutes par jour dans le silence, et vos idées seront plus claires et les décisions plus faciles à prendre.

La nature s’éveille. C’est une période merveilleuse pour se ressourcer et s’éveiller avec elle. Soyez les petites feuilles qui se déploient gentiment, soyez cette fraicheur et habitez-la dans votre cœur. Ce vert tendre du printemps, couleur du chakra du cœur, est justement là pour nous le rappeler. A la sortie de l’hiver, nous sommes fragiles comme ces petites feuilles qui se déploient. Nous devons prendre notre temps pour sortir de ce passage et arriver doucement à nous éclore comme le printemps.

Tout ce que nous faisons avec le cœur va nous amener à être plus tendres avec nous-mêmes ainsi qu’avec les autres.

Magali Walter


Je vous laisse méditer sur cet enseignement.

******************************************************************

Je voulais aborder un sujet qui me semble important suite aux témoignages que j’entends.

Aujourd’hui, vous trouvez à peu près tout en matière de développement personnel. Ces dernières années il y a eu une grande ouverture à ce niveau-là, mais également l’arrivée de tout et n’importe quoi.

Il faut savoir que, quand vous désirez communiquer avec l’au-delà, une préparation, un alignement de tous vos corps sont nécessaires. Cet alignement  demande un grand travail sur soi, qui ne se fait pas en un week-end. Et pourtant, selon l’énoncé de certains ateliers, il semblerait que nous puissions entrer en connexion avec l’au-delà en deux jours. Étrange tout ça.

Il faut savoir que, quand vous forcez les portes pour entrer en connexion, vous risquez d’être en contact avec les mondes intermédiaires si vous n’êtes pas suffisamment préparés. Les âmes qui ne sont pas assez évoluées pour être dans la lumière entrent facilement en contact avec n’importe qui. Pour elles, c’est un moyen d’exister et de déverser leur mal-être.

Si vous avez des blessures, des croyances limitées, vous risquez d’attirer des entités avec les mêmes blessures ou croyances limitatives que vous, ce qui devient dangereux.

Avant d’accéder à ce genre d’ateliers, demandez-vous ce que vous cherchez en vous inscrivant.

Il est important de travailler sur soi. C’est le premier pas à franchir avant d’entrer en contact avec les mondes invisibles. Ce n’est pas un jeu. En franchissant la ligne rouge, vous risquez d’avoir des entités accrochées à vos corps énergétiques qui pompent vos énergies jusqu’à ce que vous en tombiez malades. Alors soyez prudents.

Posez-vous les bonnes questions avant de vous inscrire. Si c’est pour vous, qu’est-ce que cela pourrait vous apporter dans votre quotidien? Mais avant tout, pourquoi êtes-vous attirés par ce genre d’ateliers ? Pourquoi vouloir communiquer avec les défunts ? Est-ce que vous cherchez un soutien pour avancer sur votre chemin ?

C’est vous le seul maître à bord. Vous seuls avez les clés pour avancer. Vouloir communiquer avec les défunts, c’est vouloir garder encore un moment ces êtres chers, n’est-ce pas ?

Et si je vous disais que ces êtres qui sont maintenant de l’autre côté, dans le monde parallèle au nôtre, désiraient seulement gravir leur montagne de lumière ? Qu’ils ont besoin que vous les accompagniez et les aidiez à se détacher du monde de la matière ? Vous en êtes responsables. Soyez heureux pour eux au lieu de pleurer leur perte et de vous accrocher au néant.

Je pourrais dire tellement de choses à ce sujet, mais tout cela a le vent en poupe.  Pouvoir se vanter d’être entré en contact avec un défunt  nourrit l’ego. Les défunts ne sont pas une attraction. Quand une âme décide de s’en aller, c’est qu’il est temps pour vous d’avancer sans elle, qu’il est temps de vous appuyer sur vos propres acquis, d’expérimenter seuls.

Alors réjouissez-vous de cette liberté au lieu de vous sentir attachés.

Magali Walter


Tout ce que tu fais, fais-le avec conscience.

Regarde autour de toi et ne sois pas le centre de ton monde. Regarde ce qui se passe tout près de toi. Regarde….

Quand tes soucis envahissent ton esprit, ton cœur n’a plus l’espace nécessaire pour t’apporter de belles et immenses énergies d’amour.

Préoccupe-toi de ton espace vital et nourris-le de pensées harmonieuses.

La paix dans le monde ne peut venir que de toi car, en pensant de manière positive, tu émanes de petites particules lumineuses dans l’atmosphère qui vont toucher tout ce qui vit autour de toi. Penses-y.

Soucie-toi de ce que pensent les autres et tu seras toujours leur prisonnier.

Si tu ne changes pas de direction, tu peux te retrouver au point de départ.

Lorsque tu parles, tu ne fais que répéter ce que tu sais déjà. Alors que, lorsque tu écoutes, tu peux apprendre quelque chose de nouveau.

Je vous laisse méditer sur ces quelques lignes…

Magali Walter


Se libérer en remettant au divin nos préoccupations, nos soucis et s’ouvrir dans la paix et la douceur.

Accueillir sa foi comme un cadeau de l’Univers.

Redécouvrir sa foi à travers la respiration et laisser s’installer cette merveilleuse énergie en soi.

Ce cadeau est présent en vous, disponible en tout temps, il suffit de libérer votre pensée et descendre au centre de votre cœur et de vous y installer pour vous nourrir.

Paix et abondance sont disponibles pour vous.

« Je suis installée avec toi et je peux enfin me poser entre tes mains. Ainsi, je me ressource et je puise ta sagesse qui me fait me sentir bien et en accord avec qui JE SUIS.»

Sois cette âme qui navigue dans la chaleur divine de ton être. Accueille les bras ouverts toute cette amplitude.

Sois toujours là pour toi, ta présence est indispensable pour te ressourcer au centre de ton cœur. Tu y puises la sagesse, la compréhension.

La progression te fera vivre des moments exaltants, pleins de joie et d’épanouissement.

Sens-toi vivant là où tu te trouves et n’oublie pas que c’est parce que tu es vivant que tout est possible.

Magali Walter


Parfois il est préférable de s’éloigner de certaines personnes qui nous empêchent de grandir et d’être heureux et qui nous transmettent un sentiment d’infériorité, de lassitude et de grande fatigue. Ces personnes transmettent une série d’inquiétudes qui n’a rien à voir avec notre personne. S’éloigner des personnes qui nuisent à notre capacité émotionnelle et qui heurtent notre sensibilité, qui nous soumettent à leurs exigences, à leurs jugements et à leurs comportements toxiques. Tous ces ressentis doivent alerter et permettre de prendre la décision de s’en extraire rapidement.

Quand nous sommes sur ce chemin de l’éveil, il n’est pas rare de rencontrer ce genre de personnes. Souvent, quand nous sommes dans l’empathie et la sensibilité, ces personnes affluent, comme attirées par cette douceur que nous pouvons dégager.

Seraient-elles là pour nous apprendre à nous respecter, à poser nos limites ? Oui, mais pas que. Il y a aussi des retrouvailles karmiques qui nécessitent un passage tel que celui-ci.

Je crois que, quand nous sommes bien avec nous-mêmes, que nous nous aimons et que nous nous respectons, nous pouvons mettre un terme à ce genre de relations. Nous méritons mieux pour qui nous sommes et nous attirons, par là même, les bonnes personnes, qui sauront nous rendre heureux.

Peut-être avez-vous déjà vécu ce genre de relations ou peut-être même que vous êtes actuellement dans une relation toxique, sans réussir à vous en extraire. Si c’est le cas, ne désespérez pas car, quand vous aurez compris que vous valez mieux et que vous méritez ce grand respect, vous trouverez les mots et la manière de vous dégager de cette relation. Vous serez aidés par les énergies de dégagement qui accompagnent ce genre de situations et vous en serez libérés, soyez-en sûrs.

Je vous envoie beaucoup de douceur et de courage sur votre chemin.

Magali Walter


Il y a bien longtemps, je recevais de jeunes enfants. Ils venaient spontanément chez moi. Leur âme en souffrance avait bien besoin d’une écoute attentive et d’un soin tout particulier, ce que je leur donnai.

Je disais souvent, à cette époque, que ce seraient ces enfants-là qui sauveraient notre monde. Aujourd’hui, nous y sommes. Ce vendredi 15 mars 2019, une grande marche se déroulera en faveur du climat et ce sont des milliers de jeunes qui se soulèveront pour cette cause. Ils veulent une Terre digne de ce nom, veulent grandir et évoluer sur une Terre qui leur ressemble. Portons-les très haut et soutenons-les. Brandissons nos cœurs pour les aider à défendre leur cause.

Je me souviens que ces enfants avaient peur de choses qu’ils ne pouvaient pas expliquer et ces choses sont là aujourd’hui. Ils avaient surtout peur de ne pas y arriver. Je leur disais qu’un immense travail les attendait et que l’on avait besoin d’eux.

Aujourd’hui, je regarde les nouveaux enfants qui arrivent, la manière dont on s’occupe d’eux. Leur manière d’évoluer est à l’opposé de l’être humain ordinaire. Ils veulent guérir cette planète et vont devoir se battre contre une espèce humaine sans scrupules qui pense qu’à amasser et faire fructifier toujours plus leur argent.

Vous aviez promis, chères âmes, de relever ce défit de taille. Vous saviez que cela serait difficile, mais votre espoir est si grand et si pur que rien ne peut vous faire renoncer. Je vous regarde, je vous ressens et je vous porte. Que ma lumière puisse amener l’énergie nécessaire à ce combat.

Magali Walter


Me voilà de retour après une absence nécessaire afin de terminer un cycle. Après l’expérience qui m’a été donnée de vivre ces derniers temps, je vous livre ce message :

L’histoire de Jésus.

L’humanité, qui s’était éloignée toujours plus du chemin de l’évolution spirituelle, se trouvait dans une situation si désespérée que, par un immense acte d’Amour, le Créateur envoya son Fils dans le monde de la matière. En dispensant son enseignement, Jésus accomplit sa mission malgré l’hostilité qu’il rencontra. Cette dernière s’amplifia jusqu’à conduire au meurtre brutal du Fils de Dieu sur la croix. Cette forme de mise à mort, particulièrement douloureuse, et, dans ce cas totalement injustifiée, était en vigueur à l’époque.

Jésus dut, comme tout être humain, revêtir un corps physique pour venir sur Terre et il connut donc la souffrance au cours du terrible traitement qui lui fut infligé.

Cet acte effroyable n’était évidemment pas voulu de Dieu mais résultait uniquement de l’incompréhension des êtres humains devant les paroles de Jésus.

Toutes les personnes ayant blasphémé ou raillé Jésus alors qu’il souffrait injustement sont revenues sur Terre à plusieurs reprises, en revêtant chaque fois un nouveau corps.

La mort de Jésus sur la croix n’est pas davantage un sacrifice nécessaire qu’un meurtre, un crime qualifié. Toute autre explication est un euphémisme qui sert d’excuse ou provient de l’ignorance. Jésus n’est nullement venu sur Terre dans l’intention de se faire crucifier. Ce n’est d’ailleurs pas dans la crucifixion que réside la rédemption ! Jésus a au contraire été crucifié parce que sa qualité de message de la Vérité le rendait importun.

Ce n’est pas sa mort sur la croix qui pouvait et devait apporter la rédemption, mais bien la Vérité qu’Il offrait à l’humanité par ses paroles.

Les personnes qui ont jadis attaqué et raillé Jésus de leur plein gré, alors qu’il accomplissait sa mission d’aide indispensable, sont soumises à ces mêmes lois. Même si, dans ce cas, celui qu’elles poursuivaient de leur haine était un être particulier d’origine divine, les effets de lois ne pouvaient être suspendus pour autant.

La faute était même particulièrement grave, car rien ne pouvait justifier un tel déchaînement de haine aveugle.

Telle a été la véritable vie que Jésus a vécue. Par ignorance, les êtres humains pensant en savoir plus que lui, ne supportaient pas sa Vérité.

Encore aujourd’hui certains êtres sont confrontés à cette vérité et en sont dérangés. Mais ce qu’ils ne savent pas c’est que cette vérité peut les aider à ouvrir la porte de lumière qui est en eux.

Magali Walter


La paix intérieure.

Comment toucher cette paix intérieure ou comment arriver à cette paix intérieure ?

C’est avant tout un voyage au centre de soi-même. Explorer le centre de son être.

Cela commence un jour où l’on ne sait plus qui l’on est. On parcourt différentes voies, on se cherche, et c’est là que le voyage commence réellement. Ce voyage va prendre du temps. En effet, il faut du temps pour se découvrir. Le temps d’explorer ses failles, ses blessures, ses croyances, ses dénis. Alors, on accepte tout cela. On avance, on s’arrête pour faire le point sur ce que l’on a compris. Puis on repart.

Voilà à quoi ressemble le voyage de l’être incarné. Ce voyage t’emmènera très loin de ce que tu peux imaginer. Il faut l’accepter sinon il n’y aura pas de découverte.

Accepter parfois l’inacceptable, l’innommable, l’incommensurable : un véritable défi pour l’être limité que nous sommes.

Parfois, il y a cette certitude que tu as compris et la Vie te montre que ce n’est qu’une petite partie que tu as comprise. Il y a le doute, l’envie d’arrêter parce qu’il y a trop de souffrance. Puis, le miracle, le miracle de la marche sans fin que tu as entreprise il y a bien longtemps. Tu l’aimes, cette marche, parce qu’elle t’amène à plus de vérité, à plus d’authenticité, à plus d’affinité avec toi-même.

Tu vas aimer l’être que tu découvres. Il t’impressionne parfois, te questionne souvent et tu deviens soudain son meilleur ami. Tu t’accompagnes dans ce voyage. Et cette affinité avec qui tu es prend de l’ampleur, tu décolles presque vers d’infinis possibles. Tu prends confiance en toi, tu t’abandonnes, tu arrêtes de te battre contre toi-même, tu acceptes ta mission d’âme, tu reprends ta responsabilité d’âme et d’être humain incarné.

A chaque instant, la Vie te fait savoir que tu te trouves sur le bon chemin, elle t’encourage même à avancer.

Crois en toi, fais-toi aider si nécessaire, ne lutte pas seul.

Tend la main à celui qui veut bien la prendre et, si c’est ton chemin, un compagnon de route fera ce chemin avec toi. Si tu as cette chance du partage, alors tes pas seront plus doux. Par contre, si tu es seul, c’est que ta force est puissante et que tu peux t’appuyer sur elle.

Choisis de rester stable et serein. Ferme les yeux, tu es vivant.

Magali Walter.


Que se passe-t-il en vous quand vous débutez une nouvelle année ?

On aimerait tous savoir ce que nous réserve la nouvelle année. J’ai envie de vous dire qu’on la continue car il n’y a pas de véritable fin. Ce n’est qu’une continuité de ce que vous avez entrepris l’année précédente.

Des choix doivent être faits pour aller toujours plus vers une harmonie intérieure. Vos choix sont importants. Ils ne dépendent que de vous, vous seuls avez la réponse. Bien sûr, les énergies vont se rallier à vos choix en vous donnant l’impulsion nécessaire.

A chaque moment de notre vie, nous avons le choix d’accueillir le divin en nous ou de continuer à être l’otage de nos peurs conscientes ou inconscientes, de nos croyances limitantes et de notre égo manipulateur. Le choix s’opère suite à une crise bienvenue, qui nous permet de nous remettre en question et de faire les bons choix pour notre vie.

Je pense, par expérience, qu’il faut avant tout être conscient que nous déclenchons ce qui nous arrive. Par exemple, en refusant de comprendre pourquoi nous avons eu tel comportement dans telle situation ou pourquoi nous nous trouvons toujours dans les mêmes conflits ou les mêmes situations. Quand nous sommes amoureux de la Vie, c’est tout naturellement que nous désirons trouver les réponses et cela ne doit pas être une charge, bien au contraire. Plus on découvre la réponse aux problèmes, plus on a envie d’avancer.

Je pense également qu’il ne faut pas attendre une meilleure année, au risque d’être déçu, mais plutôt se réjouir d’une nouvelle année pour faire mieux que l’année précédente. Se réjouir des pas accomplis et se demander à chaque moment : « Comment puis-je m’améliorer ? » Si vous êtes dans cette optique de vouloir faire mieux et d’améliorer vos compétences, alors une joie va se manifester au centre de votre être. D’une part, parce que vous allez vous sentir vivants en le faisant et d’autre part, parce que vous récolterez les fruits de votre travail par la suite.

Le conseil que je pourrais vous donner, c’est de trouver un moment chaque jour, peu importe l’heure, de vous installer dans votre silence intérieur et de vous poser la question : « Comment puis-je m’améliorer ? » Ensuite, laissez venir  la réponse, notez-la et appliquez-la du mieux que vous pourrez.

Pour ma part, je suis ravie de cette nouvelle année qui commence et me réjouis de pouvoir vous proposer une nouveauté : à partir du 1er juillet 2019, vous pourrez prendre rendez-vous pour la réalisation de votre thème astral humaniste et c’est avec plaisir que je vous guiderai à travers ce nouvel outil sur votre chemin.

D’autres choses se mettent en place, vous serez avertis en temps voulu.

Voilà, chers êtres, je vous souhaite le meilleur dans votre recherche intérieure et me mets avec joie à votre disposition pour vous accompagner sur ce chemin.

Magali Walter.


Ancrez le calme, ancrez la sérénité, ne soyez pas réactifs aux perturbations extérieures.

À chaque instant, soyez centrés. Ne vous laissez pas emporter par les turbulences de votre égo.

Toute décision doit venir du centre de votre cœur, celle de la sagesse intérieure.

Ces derniers temps nous avons été bien bousculés et cela va continuer. Tout ceci pour nous apprendre à modifier notre état de conscience. Apprenez le mouvement, soyez le mouvement et tout ira bien. Si vous faites obstacle aux mouvements, ils se retourneront contre vous.

Apprenez de chaque situation, prenez le temps de vous poser avec chaque situation, ne la jugez pas, entourez-la d’amour, de compréhension pour qu’elle puisse se transformer en une vague puissante qui vous permettra de grandir.

N’oubliez pas que nous sommes là pour apprendre, découvrir notre potentiel divin, nous élever. Alors soyez comme des enfants dans la découverte et apprenez à découvrir comme un enfant dans l’émerveillement.

Je profite de ce message pour vous remercier de votre confiance durant cette année 2018, d’avoir osé déposer vos histoires de vies dans ce lieu de lumière, et me réjouis déjà de vous retrouver en 2019 et de continuer cette belle aventure de l’âme. Soyez entourés, bénis. Je vous embrasse.

Magali Walter


Résumé du cours spirituel sur le don de soi du 26 août 2018.

Tiré du livre de Diane Gagnon.

L’une des plus belles manières de développer notre estime de soi est de donner aux autres.

Quand notre estime de soi est faible, nous cherchons à donner beaucoup, sans limites, presque tout le temps pour avoir enfin un peu de reconnaissance en retour, pour être aimés, pour être appréciés, pour être indispensables. Nous donnons alors par peur de ne pas être aimés, par peur de la solitude, par peur du jugement si nous disons non aux autres.

Mais quand on a appris à s’aimer vraiment, nous sommes capables de dire non avec amour, si quelque chose ne nous convient pas. Nous n’avons plus besoin de recevoir de la reconnaissance de la part des autres puisque nous avons appris à nous la donner. Nous sommes capables de mettre nos limites et de ne pas dépasser les nôtres! Nous n’avons plus peur de la solitude ni de ne pas être aimés, puisque nous sommes bien avec nous-mêmes et que nous nous aimons enfin, dans tout ce que nous sommes.

Quand nous nous aimons, le don de soi devient notre plus belle preuve d’amour envers les autres.

Nous donnons alors sans attente, avec le cœur grand ouvert, sans espérer de reconnaissance ni même de remerciements. Nous donnons dans le seul but de faire plaisir, même de façon anonyme. Nous donnons sans nous épuiser, puisque nous nous ressourçons constamment en nous.

Nous donnons pour que l’autre reçoive à son tour tout cet Amour de la Vie si généreuse. Nous donnons pour redonner espoir, pour consoler, réconforter, écouter et tendre la main.

Le don de soi est un geste hautement spirituel qui contribue à solidifier notre estime de soi. Nous observons alors que nous donnons dans la joie, sans jamais être déçus puisque nous n’avons plus d’attentes. Nous donnons pour la joie pure de donner.

Être là pour les autres, c’est aussi être là pour soi. Quand nous nous aimons, donner aux autres c’est aussi se donner à soi. Car le don de soi rejaillit sur celui qui reçoit, sur celui qui donne et sur tous ceux qui en sont témoins. Alors donnons, sans attente. Donnons le cœur libre!


J’espère que vous passez de bons moments avec vous-mêmes à prendre soin de vous, que l’été vous apporte le repos nécessaire à votre évolution.

La vie nous porte vers de hauts potentiels. Accueillez ces cadeaux pour grandir, vous épanouir dans l’être spirituel.

Accueillez le divin chaque jour. Peu importe la pratique que vous choisirez, l’important, c’est de toujours continuer de grandir, d’atteindre votre potentiel de lumière.

Toutes les pratiques spirituelles sont bonnes, pour autant que vous ne vous attachiez pas à elles. Il faut toujours rester centrés et, si une pratique vous parle, alors allez-y, tout en sachant que c’est juste un passage pour atteindre votre propre spiritualité.

La vigilance est de rigueur dans une recherche spirituelle. Expérimentez, mais ne vous perdez pas. Pensez que ce que vous apprenez à ce moment est juste un passage vers une plus grande ouverture à vous-mêmes.

Prenez le temps de vous reposer, de vous assoir avec vous-mêmes, de laisser venir à vous les messages de votre cœur et surtout n’en faites rien. Laissez faire.

Vous êtes des enfants de l’Univers, et, pour chaque enfant de l’Univers, une source magnifique se manifeste dans le cœur. Allez découvrir cette source et puisez-y pour embellir l’être merveilleux que vous êtes.

J’expérimente beaucoup la nature humaine. Elle me passionne, m’interpelle et me fait réfléchir quant à son évolution.

Son évolution me laisse perplexe. Elle montre des signes descendants ne correspondant pas toujours à la sagesse vers laquelle il faudrait se tourner. Je crois par contre en la sagesse des astres et de la Terre qui nous rappelle sans cesse à notre potentiel de lumière, nous portant çà et là vers plus d’harmonie, de compréhension et de sagesse.

L’harmonie du corps, de l’esprit et du cœur est primordiale pour une vie saine et paisible. S’accrocher à ce qui n’est plus serait une erreur de parcours. Accueillez l’avenir avec joie. Restez vigilants quant aux mouvements qui se manifestent autour de vous, agrandissant toujours plus l’harmonie du cœur.

Magali Walter.


L’esprit divin est en vous à chaque instant. Il vous aide à retrouver des forces nouvelles pour ces périodes qui s’annoncent.

Plusieurs planètes vont passer en rétrogradation, ce qui veut dire qu’un dialogue intérieur va se manifester. Il faudra se détendre et accepter de faire un tour à l’intérieur de soi. C’est comme une pause estivale bienvenue après ces quelques mois de dur labeur et de mises en place dans vos vies. Une période riche en événements intérieurs qu’il faudra vivre avec détachement et bienveillance. Petite pause salutaire qui vaut la peine d’être suivie et acceptée afin d’aborder votre chemin de manière plus paisible à la rentrée.

L’influence de la lune depuis ce 28 juin nous amène à récolter ce que nous avons semé au cours de ces derniers mois. Une belle récompense pour ceux qui ont entrepris un travail de fond et chassé tout ce qui les encombrait à l’intérieur d’eux-mêmes. Belle récompense de la lune et bienveillance de cette dernière qui influence grandement nos destins.

A chaque pause estivale, on constate depuis quelques années l’augmentation de manifestations en tout genre comme si l’on ne voulait pas nous laisser faire cette pause. La sollicitation toujours grandissante laisse peu de répit aux plus fragiles d’entre nous. Mais ceci n’est pas une fin en soi. Il va sans dire que vous pouvez à chaque instant choisir ce qui est bon pour vous. Vous pouvez regarder ces manifestations depuis l’intérieur de votre être et ne pas en être touchés. C’est votre choix et il existe.

Belles âmes en devenir, restez vigilantes à tous les mouvements qui se manifestent autour de vous et soyez en amour avec vous-mêmes pour choisir ce qui est juste pour votre bien-être.

Le divin est en vous. Le divin, c’est vous.

Magali Walter


Le 21 juin, c’est le solstice d’été. C’est aussi l’entrée du signe du cancer dans la roue astrologique. En médecine chinoise, c’est l’énergie du cœur qui assure l’harmonie de l’âme et des émotions et nous procure paix intérieure et clarté de l’esprit.

L’énergie du signe du cancer montre une période de douceur, d’enveloppement, de sensibilité, de moments passés en famille, avec ses relations.

L’été, c’est le meilleur moment pour sentir son cœur, l’aider à rayonner différemment en lui apportant la douceur et l’écoute nécessaires. Comme tout organe, le cœur transmet des messages. Etre à l’écoute de ses messages peut changer notre quotidien.

Commencer à écouter son cœur, c’est être à l’écoute de ses émotions, des émotions que l’on a peut-être mises de côté par peur de devoir ressentir ce que nous ne voulions plus ressentir. C’est être à l’écoute de ses blessures, des blessures qui demandent bienveillance, douceur et compréhension.

Ecouter son cœur, c’est entendre de quelle manière nous aimons, l’attention que nous nous portons et que nous portons aux autres.

Ecouter son cœur, c’est prendre conscience de notre fermeture face à nous-mêmes mais également face au monde et de comprendre pourquoi nous nous fermons ainsi. Plus nous nous fermons, plus nous fermons cette belle énergie du cœur. Ce qui, à long terme, provoquera des problèmes physiques.

Voici une petite prière qui vous aidera à faire un premier pas vers l’ouverture du cœur :

 « Aujourd’hui, je décide d’apporter l’attention nécessaire à mon cœur. Puisqu’il entre dans cette énergie solaire, il peut se nourrir et améliorer sa capacité non seulement physique mais également émotionnelle. Je ne me ferme plus face à mes émotions, j’apprends à les écouter, à leur donner une place particulière. Je me remercie de l’attention portée à mon cœur ».

Je vous envoie toutes mes belles pensées rayonnantes pour cette entrée dans l’énergie de l’été.

Magali Walter


Je prie pour l’âme nouvelle qui est en vous. Celle qui est en devenir et qui demande à être reconnue.

Chères âmes, puissions-nous tous rêver d’un monde meilleur. Cela peut et doit exister. Pour cela, il faut y croire et porter un autre regard sur le monde que celui que vous portez habituellement.

Élevez-vous dans la puissance de votre amour éternel. Élevez-vous dans la liberté de croître. Élevez-vous dans l’amour universel. Pensez joie, possible et grande valeur.

Vous arriverez à vaincre les démons des voies inférieures. Réjouissez-vous du devenir de votre âme.

Élevez-vous dans la dignité de votre âme et faites de votre quotidien un chemin universel et plein d’amour.

Vivez pleinement qui vous êtes et supprimez de vos croyances les messages inférieures qui vous procurent de l’insatisfaction permanente.

Vous êtes magnifique, vous devez le croire et avez le droit d’avoir une place de choix dans cette vie.

Vivez-la maintenant !

Magali Walter


Je vous fais partager un très joli texte extrait de la page : Wild Women Sisterhood.

IMAGINEZ UNE FEMME qui croit que c’est juste et bon qu’elle soit une femme.
Une femme qui honore son expérience et raconte ses histoires.
Qui refuse de porter les péchés des autres dans son corps et sa vie.

IMAGINEZ UNE FEMME qui a confiance et se respecte elle-même.
Une femme qui écoute ses besoins et désirs.
Qui y répond avec tendresse et grâce.

IMAGINEZ UNE FEMME qui reconnaît l’influence du passé sur le présent.
Une femme qui a traversé son passé.
Qui a guéri dans le présent.

IMAGINEZ UNE FEMME qui réalise sa propre vie.
Une femme qui exerce, initie et agit en son propre nom.
Qui refuse de se rendre sauf à son soi authentique et sa plus sage voix.

IMAGINEZ UNE FEMME qui nomme ses propres dieux.
Une femme qui imagine le divin à son image et à sa ressemblance.
Qui conçoit une spiritualité personnelle pour sa vie quotidienne.

IMAGINEZ UNE FEMME amoureuse de son propre corps.
Une femme qui croit que son corps est suffisant, comme il est.
Qui célèbre ses rythmes et cycles comme une ressource exquise.

IMAGINEZ UNE FEMME qui honore le corps de la Déesse dans son corps en changement.
Une femme qui célèbre l’accumulation de ses années et sa sagesse.
Qui refuse d’utiliser son énergie vitale pour déguiser les changements de son corps et de sa vie.

IMAGINEZ UNE FEMME qui estime les femmes dans sa vie.
Une femme qui s’assoit dans les cercles de femmes.
À qui l’on rappelle la vérité de sa nature quand elle l’oublie.

IMAGINEZ-VOUS comme cette femme.


Une personne m’a récemment demandé «qui» je canalisais ? Je canalise la source universelle, la source d’amour inconditionnel. Les anges, archanges ou toutes autres hiérarchies ne sont pas dans mes canalisations.

Il y a eu un temps pour cela, comme s’il fallait se raccrocher à quelque chose de connu, de concret, et c’était juste à ce moment-là. Cela m’a permis de prendre confiance dans les messages que je recevais. Mais très vite, cela n’a plus fait partie de mes canalisations. Je dirais que cette source est avant tout intérieure et qu’un lien est présent et coule sans discontinuer à travers mon canal.

J’entends aussi des médiums dire qu’il faut fermer le canal quand on a fini de travailler. Je comprends et c’est certainement juste pour certains. Pour moi, cela n’a jamais été possible, car, lorsque que j’ai fait cette expérience de mort imminente, j’ai été aspirée très haut, passant dans une lumière aveuglante mais rassurante. Je n’ai pas vu de défunts qui erraient, ils font partie des étages intermédiaires. Depuis cet événement, mon canal est ouvert de manière continue. Cela ne me pose aucun problème dans ma vie quotidienne, cela fait partie de moi tout simplement.

L’important n’est pas de savoir qui on canalise. Derrière cette question, il y a des peurs conscientes ou inconscientes, que je comprends. Mais quand la source est l’amour inconditionnel, la source universelle, il n’y a pas de place pour ces sentiments-là. Je dirais même que, quand vous êtes sur votre chemin, tout circule de manière harmonieuse. Nous comprenons les épreuves qui pourraient se présenter sur notre chemin, cela fait partie de la vie et c’est tant mieux. Comment pourrions-nous grandir autrement ?

Il n’y a que votre cœur qui puisse vous dire si ce que vous entendez comme message est juste ou non. Cela doit résonner à l’intérieur de vous. Pour cela, il est important d’ouvrir votre cœur car, si vous laissez votre mental choisir, vous aurez vite des problèmes, le mental se nourrissant uniquement du passé et recherchant des ressemblances avec ce que vous avez vécu de positif comme de négatif. Par contre, votre cœur ne vous trahit jamais, car il sait ce qui est juste ou non, il est connecté à cette source.

Nous sommes habitués à la hiérarchie sur cette terre et il est normal que nous recherchions au début de notre parcours une hiérarchie céleste. Mais revenez rapidement à votre propre source, celle qui est reliée naturellement à l’univers.

Magali Walter


En ce jour de célébration de la Pentecôte, nous célébrons également notre foi.

Une pensée pour Jésus, cet homme de foi qui savait relier les êtres entre eux. Qui les amenait à toucher leur propre foi par sa parole.

Nous sommes cette foi. Nous sommes cette énergie de reliance. Nous avons tous ce pouvoir de relier les êtres entre eux. Célébrons cette grâce qui nous habite et qui nous guide chaque jour. Nous sommes cette énergie divine. Parfois, quand les épreuves sont plus marquées, nous en prenons moins conscience, nous ne l’habitons plus. Mais  cette foi est bien présente. Elle est respiration, elle est souffle de vie. Elle vous aide à suivre votre chemin.

Respectons également la foi de chacun. Peu importe si vous n’adhérez pas à telle ou telle religion, ne critiquez jamais. Car en chaque être réside le désir de trouver sa foi intérieur. Et pour cela, différentes manières se présentent à soi. Tout est juste dans la recherche de la foi, cette recherche nous appartient. Je suis toujours touchée par la ferveur de la foi qui habite chaque être. Ces pèlerins qui, par la souffrance, animent leur désir de trouver la foi.

Nous pouvons aussi être reconnaissants de vivre dans un pays qui ne connait pas la guerre et envoyer de l’amour à ceux qui n’ont pas cette chance et qui vivent chaque jour un combat.

Célébrons la foi et soyons heureux dans cette énergie divine magnifique qui nous entoure tout un chacun.

Magali Walter


Est-ce qu’il faut un titre pour être reconnu ?

Durant mon parcours, j’ai entrepris des formations pour avoir une assise, un titre, qui me permettrait de poser mes racines pour ensuite déployer mon potentiel et faire renaître mes dons.

Aujourd’hui encore, je continue de me former quand cela se présente et qu’il est juste pour moi de le faire.

Mais aujourd’hui, qui suis-je devenue ? Une thérapeute de l’âme, une guérisseuse de l’âme. Parce que mon chemin m’a amenée à ce titre-là. L’éveil de mes dons m’a également amenée à cette place-là.

Mais ce «titre » (parce qu’il en faut un dans cette société), je l’ai acquis sur le terrain et non à travers mes formations. Il n’y a aucune école pour cela. Le travail sur moi, qui continue, a été bien plus important que de suivre une formation.

Dans  une formation, on vous tient la main en vous indiquant clairement ce qu’il y a à faire. Sur ce chemin, personne ne vous tient la main à part vous-mêmes. Vous êtes obligés d’aller puiser dans vos richesses intérieures pour ensuite faire émerger ce magnifique potentiel et ressurgir la raison pour laquelle vous êtes ici et ce que vous avez à amener sur la Terre.

On navigue durant sa vie, en goûtant ici et là, en se nourrissant, jusqu’au jour où on ressent clairement que c’est ici que cela se passe, que c’est ici que les racines doivent se déployer.

Pourquoi avoir besoin d’un titre ? Souvent, dans mon domaine, ce sont les autres qui vous le donnent à travers leur compréhension.  Si vous êtes sur votre chemin, le bon chemin, le titre que l’on va vous donner sera juste.

Récemment, une personne a pris rendez-vous et m’a dit qu’elle avait eu mon nom par le biais d’une connaissance qui lui avait dit de venir me voir car j’étais une « guérisseuse de l’âme ». Cela m’a touchée. Je n’aurais pas trouvé mieux pour me définir, mais c’est ainsi que les autres vous ressentent quand vous êtes sur le bon chemin.

Quand nous dépassons le fait de vouloir à tout prix être reconnus, le vrai chemin s’installe et devient vraiment intéressant et gratifiant. Quand nous sommes justes sur notre chemin, c’est la paix intérieure que nous gagnons.

Je vous invite à réfléchir à votre place actuelle, à vos besoins de reconnaissance. Que se cache-t-il derrière ce besoin d’être reconnu et d’avoir un titre ?

Osez puiser dans vos ressources intérieures pour laisser émerger votre grand potentiel.

Magali Walter


Quand vous décidez de suivre une voie dictée par votre cœur, n’y renoncez jamais. Cette voie que vous empruntez saura vous mener vers votre but tant désiré.

N’abandonnez pas et ne renoncez jamais. Ayez le courage de continuer sur cette voie, même si vous avez parfois l’impression que cela ne vous mène nulle part. Ce nulle part prendra bientôt forme et vous serez gratifié d’une grande joie qui vous mènera à une paix intérieure.

Ne renoncez jamais car, là où se trouve la difficulté, se trouve le chemin, la voie qui mène aux portes du possible.

Il n’a jamais été dit que le chemin était monotone et sans surprise. C’est justement dans ces moments-là que tout devient intéressant. Vous allez pouvoir vous unir à qui vous êtes réellement. Vous allez pouvoir avoir accès à votre magie intérieure pour transformer votre vie en mission d’âme.

Chaque être s’accroche à un désir de mission et c’est normal. Mais cette mission est la vôtre avant tout. Chacun à son propre chemin, sa propre direction pour suivre sa mission.

N’attendez pas que quelqu’un vous montre le chemin, il n’en connaîtrait pas la direction. Cela vous appartient entièrement.

Quand le cœur s’ouvre, une autre dimension fait jour. Pour cela, vous devez être honnête envers vous-même. Recherchez l’honnêteté avant d’explorer votre paysage intérieur. Seule l’honnêteté ouvrira la porte du chemin.

Le mensonge vous mène vers les coulisses du vide, du néant.

Le cœur est lumineux, plein d’amour et de loyauté. Il est ce joyau qui s’illumine quand vous glissez votre regard avec bonté et bienveillance.

Que tout cela puisse être compris par vos âmes, elles sauront donner la suite à votre histoire.

Magali Walter

            photo Magali Walter

J’aimerais ouvrir ton cœur vers l’infini. T’inviter à découvrir ton jardin lumineux. Pour qu’à ton tour, tu puisses y entrer et te ressourcer.

Ces derniers jours, j’ai pu profiter d’une petite pause qui m’a permis de baigner dans l’espace de la Terre et de m’y ressourcer.

Je me suis laissée guider, emmenée par la bienveillance de mes guides à travers des endroits que l’on ne pourrait pas trouver avec la raison.

J’y ai découvert des symboles riches que l’on ne peut voir par les yeux mais que l’on peut ressentir par l’espace du cœur.

Les messages qui sont arrivés sont imprégnés d’amour, de bienveillance, de douceur.

La Terre est bousculée comme jamais elle ne l’a été. Aussi, des espaces sont là, présents entre les turbulences pour nous ressourcer et reprendre des forces.

Je vous invite à laisser de côté, juste un instant, votre raison pour trouver et aller découvrir ces endroits qui amènent la paix dans votre cœur.

Nous ne pouvons continuer notre marche sans pouvoir nous arrêter et nous ressourcer. Autrement, nous ne serions pas efficaces ni centrés dans la continuité de notre chemin.

Ouvrez grand votre cœur pour le laisser vous parler et vous montrer ces endroits miraculeux et pleins de ressources.

C’est le printemps, ouvrez les fenêtres de votre cœur.

Magali Walter

                photo Magali Walter

Rayonnez, chères âmes, grandissez comme les branches des arbres les plus nobles pour  atteindre les sommets de la grande lumière.

Restez centrées et bien ancrées, cette semaine va bousculer. Uranus entre en scène pour vous aider à lâcher les anciens schémas, ce qui est prêt à être lâché, bien entendu. Eh oui encore ! C’est un programme bien entamé qui se poursuit. Renforcez donc votre ancrage, votre verticalité. Les sources de bien-être sont là pour vous épauler durant cette phase.

N’ayez crainte, nous continuons à grandir, à nous élever, ceci fait partie du cycle des vies dans lesquelles nous nous incarnons.

Certaines planètes réveillent de vieilles mémoires pour les libérer et, de ce fait, nous ouvrir au divin qui est en nous.

En résumé, d’abord on s’ancre bien, ensuite on surfe sur les vagues des énergies. Voilà le programme.

Magali Walter


La Vie en elle-même est une toile vide. Elle devient ce que vous peignez dessus. Vous pouvez peindre la misère ou vous pouvez peindre la joie. Cette liberté est votre splendeur.

Osho.

Voilà une citation qui en dit long sur notre parcours de vie.

Nous avons le choix de rendre notre vie vivante et intéressante ou au contraire inintéressante, sans puissance, laborieuse, contradictoire et sans appel, sans essence.

Même si nous avons une destinée, il est important de faire des choix pour le bon déroulement de notre chemin. Si les choix sont portés de manière égoïste, il va sans dire que la vie sera monotone, voire capricieuse et sans consistance, sans intérêt pour l’âme. Si, au contraire, vos choix partent de votre cœur, de manière optimiste, réelle, il y aura de la paix, de la satisfaction, une réalisation à la clé.

Nous sommes ce que nous montrons, ce que nous explorons. Si nous subissons le quotidien, nous sommes les flammes du désespoir.

A chacun son parcours, à chacun son potentiel de réussite. Chacun a sa vie, celle qu’il a façonnée depuis le début de son incarnation. Tout se place et se déplace à l’infini.

Que brille la splendeur de ton cœur. Un cœur rempli de tendresse, d’espoir, de bienveillance et d’absolution. Poursuis ta mission de vie, ne sois pas le mouton désespéré que l’on espère voir chez toi. Grandis et va au-delà de l’inaccessible, là où ton âme désire t’amener. Vois le jour comme un immense potentiel de réussite lumineuse porté sur l’élévation de ton être.

Magali Walter

                photo Magali Walter

Aujourd’hui, j’avais envie de rendre hommage à vous qui me lisez, à vous qui visitez mon site sur lequel de magnifiques retours me sont donnés, à vous qui venez me trouver en consultation.

Je désire rendre cet hommage à vous, personnes magnifiques, qui venez  témoigner avec confiance. Je suis touchée par tous ces témoignages, ces récits, ces chemins, votre désir d’avancer quel que soit votre âge. Vous me touchez profondément tous par vos chemins de vie. C’est à vous que revient toute ma gratitude.

Je sais aujourd’hui pourquoi, depuis toutes ces années, et je dirais même depuis ma plus tendre enfance, il était si important d’être cette personne, pourquoi j’avais déjà  l’envie d’accompagner vos pas, de vous guider et vous montrer ce chemin sur lequel j’avance aussi.

Quel beau partage, j’en suis bien émue. J’accède enfin à cette réalisation tant attendue. C’était tellement important pour moi de pouvoir vous transmettre ces clés, d’écouter les messages et de vous les transmettre pour que vous puissiez avancer.

Je n’ai pas toujours été comprise, d’autres n’aimaient pas ce que je devenais par peur de me perdre, par jalousie, par envie d’être qui je devenais. J’ai su fermer toutes ces portes qui ne m’apportaient rien si ce n’est de la grande fatigue et un ralentissement sur mon chemin. Tout cela pour que je puisse finalement atteindre cette grande confiance en ce canal lumineux, pour que je puisse trouver la force et le courage de poursuivre ce chemin et de traverser les obstacles pour atteindre cet éveil.

Merci à vous, chères âmes, qui venez jusqu’à moi pour y être guidées. Je prends un énorme plaisir à écouter vos histoires, à trouver les meilleures clés pour que vous puissiez trouver vous-mêmes le courage d’avancer sur votre chemin. Vous me touchez. Un lien se crée à chaque rencontre. Une personne me disait récemment à la fin de la séance : « Je ne me sens plus seule à présent, je me sens accompagnée. » Et moi de lui répondre que, oui, elle n’est pas seule car le lien s’est installé et qu’elle peut à présent poursuivre son chemin. A travers moi, le divin opère, vous invitant à lui faire confiance en lui donnant votre main pour que plus jamais vous ne vous sentiez seuls sur ce chemin.

Cette période de pleine lune en balance est un joli moment pour partager ce témoignage avec vous. Je vous envoie mes plus belles et douces pensées.

Magali Walter


En ce premier jour de printemps, je vous souhaite un joyeux printemps et une bonne année astrologique puisque celle-ci commence par le signe du bélier, premier signe de la roue astrologique.

Que vous puissiez trouver l’appui de cette belle énergie dynamique et puissante pour élaborer vos plans.

Que vous puissiez accueillir toujours mieux votre belle lumière et la déployer de plus en plus largement.

Profitez de cette énergie, même si le temps n’est pas au rendez-vous. Les énergies, elles, sont bien présentes, elles vous encouragent à aller de l’avant.

Magali Walter


Votre force est dans l’instant présent.

Vous êtes amenés à vous recentrer, nous le rappelons sans cesse, mais il semblerait que vous soyez trop occupés pour entendre ce message.

Dans ce millénaire chahuté, nous demandons à chaque être de faire preuve de discernement. Beaucoup de lumières baissent leur degré d’intensité au profit des forces négatives. Attention, reprenez-vous, augmentez votre taux vibratoire en allant vous ressourcer auprès des arbres, ils vous attendent. Eux-mêmes sont au diapason.

Attention à votre alimentation qui fait baisser votre taux vibratoire, prenez le temps de bien choisir les aliments, d’écouter votre voix intérieure, vers quel aliment vous diriger. Prenez le temps de vous poser, de respirer et d’écouter le silence.

Tout ceci fait sens en ce moment car nous rencontrons une certaine fatigue avec une impression de lutte sans fin. Oui c’est vrai, c’est une lutte que nous menons, une lutte pour reprendre notre place, une place où nous pouvons libérer toute cette belle énergie de lumière. Augmentez votre lumière intérieure, faites-la vibrer intensément pour que son rayonnement puisse toucher ceux qui ont encore de la peine à faire vibrer la leur.

Nous ne faisons qu’un avec l’Univers, nous sommes tout ce que l’Univers a de plus précieux, nous sommes venus avec ce grand potentiel lumineux.

Apprenez à reconnaître tout cela. Faites vibrer vos cœurs haut et fort !

Magali Walter



La pensée juste

Dans votre quotidien, efforcez-vous de porter votre attention à vos pensées, et orientez-les vers l’authenticité, la sincérité, la vérité, la liberté, la paix, l’amour et l’abondance. Évitez la critique ou le jugement sur vous, sur les autres, sur les médias, sur ce qui vient de l’extérieur. Cela ne signifie pas que vous n’avez pas un avis sur la situation. Ce qui est important, c’est le sentiment qui est associé à l’avis. Est-ce de la colère, de l’amertume ou de la sérénité ? Si des pensées négatives reviennent avec persistance, remettez-les à une énergie de lumière de la même façon que les sentiments négatifs.

Dans le cas de sentiments et de pensées négatives sur soi, il est recommandé de déverser amour, tendresse et compassion sur vous-même, comme vous le feriez à un enfant.

Gratitude et joie

Dans la journée, exercez-vous à repérer ce qui vous a plu et ce qui vous a causé de la joie, que ce soit une petite joie fugitive et souvent inaperçue de quelques secondes ou une grande joie. Quelles que soient vos difficultés du quotidien, vous découvrirez, si vous voulez bien y prêter attention, que la vie vous offre beaucoup de petits cadeaux, ainsi que beauté, générosité et témoignages d’amour. Ajoutez-y une pensée de reconnaissance. Remercier est une façon d’alimenter l’Essence en nous et de lui donner une place croissante. Exprimez le plus possible la joie, la sérénité et l’amour.

Tiré d’un article energie-sante.net/la spiritualité n’est pas un système religieux.


Message sur la pleine lune du 2 mars 2018

Les énergies de cette semaine vont vous amener à vous questionner sur votre manière de vivre les relations, familiales, amicales ou amoureuses.

De quelles manières vivez-vous ces relations ? Etes-vous satisfaits des échanges qui se vivent dans votre entourage ? Acceptez-vous tout ce remue-ménage perpétuel ? Aspirez-vous à vivre une vie plus équilibrée, en accord avec votre destinée, votre âme ?

Apprenez à ne plus vous laisser emporter par toutes sortes de mensonges, de méchancetés, d’hypocrisie. Apprenez à communiquer différemment, à vous ouvrir à une autre dimension, il est toujours temps de le faire. La roue tourne et revient toujours à l’endroit qui n’a pas été résolu, à nous de faire le nécessaire pour ne plus nous sentir coincés dans des situations qui ne nous conviennent plus. Agir est le mot-clé de ce passage. Car ces passages vont s’intensifier au fur et à mesure du nettoyage qui se présentera sur votre chemin.

N’allez pas chercher trop loin car tout ce qui bloque en ce moment est à l’intérieur de vous. Trouvez le courage de briser les mauvaises habitudes et améliorez votre qualité de vie. Soyez honnêtes envers vous-mêmes et de même avec les autres, cela n’attirera que de belles relations.

Toute relation est bonne à vivre et mène l’être vers l’explosion de son potentiel. Il serait dommage de ne pas apprendre de ces relations qui se présentent sur notre chemin. Apprendre ne veut pas dire continuer une relation qui ne mène à rien et qui épuise plus qu’elle ne nourrit, mais apprendre de cette relation, déjouer les pièges et amener à se positionner, à reprendre son pouvoir de mener sa vie dans la magie de l’âme et du respect de celle-ci.

Tout un programme qui s’annonce ou, pour certains, qui continue, car la magie de cette vie, c’est d’aller vers une meilleure compréhension de nous-mêmes, de ce qui nous entoure, des situations que nous vivons. Tout est là pour nous faire grandir dans cette foi qui nous habite et que nous devons utiliser quotidiennement pour ne pas nous perdre sur notre chemin, mais pour trouver les clés, le rayonnement et la joie d’être cet être vivant.

Nous vivons tous une expérience exceptionnelle, apprenons à l’apprécier chaque jour.

Magali Walter


Un message sur l’amour

Comment voyez-vous l’amour ? Quelle place lui accordez-vous dans votre vie ? Quelle place occupe-t-il dans votre vie ?

Quand on parle d’amour, on pense souvent à une relation amoureuse. Mais l’amour est bien plus que cela. Oui, il a sa place dans la relation amoureuse, mais il a aussi une place existentielle dans le quotidien. Ainsi, il serait judicieux de lui accorder plus d’importance, de lui faire une place de choix dans votre vie.

Tout est amour. Nous parlons déjà d’amour quand il y a de l’émotion positive. L’amour se manifeste très tôt dans notre vie. On nous le transmet par des gestes simples, des regards attentionnés, pour autant que nous ayons reçu cette marque d’affection dès le départ dans notre vie. Ce n’est pas toujours le cas. Mais tout au long de notre existence, nous pouvons le trouver et le faire vivre en nous à chaque instant. Il suffit de le vouloir. Apprenez à porter un regard neuf sur cet amour, au-delà de ce qui se manifeste autour de vous. C’est en vous que vous pouvez le connaître et le sentir véritablement.

Nous avons tous besoin d’amour pour notre équilibre intérieur, c’est un des piliers de notre existence. Sans amour, nous ne pourrions pas évoluer de la bonne manière. Aussi, trouver l’amour à l’intérieur de soi requiert que nous acceptions de pouvoir le toucher au centre de nous-mêmes. Si nous refusons cet aspect-là, nous ne le trouverons pas et nous ferons appel à l’extérieur pour le toucher. Or, cet amour demande de l’attention, de l’acceptation. Cela s’apprend. Vous pouvez trouver un objet ou tout autre chose qui, selon vous, symbolise l’amour. Prenez le temps de le regarder, de le sentir vibrer en vous. Fermez les yeux pour vous imprégner de cette sensation. Ensuite, rouvrez-les pour contempler à nouveau le symbole que vous avez choisi, puis refermez-les jusqu’à ce que vous sentiez cet amour vibrer en vous.

Accordez-vous ce moment chaque jour et vous verrez la magie s’opérer à l’intérieur de vous au bout d’un certain temps. Ne vous posez aucune question, prenez tout simplement ce qui se manifeste en vous et laissez faire cette magie.

Magali Walter


La joie qui t’habite illumine tout ton être. N’essaie pas de communiquer avec des êtres qui ne sont pas comme toi. Va au-delà de ton existence, apprends à rêver autrement, de manière plus ancrée. Sois le premier à venir vers toi, ouvre le paysage que tu as créé il y a bien longtemps. Souris à la vie, elle t’amène à élever ton âme. Sois rigoureux dans ton quotidien. Vis ta propre magie et non celle des autres. Autorise-toi à veiller sur toi-même. Regarde au loin cette lueur et marche vers elle.

Tes pas sont ceux de l’élévation car ton programme va dans ce sens. Il y aura des embûches, des retards, mais des moments de joie surtout d’avoir dépassé tes structures enfermantes. Sois l’être merveilleux que tu es, l’être unique, lumineux, qui est venu il y a bien longtemps sur cette terre apporter sa contribution d’âme. Sois le guerrier vaillant qui ose traverser les épreuves  et qui n’a peur de rien. Deviens fort et surtout lumineux car tôt ou tard le chemin se terminera et, au moment du départ, tu devras ressentir ta mission accomplie, être heureux d’avoir fait ce qui était en ton pouvoir pour amener cette belle contribution, qui te tenait tant à cœur.

Tu ressentiras la joie immense d’avoir réussi, à ta manière, quelque chose de grand et de lumineux.

Que la paix t’accompagne.

Magali Walter


La force de vie est en chacun de nous, elle nous maintient dans un processus d’éveil.

Pourquoi devons-nous nous astreindre à grandir spirituellement ? Y a-t-il des peurs derrière ce phénomène de refus ? Que faisons-nous ici ? Quel est le but de notre séjour ici-bas : s’enrichir ? Se sentir vivant ? Se dépasser ? Accéder à cette hauteur qu’est notre âme ? Rivaliser avec l’univers ne sert à rien, c’est ici que cela se passe. Le soutien se situe au niveau de l’univers, l’avancement se fait sur la Terre.

Il y a tant de questions que l’on pourrait poser mais à trop vouloir savoir, nous nous éloignons de notre véritable source. Dans la source, il y a les réponses, pas celles que vous voudriez obtenir, mais celles qu’il faut intégrer et ajuster à qui nous sommes.

Quel pas faites-vous quotidiennement pour accéder à ce potentiel lumineux ?

Quand vous avancez sur votre chemin, toute une ribambelle de falots lumineux vous entoure, vous montrant le chemin d’accès. Alors, vous lâchez votre voie quotidienne pour vous consacrer à cet événement lumineux et accéder aux portes de votre évolution.

Vous y trouverez une liberté d’éveil, un lâcher prise face à votre chemin. Mais il est important de prendre son temps pour intégrer, comprendre et aller vers son évolution.

Enfin, il y a cette étape importante où les portes s’ouvrent soudain, nous montrant la voie de la sagesse.

Magali Walter


Le docteur Bach disait : « La maladie n’est ni cruauté, ni punition ; elle est en tout et pour tout un correctif dont se sert notre âme pour nous indiquer nos défauts, pour nous éviter des erreurs plus importantes, pour nous empêcher de provoquer encore plus de dommages et nous ramener sur le chemin de la vérité et de la lumière que nous n’aurions jamais dû quitter ».

L’âme sait ce qu’elle doit faire durant son passage sur Terre. L’obliger à prendre un autre chemin serait dérisoire. Puisque la clé de votre destinée se trouve en vous dans cet espace sacré qu’est votre chakra cœur, le siège de votre âme, pourquoi vouloir à tout prix emprunter un autre chemin ?

Avons-nous un destin ? Je dirais plutôt une destinée, une direction vers laquelle l’âme désire vous conduire pour un meilleur équilibre dans votre vie. L’atout majeur de cet équilibre sera avant tout une meilleure compréhension de votre vision intérieure. Il va s’en dire qu’il vous faudra attendre parfois pour atteindre une meilleure compréhension de votre fonctionnement intérieur. Mais une fois cet élément atteint, précurseur d’une meilleure vie, vous serez dans un équilibre parfait. Tout deviendra évident et les clés se présenteront devant vous tout naturellement.

Je pense qu’aujourd’hui tout est à votre portée pour retrouver cette foi en vous. Nous sommes dans un monde où tout est possible, où tout est mouvement, où tout est changement, alors profitez de ces énergies très dynamiques pour retrouver l’âme que vous êtes, ce grand potentiel lumineux qui est en vous.

Peut-être vous posez-vous la question : pourquoi autant de chahutement dans ce monde à cette époque ? Que pensez-vous ? Pourquoi arrivons-nous à ce stade-là de notre existence humaine ?

Vous vivez le constat alarmant d’une humanité qui a tant profité d’une planète en lui accordant peu de répit pour se régénérer. A quelque part, elle se venge d’une surpopulation humaine qui fait tout et n’importe quoi sans se soucier si elle va pouvoir supporter toutes ces vibrations négatives. La Terre est comme vous, elle fonctionne de la même manière, pour aller bien, elle a besoin, comme vous, d’amour, de respect, d’indulgence et de paix. Si vous la bousculez continuellement, comment voulez-vous qu’elle puisse se stabiliser ? C’est comme vous si l’on vous bouscule intentionnellement ne vous laissant que peu de répit pour reprendre votre souffle de vie, vous vous éteignez petit à petit jusqu’à devenir malade. On retrouve le message de départ du docteur Bach, c’est une fois malade que vous allez réaliser combien vous avez été trop loin. Que reste-t-il à la Terre pour vous faire comprendre qu’elle n’en peut plus ? Elle vous le montre de la manière que vous vivez en ce moment avec elle.

Il est toujours temps de vous reprendre en main, d’aller vers plus de compréhension de vous-mêmes et de ce qui vous entoure. Aujourd’hui, vous avez beaucoup de possibilités pour aboutir à une compréhension de qui vous êtes et de vos blocages, il suffit de le vouloir, de vouloir vivre dans un monde qui serait à l’image de votre âme, paisible, aimante et en paix.

La Terre vous aime. Vous êtes ses enfants, elle attend de vous une meilleure sagesse, une meilleure compréhension de qui vous êtes, car tout est lié, vous allez bien, elle ira bien, vous êtes en connexion constante avec elle…

Tant de facteurs aggravant la perturbent. Si nous voulons continuer à vivre sur cet élément qu’est la Terre, nous devons à tout prix nous améliorer et vivre selon ses lois énergétiques.

Magali Walter

photo Magali Walter 


Il y a des moments d’intenses révélations, où tout bascule sans que l’on ne s’y attende.

Il y a des moments où l’on se relève parce que l’on a compris.

Il y a des moments où l’on comprend qu’il ne faut plus s’accrocher, plus retenir ce qui désire tant s’en aller.

Il y a des moments où l’on réalise que le bateau que l’on avait pris n’allait pas dans la bonne direction.

Il y a tous ces moments où l’on échoue sans vraiment savoir comment.

Il y a ces moments où tout est derrière soi et que la route s’illumine à nouveau.

Il y a ces moments de purs bonheurs où l’on retrouve sa liberté.

Et il y a ces moments où tout devient à nouveau possible et ces moments-là sont bénis parce qu’ils nous permettent de nous affranchir de qui nous sommes et c’est cela le plus important.

Il y a ces moments où l’on peut se pardonner d’avoir choisi un chemin qui n’était pas fait pour soi.

Et le plus important dans tout cela, c’est qu’une âme peut enfin briller de tout son éclat car elle est libre, libre de poursuivre son chemin, le chemin qui lui était destiné et qu’elle avait choisi depuis le début de son histoire d’âme.

Magali Walter

photo Magali Walter « Cheyres »


Que regardes-tu dans le miroir de ta vie ?

Il y a des moments où il est temps de sauver l’être que tu es. Pas besoin de prouesses, juste d’un peu de bon sens et de loyauté envers toi-même.

N’en as-tu pas assez de te battre contre des choses que tu ne peux pas changer ?

Alors trouve le courage de passer à autre chose, ferme cette porte que tu gardes ouverte, elle ne te sert plus à grand-chose aujourd’hui.

Trouve la sincérité de te dire à toi-même que tu as fait de ton mieux avec la compréhension du moment et que, pour les prochaines situations, tu as compris de quelle manière agir.

Te voilà grandi par toutes ces épreuves. Félicite-toi de ces pas, accepte le fait que tu devais vivre ces situations pour grandir et acquérir la force nécessaire pour continuer ton chemin.

Avance, regarde devant toi, là se trouve le chemin de la libération. Ne ferme jamais les yeux devant un obstacle, franchis-le avec courage, détermination et force, tu en seras récompensé.

En écrivant ces lignes, je pense à ces âmes qui se trouvent dans un combat intérieur, un combat contre elles-mêmes et qui cherchent désespérément un coupable à leur mal-être. Nous sommes responsables de nos actes, de nos choix. Si, sur le chemin que vous empruntez, vous rencontrez de la lassitude, de la fatigue, des angoisses, des mal-êtres, il faut à tout prix et sans attendre changer de cap. L’aide est là, même si vous ne la voyez pas instantanément. En vous remettant à votre foi intérieure, à votre sagesse intérieure, vous ressentirez l’apaisement très rapidement.

Laissez entrer la magie de l’univers dans votre cœur et dites à haute voix : «Je veux changer et je laisse le changement se produire dans mon cœur. »

Magali Walter


Bienvenue à tous dans cette nouvelle année 2018.

Nous allons la commencer avec la certitude d’amener notre belle lumière au centre de ce monde.

Nous accueillons toujours plus dans sa globalité cette belle lumière qui nous habite. Nous continuons ce chemin dans la grande certitude que cette lumière peut encore grandir  au centre de notre être.

Il y a quelque peu, une désillusion s’était installée, une certaine morosité qui nous faisait croire que nous plongions tête baissée dans le déluge de notre être. Mais il n’en est rien, bien au contraire, cette sensation était là pour nous faire prendre conscience de notre grand potentiel à agir, à mettre en lumière nos blocages qui nous empêchent d’évoluer. Dans cette nouvelle année, année 2, nous allons intensifier ce potentiel et l’équilibrer, le faire vibrer.

Il y a tant de choses à faire dans ce monde, et ces choses commencent par vous. Elles passent par l’exploration de votre lumière intérieure, sa mise à jour dans sa globalité, son intensification pour la faire vibrer autour de vous.

Grande sagesse du monde, donne-nous ta grandeur pour explorer encore plus notre potentiel lumineux. Donne-nous ta sagesse pour que nous puissions élever notre futur à l’image de ta grandeur. Accueille-nous dans ta sincérité pour que nous puissions à notre tour accueillir la nôtre. Donne-nous ta force pour que nous puissions accueillir la nôtre.

Je vous souhaite pour cette nouvelle année de grandir, de comprendre et d’accueillir toujours plus votre lumière.

Magali Walter.


Que recherchez-vous sur votre chemin ? Vers qui vous tournez-vous pour suivre ce chemin ?

Qu’est-ce qu’un guide spirituel ? C’est une personne qui chemine sur son propre chemin pour aller chercher ses propres clés pour avancer. Il expérimente, s’ajuste continuellement, se remet en question, prend soin de lui. Il aime transmettre ce qu’il a lui-même découvert, il ne s’en vante pas, il explique pour ceux qui veulent bien l’écouter. Il donne les clés quand on vient les lui demander et quand il est juste de les donner. Il sait où il va et il sait avant tout que son chemin n’est que continuité.

Ne soyez pas pressé de franchir les étapes, soyez indulgent avec ce que vous recevez, ajustez-vous en retour, apprenez de ses pas, soyez ses pas, car ils deviendront les vôtres par la suite.

Vous êtes là pour apprendre, comprendre et avancer.

J’aimerais vous souhaiter de belles fêtes de fin d’année. Profitez de ce moment pour retrouver la magie de l’enfant qui sommeille en vous. Faites-le revivre, exister et puiser dans sa simplicité pour vous nourrir durant ce passage.

Quant à moi, je vous remercie pour votre confiance. Cette année aura été une année de grande transformation, de grandes décisions et de choix personnels. Pour ceux qui ont osé porter un regard honnête sur leur vie afin d’effectuer les choix justes pour leur chemin, l’année s’annonce positive et pleine de ressources, croyez-le. Nous pouvons qu’avancer sur notre chemin. Il y a un temps pour regarder en arrière et il y a un temps pour regarder devant soi et rester sur ce paysage-là. Je sais qu’il y a encore beaucoup d’êtres qui n’arrivent pas à lâcher ce passé. Pour ma part, j’ai mis également beaucoup de temps pour arriver à lâcher et laisser ce qui ne me correspondait plus pour poursuivre mon chemin. Je sais à quel point cela reste difficile pour certains et je les encourage pleinement à faire ce pas pour être libérés de fardeaux inutiles.

Gardez en tête que vous êtes là pour expérimenter votre potentiel de lumière dans la matière, que des épreuves sont mises sur notre chemin pour grandir et s’approcher toujours plus de ce potentiel lumineux qui est en nous.

Magali Walter

photo Magali Walter

L’appel du cœur

L’appel du cœur vient de notre capacité à réaliser que nous sommes vivants. Nous adhérons tous à un mieux-être qui est dicté par l’appel de notre cœur.

Le problème, c’est que trop souvent nous sommes affairés à autre chose et ne pouvons écouter ce message si important du cœur.

Comment pouvons-nous savoir que c’est l’appel du cœur et non de notre mental ?

Il est facile, du moins si l’on s’écoute, de repérer les appels du cœur. Cela peut se faire par intermittence à travers des signaux physiques et mentaux ou alors quand nous sommes connectés à notre moi Divin.

Il est important de prendre conscience de cet appel du cœur car nous avançons dans une période charnière de notre existence en tant qu’êtres humains. Un grand nettoyage se poursuit et nous demande d’être plus que vigilents quant à nos réactions de pensées.

L’appel du cœur se manifeste comme de petites frappes physiques ou énergétiques qui nous demandent un arrêt soudain de toutes activités. Quelque chose nous réveille à cet appel et c’est là qu’il faut apprendre à s’y connecter.

Comment se connecter ? Très simplement, j’ai envie de dire : par la respiration consciente, par la pose des mains sur le chakra du cœur et surtout en laissant cette manifestation se faire en nous. Faire confiance pour que cette énergie puisse s’aligner à notre foi intérieure, à notre mission de vie.

Prenez le temps, chaque jour, de vous poser avec vous-mêmes dans un endroit calme. Fermez les yeux, respirez profondément et mettez les mains sur votre chakra du cœur. Vous allez ressentir une douce chaleur qui va s’étendre à tout votre corps et c’est à cet instant-là que vous allez ressentir l’alignement.

Remerciez-vous pour ce moment et revenez-y aussi souvent que cela le demande et vous verrez que petit à petit les modifications vont apparaître et vous transformer.

Magali Walter.

.


Tout ce que vous vivez aujourd’hui est le fruit de vos vies passées.

Vous recherchez tous l’unité et, pour trouver cette unité, vous restez accrochés encore aujourd’hui à tout ce qui vous stimule de l’extérieur. Mais comment voulez-vous avancer de cette manière ?

Votre mal-être témoigne de votre réalité à ne voir que ce qui se passe de l’extérieur.

Combien de fois entendez-vous cette voix intérieure, qui vous supplie presque de venir jusqu’à elle, de n’écouter qu’elle ?

Vous pouvez continuer à vous plaindre que les choses ne bougent pas, que c’est difficile, que vous ne savez pas comment faire, alors que tout est devant vous, à votre portée.

Vous attendez un miracle, mais le miracle c’est vous. Regardez votre propre miracle, celui qui demande à s’accomplir dans le présent.

Combien de fois avez-vous eu l’occasion de faire un pas cette année ? Un pas de plus sur votre chemin, celui qui amène à plus de paix, de sérénité. Vous arrivez bientôt à la fin de l’année, tout ce que vous n’avez pas réussi à accomplir, vous allez le retrouver l’année suivante, avec les mêmes batailles intérieures.

Vous avez de la peine à décider, mais ce n’est pas l’univers qui va décider pour vous. Un chemin est là, une destinée. Ce chemin, c’est vous qui l’avez créé. Occupez-vous de lui en étant présent, en vous y installant pleinement. A vous d’ajouter les pièces qui manquent à votre décor.

Pour tout ce qui vient d’être dit, il faut y croire, croire en vous et vouloir changer votre prison intérieure en un jardin merveilleux, dont l’étendue vous pousse à vous envoler.

Magali Walter.


Je vous laisse découvrir un très joli texte d’Isabelle Padovani.

SE DÉPOSER DANS LES BRAS DU VIVANT

« J’aimerais tant pouvoir une fois m’abandonner complètement dans les bras de quelqu’un qui me soutient de sa force aimante : cela me permettrait de goûter une fois la détente complète de tout mon être… Mais je n’ai jamais trouvé ces bras-là… » me dit-elle, les yeux emplis de la tristesse d’une vie en laquelle son aspiration n’a jamais pu se vivre.
Avec douceur, je lui dis qu’il est possible qu’elle se dépose dans les bras du Vivant, si aucun être ne peut lui offrir les siens.
Elle me demande alors « Mais où sont-ils ? »

Comme elle, d’autres interrogent :

« Où sont les bras du Vivant ? »
demande celle qui n’a jamais reçu
le tendre soutien de la mère.

« Où sont les bras du Vivant ? »
demande celui qui n’a jamais reçu
la force soutenant du père.

« Où sont les bras du Vivant ? »
demande celle qui n’a jamais reçu
le regard aimant de son compagnon.

« Où sont les bras du Vivant ? »
demande celui qui n’a jamais reçu
l’accueil bienveillant de sa compagne.

Moi-même, j’ai longtemps cru
que je ne pouvais me laisser aller, m’abandonner,
parce que je ne trouvais pas en face de moi,
celui ou celle qui avait la force, l’amour, la capacité,
de me tenir, de me soutenir, de me contenir,
de m’offrir cet espace où je pourrais
en toute sécurité,
me poser,
me déposer,
me reposer,
enfin…

Puis, un jour, allongée sur le sol,
dans un champ,
regardant le ciel,
j’ai vu passer toutes mes pensées,
et j’ai choisi, juste là,
de lâcher toute idée que
je dois faire,
je dois gérer,
je dois porter,
je dois tenir bon…

À l’instant même
de tout mon corps,
de tout mon coeur,
de tout mon être,
je me suis laissée aller,
je me suis abandonnée sur le sol…
De chaque fibre de mes muscles,
de chaque cellule de mon corps,
je me suis donnée le droit
de ne plus me soutenir moi-même,
de ne plus rien porter de moi…

Là, pour la première fois de ma vie,
j’ai senti les bras du Vivant qui m’entouraient,
qui me portaient, me soutenaient, me câlinaient.


La Vie est une passerelle d’amour et de lumière. Je pose mes valises d’amour, d’espoir, de projets lumineux.

J’accède à ce plan divin avec joie et détermination. Tout est calme dans mon cœur et tout s’expanse dans la joie et le bonheur.

Souriez à la Vie, remerciez-la pour le chemin qu’elle vous suggère de suivre.

Tout est expérience. Le cœur suit la Vie, le mental vous en détourne. La route est longue mais les pas se font sans discorde.

Gardez espoir, Chères Ames, gardez espoir. Ne fléchissez point car de votre lumière jaillira la plaisance.

Ne vous laissez pas envahir par tant de négativité, rebondissez…

Magali Walter


Source infinie de bonté, donne-moi le pouvoir bienveillant de changer les aspects négatifs qui rythment ma vie.

Je suis à l’apogée du devenir conscient.

Source de joie, donne-moi la possibilité de créer ma vie de façon harmonieuse.

Source du pardon, que rayonne ma force de pardonner pour que je puisse ouvrir une nouvelle porte.

Porte du sourire, accueille-moi tout neuf dans ton espace pour que je puisse m’y installer et me ressourcer.

Quelle joie ! Tout ceci est en moi et demande juste à s’éveiller.

Magali Walter


Tout ce que nous voyons n’est pas la réalité.

Dans ce monde, où tout semble se métamorphoser, nous pouvons nous demander : mais qui sommes-nous ?

Découvrir notre véritable potentiel est entre nos mains. Les messages vont dans ce sens, ouvrir les portes de notre potentiel créateur.

Manifestez vos forces intérieures, cessez de rester dans l’ombre de votre histoire.

Je dis souvent que nous pouvons évoluer jusqu’à notre dernier souffle. Il n’est jamais trop tard pour guérir certaines parties de nous-mêmes.

Nous sommes dans un grand changement et cela ne va pas s’arrêter là. Nous avons les énergies en soutien, profitons-en. Véritable souffle qui nous est donné pour avancer.

Magali Walter


Prendre soin de soi. Le temps nous est donné, mais nous ne le prenons pas.

La méditation n’est pas une posture, n’est pas un rendez-vous dans une salle avec plein de monde essayant de méditer. Non, la méditation est tout simplement le rapport à soi à chaque minute. Cuisiner, manger, se promener, et j’en passe… Tout moment est méditation. La méditation devrait être naturelle. Nous l’avons déjà en nous d’ailleurs, mais nous n’en n’avons pas conscience. Et c’est là qu’il faut regarder. Prendre conscience de qui nous sommes, prendre conscience de notre respiration, prendre conscience de la nourriture que nous mangeons, que nous préparons, que nous choisissons. Prendre conscience tout simplement et nous sommes déjà en méditation. Nous sommes méditation.

Si vous apprenez à retrouver cet état de grâce, vous pourrez dire que vous êtes constamment en méditation. C’est la conscience retrouvée qui fait la méditation.

Allons plus loin. La méditation, c’est aussi la foi qui s’éveille en vous, celle qui vous est propre, la foi en votre être, la foi en toute chose. Cette foi vous habite également, mais vous ne la contactez pas, et c’est dommage car elle est là gratuitement, facilement. Elle vous habite, elle vous nourrit.

Allez à l’essentiel de vous-mêmes et vous découvrirez cet aspect de la méditation.

Magali Walter


La Vie,

cette fleur à mille pétales, mille possibilités, mille façons de régner en Maître de son propre chemin.

Il y a ces fleurs dont les pétales ne s’ouvriront jamais et d’autres qui s’ouvriront vers d’autres possibles.

Nous sommes tous cette fleur à mille pétales mais nous sommes aussi les seuls à utiliser ce potentiel de pétales.

La Vie nous montre nos possibles, à nous de faire fleurir la fleur à mille pétales.

La pleine lune du 5 octobre nous incite à récolter ce que l’on a semé cette première partie de l’année. La Vie nous récompense toujours pour nos efforts quand ils sont justes et émanent du centre de notre cœur.

Agissez toujours depuis ce centre et vous serez sûrs d’être toujours sur le bon chemin.

Magali Walter


Message de la nouvelle lune du 20 septembre : « trouver l’unité en toutes choses ».

Pour trouver l’abondance dans notre quotidien, il faut avant tout unir nos deux fonctions d’âme : le côté matériel qui nous aide à ancrer notre pouvoir personnel et le côté spirituel qui nous aide à devenir ce potentiel de lumière.

Résister aux changements serait absurde aujourd’hui car, comme vous le savez, nous vivons de grands changements vibratoires qui nous amènent à nous réaliser dans ce potentiel de lumière.

Accroître sa vibration en laissant tomber les vieux schémas, potentialiser cette lumière en soi, accepter ces grands changements car cela fait partie de l’évolution de notre planète mais également de notre être, les deux étant liés.

Accroître sa vigilance pour être dans l’instant présent et accueillir l’énergie de potentialité lumineuse.

Revenir à soi demande une certaine discipline car cela demande de toujours rester dans la vigilance de son égo. Il a tendance à nous amener dans les endroits de peur, d’inquiétude. Tout ce que vous avez vécu de négatif, il s’en nourrit et vous le fait vivre à chaque fois que vous désirez faire un pas vers votre propre lumière. Soyez vigilant tout simplement et allez où votre cœur désire aller, suivez-le car c’est le meilleur guide que vous pouvez avoir.

Magali Walter


Les énergies de la semaine du 11 septembre 2017 visent à toucher les émotions profondes liées au physique, à l’image de soi.

Les énergies de cette semaine nous invitent à être nous-mêmes, à nous libérer de ces émotions profondes.

N’hésitez pas à exprimer ces émotions afin de les mettre en lumière, de les transformer.

Il s’agit de nous aligner avec notre mission de vie dans notre globalité d’être. Si pour certains la mission n’est pas claire, c’est que vous pourriez être constamment happé par les énergies extérieures aux vôtres. Soyez à l’écoute de votre voix intérieure, ne vous laissez pas attirer par les paroles extérieures, toutes paroles confondues d’ailleurs. La meilleure place est celle de votre cœur. Asseyez-vous confortablement, apprenez à écouter les battements de votre cœur et laissez-vous bercer par ses sons. Ne vous préoccupez pas de ce qui va se passer dans quelques minutes, c’est maintenant qui est important. Posez-vous, respirez.

Ayez foi en vous, apprenez à reconnaître votre foi pour pouvoir vous y appuyer lors de moments difficiles.

Pour ceux pour qui la foi serait difficile à comprendre ou à percevoir, je donne des enseignements autour de la foi, pour la reconnaître, l’habiter et l’utiliser.

Magali Walter


Abandon

J’abandonne mes croyances au profit d’une vérité profonde.

J’abandonne mes schémas de pensée au profit d’une meilleure compréhension de qui Je Suis.

Je laisse mon être se manifester dans toute sa vérité et j’accueille cette vérité qui est mienne.

Depuis l’éclipse solaire du 21 août dernier, on nous montre combien il est important de se révéler, d’être cette âme lumineuse au service de l’humanité.

Nous arrivons bientôt à la prochaine pleine lune du 6 septembre qui symbolise le renouveau dans tout notre être. Cette pleine lune nous dit : révélez-vous, arrêtez de vous prendre pour qui vous n’êtes pas. Tout un programme pour certains !

Il est si facile de se cacher sous une apparence copiée des autres. Certains ont peur de se dévoiler, préférant rester cachés sous un manteau réfractaire.

Les mouvements planétaires nous poussent à « être », à ne plus nous cacher, à interrompre le jeu de pouvoir dont certains ont abusé.

Aujourd’hui, il est temps de vous réveiller pour vous révéler.

Magali Walter.


Le souvenir d’une joie immense t’habite à présent. Fais-le vibrer au-delà de tes sphères, au-delà de ton être pour que puissent en profiter tous les êtres dans le besoin.

Tu es cet être exceptionnel. En toi résident l’amour, le pardon, la création. Fais vibrer à l’instant tout ce potentiel, inonder au-delà de tes paramètres et accepte d’être cet être exceptionnel.

Aujourd’hui, vous ne pouvez plus rester égoïstement centrés sur vous-mêmes. Vous avez été créés avec tout ce potentiel que vous refusez de diffuser par vos peurs, par vos craintes des réactions. Mais aujourd’hui, nous n’avons plus le temps d’être freinés par ces états émotionnels récurrents. Alors qu’attendez-vous pour transmuter ces énergies à basses fréquences en énergies hautes d’amour et d’abondance ?

Il est simple de le faire : vous pouvez demander à l’énergie violette de transmuter toutes ces énergies qui vous obstruent, qui vous freinent dans votre évolution, en énergies d’amour, de lumière et d’abondance.

Geste si simple qui ne prend que quelques instants, alors qu’attendez-vous pour aller mieux ?

Magali Walter


Pleine lune du 7 août et nouvelle lune du 21 août 2017.

La période du 7 au 21 août  et un passage fortement marqué par des vibrations cosmiques, concentrées, et intenses. Elle permet un travail intérieur pour déloger les vieilles croyances qui vous encombrent encore. Elle permet également de démarrer un excellent travail intérieur de repositionnement.

Restez sereins et calmes durant ce passage. Ne vous affolez pas, ce n’est  qu’un passage qui ne va pas durer dans le temps.

Soyez dans l’accueil et la réception de ces belles énergies. Ne faites rien, recevez ces énergies tout simplement.

Prenez ce temps pour vous, reposez-vous : une fatigue va se faire sentir ou le sentiment d’un ras-le-bol.

C’est une chance qui vous est donnée de guérir votre passé avec ce portail  énergétique de lumière jusqu’au 21 août. Cela va permettre d’ouvrir la porte sacrée de votre cœur pour y accueillir l’amour sacré de guérison intemporelle.


Bonjour à tous et bienvenue dans cette deuxième partie de l’année 2017.

Je vous présente le mandala qui définit le mois d’août. Il se nomme

« joie et spiritualité »

Tout un programme. A vous de définir si vous voulez continuer comme vous l’avez fait jusqu’à maintenant ou mettre en place de nouvelles choses pour avancer sur votre chemin.

Mandala dessiné par Magali Walter 31.07.2017

Par mes yeux, je peux voir le monde différemment.

Par mes yeux, je peux oublier toutes ces blessures, toutes ces peurs, toutes ces angoisses qui dictaient ma vie.

Par mes yeux, je peux m’ouvrir au renouveau.

Par mes yeux, je sais que je suis une personne exceptionnelle, libre de toutes attaches, prête à recevoir le Divin en moi.

Par mes yeux, Je Suis.

Magali Walter.


Il est possible de commencer à se tenir debout sans fléchir sous la peur.
Il est possible de commencer à marcher, de choisir un chemin à soi, de se frayer un passage au travers des obstacles et des doutes.
Il est possible de commencer à parler avec enthousiasme et surtout avec des mots à soi.
Il est possible de commencer à sortir de la dépendance, des manques pour prendre en charge ses besoins.
Il est possible de vivre des commencements et des naissances sans se détruire, sans se blesser pour être plus soi-même.

Il est possible…A vous d’en faire aussi votre possible.

Magali Walter.


Pleine lune du 9 juin en sagittaire

Que nous dit cette pleine lune du 9 juin ?

Elle nous incite à prendre nos responsabilités face à nos actes. A rééquilibrer nos attitudes de pensées. A nous réorienter face à nos émotions. Et au retour au calme.

Nous devons nous recentrer. Que veut dire se recentrer ? C’est arrêter de partir dans tous les sens. Quand nous faisons cela, nous quittons momentanément le centre de notre corps et ne sommes plus ancrés dans notre mission de vie.

Pour éviter cela, il est impératif de ne pas se laisser déborder par tout ce qui se passe autour de nous. Nous pouvons très bien prendre conscience du monde qui nous entoure sans nous laisser envahir par toutes ces choses négatives. C’est pour cela que revenir au centre de notre être est essentiel en faisant quelques respirations pour à nouveau sentir que nous sommes vivants, sentir nos pieds bien posés au sol. Ainsi, nous pouvons nous sentir connecté à la Terre. Quand cela est fait, vous allez ressentir un calme, une paix et vous pourrez à ce moment-là reprendre votre chemin.

Il ne sert à rien de s’énerver contre ce monde, vous ne pouvez pas le changer. Par contre, vous pouvez vous remplir d’énergies positives et diffuser cette énergie autour de vous. C’est une aide efficace pour calmer toute cette négativité.

Si la Terre va mal, c’est bien le problème des êtres qui l’habitent et non la Terre elle-même. Par contre, elle a besoin de vous pour retrouver une certaine paix. Tout cela est entre vos mains. Si nous voulons la paix sur cette Terre, il faut d’abord la trouver en soi, et pour la trouver en soi, il est indispensable de travailler sur soi, d’apprendre à mieux se connaître, de reconnaître ses erreurs mais aussi de connaître son potentiel de lumière, afin que tout cela fasse une merveilleuse magie dont la Terre se nourrira.

Magali Walter.


Nous sommes tous connectés.

Lorsque vous touchez une chose, vous touchez tout. Tout ce que nous faisons a un effet sur les autres. Par conséquent, nous devons apprendre à vivre en pleine conscience et toucher la paix à l’intérieur de chacun de nous. La paix dans le monde commence par la paix en soi.


Un partage pour vous

« Le guerrier de lumière »

Voici un cycle qui s’achève pour le guerrier de lumière. Pendant ce passage, il a su rester centré, même dans l’illusion ou les idéalisations. Il a su garder son ancrage, ce qui l’a mené à bon port malgré les tempêtes incessantes. Le guerrier de lumière se relève, ses habits lacérés, son visage pâli par tant d’épreuves. Il est fier de son passage et de sa capacité à vaincre l’adversité, la manipulation, le désarroi et les multiples déceptions. Il est fier car il a réussi à vaincre seul tous ses adversaires, à se positionner face à ce monde qui ne voulait pas de lui. Il ne garde aucune amertume ni pour le passé ni pour les personnes qu’il a rencontrées sur son chemin. Ces dernières ont simplement joué le rôle de le pousser vers la lumière. A présent s’ouvre devant lui une lumière plus brillante. Il est plus fort, plus ancré, plus téméraire, et il a su garder sa douceur et son calme. Il est devenu lui, juste lui, et maintenant il marche vers son but. Il sait ce qui est bien pour lui et se tourne naturellement vers ce qui le nourrit et le porte. Il sait et continue à chercher car, tant qu’il est vivant, rien n’est terminé et il en est conscient.

Magali Walter.


Je vous laisse méditer sur ces quelques paroles amérindiennes :

« Souciez-vous de ce que les gens pensent de vous et vous serez toujours leur prisonnier. »

« Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson pêché, alors vous découvrirez que l’argent ne se mange pas. »

« Si tu veux parler à un animal tu dois utiliser son vocabulaire pas le tien. »

« Le vrai voyageur n’a pas de plan établi et n’a pas l’intention d’arriver. »

Inspiré des paroles de Rûmi.

Ne fais pas de la parole les graines du piège. Car c’est de la parole que proviennent ces difficultés. La parole est tantôt clé et tantôt serrure. Tantôt elle nous éclaire et tantôt elle nous brouille. La parole est une coupe qui reflète une lumière. Cette lumière vient de ton être intérieur car tu es toutes les lumières.


En tombant sur le sol, on se fait mal, mais on a aussi besoin de s’appuyer sur le sol pour se relever.

Kathleen Mcdonald.

Il n’est pas nécessaire de sortir pour mieux voir. Ni même de regarder par la fenêtre. Au contraire, reste au centre de ton être, car plus tu le quittes et moins tu apprends.

Lao Tseu.


Celui qui en sait beaucoup sur les autres est peut-être instruit, mais celui qui se comprend lui-même est plus intelligent.

Prendre conscience, c’est transformer le voile qui recouvre la lumière en miroir.

Lao Tseu.

Ouvre tes ailes, choisi de voler au lieu de rester à terre… Tu as choisi de t’incarner sur cette terre pour y déployer tes ailes, va vers ce but n’attends pas que tes ailes ne savent plus voler.

Magali Walter.


Des mondes infinis apparaissent et disparaissent dans le vaste espace de ma pensée, comme des nuages de poussière dansant dans un rayon de lumière.

Je vous invite à lâcher prise, à respirer profondément et à vous sentir vivant, véritablement vivant….

Magali Walter.


Nouvelle lune en gémeaux 25 mai 2017.

Tu peux regarder tout au fond de toi-même, tu peux même regarder au-delà des frontières que tu as bâties, tu peux juste te poser un instant, admirer le chemin déjà parcouru, admirer ce paysage et y planter encore quelques fleurs, quelques arbres ou tout autre chose pour remplir ce paysage à ton essence.

Regarde là, au fond de ton cœur, que reste-t-il encore à faire ? La nouvelle lune est là pour toi, pour te permettre de mettre à plat tous ces espaces pas encore visités. Cette nouvelle lune t’apporte l’énergie d’ouverture pour t’amener à résoudre tes conflits intérieurs, pour apporter un mieux dans ton existence.

Où résistes-tu encore ? T’accroches-tu encore à certains schémas, à certaines valeurs ? Demande-toi pourquoi tu résistes autant.

La nouvelle lune est là pour t’accompagner, te guider vers plus de liberté en t’invitant à laisser partir ce qui te retient pour grandir.

Magali Walter.


Il n’est pas nécessaire de méditer des heures durant pour pénétrer le sens du sublime mystère qui nous enveloppe en permanence. Tout ce que nous avons à faire, c’est de contempler avec intelligence, fût-ce pour un court instant, un arbre en fleur, une forêt embrasée par les mille couleurs de l’automne, un enfant qui sourit.

Simon Greenberg.


Hommage aux victimes de Manchester.

Ils n’ont pas pu être libres dans ce monde, qu’ils puissent l’être dans les cieux.

Magali Walter.


Le bonheur c’est la paix et la liberté, c’est le plaisir des jeux d’enfant, des blagues, des parties de rire. Le bonheur, c’est les petites choses que nous gardons pour toujours bien cachées au fond de notre coeur, comme un trésor.

Claire, 12 ans.


Ferme les yeux, et tu verras avec beaucoup plus de clarté. Cesse de tendre l’oreille, et tu entendras la vérité.

Parole Taoïste.

photo Magali Walter

Pourquoi ne pas saisir le plaisir comme il vient ? Combien de fois le bonheur n’est-il pas détruit par des préparatifs, des préparatifs insensés ?

Jane Austen.


Profite des bonheurs du jour, et endure ses petits malheurs avec patience, car ce jour seul nous appartient ; nous sommes morts pour hier, et pas encore nés pour demain. J’ai appris  à vivre chaque jour comme il vient, à ne pas encombrer mon esprit de la crainte de ce que sera demain.

Dorothy Dix.


Je vous laisse méditer sur ces paroles de Petra Focke et Hermann Josef Lücker.

J’aimerais apprendre à regarder, là où jusqu’à présent j’ai fermé les yeux, là où j’ai carrément refusé de voir.

J’aimerais apprendre à écouter ce que j’ai rejeté jusqu’à présent, là où j’ai fait la sourde oreille.

J’aimerais apprendre à ressentir ce que, jusqu’à présent, j’ai étouffé en moi, ce que j’ai rejeté loin de moi.

J’aimerais apprendre à dire ce que, par peur, j’ai retenu en moi où que je n’ai pas eu le courage d’affirmer.

J’aimerais oser prendre ma propre route là où jusqu’à présent j’étais pieds liés, où je n’ai été qu’un suiveur.

J’aimerais apprendre à découvrir ce qui m’habite, ce que je veux vraiment.

J’aimerais grandir, devenir plus humain, être entier, unifié à qui Je Suis.

photo Magali Walter


Si tu sais rendre magique le quotidien, tu disposeras d’une force qui te permettra de connaître les secrets du ciel et de la terre, du jour et de la nuit, des montagnes et des fleuves. Tu comprendras le langage des oiseaux et des poissons, tu renaîtras à l’aube en compagnie du soleil et tu verras la puissance divine planer sur les cieux.

Christian Jacq.

Personne, sur une longue période, ne peut présenter deux visages, un à lui-même et un autre au monde, sans se demander un jour avec étonnement quel est le vrai.

Magali Walter.

photo Magali Walter

Je l’ai cherchée dans la révolte, dans les drogues, dans les régimes alimentaires, dans la religion, dans le mysticisme ou ailleurs, pour m’apercevoir que la vérité est toute simple, qu’elle est confortable, évidente et limpide.

C. Corea.

L’amour qui vaut la peine d’être vécu, c’est l’amour que nous portons déjà, au coeur même de notre être. Lorsque notre aptitude à satisfaire nos propres besoins réels s’accroît, nous sommes véritablement en mesure d’aider aussi les autres.

« Syskaya ».


Si tu dénoues les liens de servitude, alors de tes mains pourra naître une source, la source qui fait vivre la terre de demain.

Si tu relèves ton frère humilié, alors de ton pas pourra naître une danse, la danse qui invente la terre de demain.

Michel Scouarnec.

Ne demande pas à Dieu d’embellir le monde, car il répondra : « deviens toi-même lumière et beauté, pour que ta lumière et ta beauté laissent leur empreinte sur le monde ».

Yves Girard.


Aucun de nous  ne peut devenir quelqu’un en l’espace d’une nuit. Les préparatifs occupent une vie tout entière.

Godwin.

Quels que soient les jeux qu’on joue avec nous, nous ne devons pas jouer avec nous-mêmes, mais nous traiter avec la plus extrême honnêteté et vérité.

Emerson.


Merveilleux message de Louisa May Alcott.

Là-bas, dans la lumière du soleil, se trouvent mes aspirations les plus nobles. Il se peut que je ne les atteigne jamais, mais je peux au moins lever les yeux et admirer leur beauté, je peux croire en elles et essayer de suivre la voie qu’elles m’indiquent.


« Sois qui tu deviens » et ne reste pas en arrière avec tes pensées négatives. Accepte ce qui est, tout en sachant que tu te trouves là où tu dois être, dans l’ici et maintenant. Sache que les épreuves, même si elles paraissent relever de l’injustice ou de la fatalité, peuvent devenir de riches expériences.

Magali Walter.


Mon sentiment est qu’il n’y a rien de plus important dans la vie que de tout faire pour ne pas blesser les autres et pour consoler ceux qui souffrent.

Olive Schreiner.


A méditer :

« Je préfère avoir des roses sur ma table que des diamants autour de mon cou. »

Emma Goldmann

« L’amour que nous donnons est le seul que nous perdrons jamais. »

Elbert Hubbard.


Tiens toujours ta parole. Tous les malheurs de la vie viennent de ce que nous ne savons pas tenir notre parole.

Swami Sivananda.

photo Magali Walter

Le succès ne se mesure pas tellement à la situation à laquelle on est arrivé dans la vie mais aux obstacles qu’on a dû surmonter pour cela.

B. W.


La bonté qui passe par des mots crée la confiance.

La bonté qui passe par des idées crée la tolérance.

La bonté qui passe par le don de soi crée l’amour.

Lao Tseu.

photo Magali Walter


Il n’y a qu’une satisfaction véritable, c’est de grandir sans cesse à l’intérieur de soi, de devenir plus juste, plus vrai, plus généreux, plus simple, plus humain, plus chaleureux et plus actif.

James Freeman Clarke.


Le signe du courage, à notre époque de conformisme, est la capacité de rester fidèle à ses convictions – non pas par défi (ce qui est un réflexe de défense, et non une preuve de courage), ni pour avoir raison envers et contre tout, mais simplement parce qu’elles représentent les valeurs auxquelles ont croit.

Rollo May.

photo Magali Walter


Le secret, pour que quelque chose marche dans notre vie, c’est avant tout de désirer profondément qu’il en soit ainsi ; de croire avec foi que cela peut marcher ; d’en garder en toutes circonstances une conscience claire et d’en suivre les étapes avec attention…

Eileen Caddy.


Aujourd’hui, je m’accroche à ma force intérieure avec la certitude qu’une porte s’ouvrira pour moi. Les issues que je crois être bonnes pour moi sont parfois une illusion pour m’éloigner de ma lumière. L’obscurité est rusée. La véritable porte de ma réalisation s’ouvrira en temps voulu selon mon application et les efforts que j’aurai faits pour transformer mon être intérieur. Je fais preuve de ténacité dans la foi et je fais confiance dans l’ouverture des portes qui se présenteront sur mon chemin.


Aujourd’hui, j’enlève tous les masques que je me suis créé. Je ne laisse plus réagir mon mental selon ses blessures et son orgueil. Je suis vrai avec moi-même et avec les autres. Dans la joie et le détachement, je m’ouvre à la vie et je traverse chaque situation dans l’accueil, la simplicité et la souplesse. Plutôt que de tout dramatiser ou critiquer, je m’abandonne en toute confiance en vivant l’instant présent tout en m’amusant.


Aujourd’hui, peu importe la situation dans laquelle je vis, je ne me laisse pas abattre par l’obscurité ou l’affliction. Reconnaissant mes faiblesses, je travaille sur moi, je réintègre ma force lumière et je m’accroche avec espoir à la vie. Je fais un effort pour rester positif. Sans résister intérieurement, j’accepte ce qui est, sachant que cette étape est nécessaire pour donner solidité à la lumière de mon âme.


Aujourd’hui, je renais à la lumière, car ce que je croyais être une épreuve est en fait un cadeau de la vie me permettant de passer de la faiblesse à la force. Au-delà des limites de mon mental face à l’inconnu, j’accepte sans jugement ce qui est, sans résister, car derrière cette expérience non comprise par mon mental, se cache une richesse inestimable pour mon âme.

Magali Walter.


Quelques citations à méditer :

Le travail du monde est fait la plupart du temps par des gens discrets, ceux dont on ne connaît pas le nom.

Qui va doucement va loin.

Ne laissez pas le monde vous endurcir. Ne laissez pas la douleur vous faire ressentir la haine. Ne laissez pas l’amertume vous enlever votre douceur. Continuez de voir la beauté en chaque chose.

Le silence est l’équilibre absolu du corps, de l’esprit et de l’âme. L’homme qui préserve son individualité reste toujours calme et inébranlé par les tempêtes de l’existence. Le silence est le fondement du caractère.


La souffrance mentale et affective que vous ressentez est un guide infaillible qui vous indique si ce que vous vivez est juste ou faux. Comprendre le sens de ce que nous vivons permet d’apaiser et de dépasser la souffrance éprouvée, ce qui suppose de transformer la manière dont fonctionne votre esprit.

Cultiver la patience apprend à développer la compassion envers ceux qui nous blessent sans accepter pour autant qu’ils nous détruisent. La compassion est le meilleur thérapeute de l’esprit. Elle le libère de toutes attaches et de la saisie des émotions conflictuelles.

Dalaï Lama.

photo Magali Walter.


Une histoire à méditer :

Un jour, un professeur d’université se rendit dans les hautes montagnes du Japon pour rencontrer un maître zen renommé.

Lorsqu’il le trouva, il se présenta, énonça ses diplômes et demanda à être instruit sur le zen.

« Vous voulez un peu de thé ? », demanda le Maître.

« Oui, volontiers », répondit le professeur.

Le vieux moine commença à remplir la tasse jusqu’au bord, puis continua de verser. Le thé déborda sur la table, puis coula par terre.

« Arrêtez ! », cria le professeur, « ne voyez-vous pas que la tasse est déjà pleine ? Elle ne peut rien contenir de plus ! »

Le moine répliqua : « Comme cette tasse, vous êtes déjà pleins de connaissances et d’idées préconçues. Pour pouvoir apprendre, commencez par vider votre tasse ».


La seule manière de trouver le bonheur est de cesser d’être obsédé par soi-même. De s’ouvrir au monde, aux choses et aux autres êtres. Prendre soin des autres – voilà ce qui seul peut soulager et apaiser nos tourments. Car alors nous n’avons plus à nous défendre de tout. A défendre notre territoire. Nous pouvons penser de manière vaste et non égocentrique et étroit.

Fabrice Midal.


Beaucoup d’êtres se tournent vers le bouddhisme, et beaucoup se méprennent sur ce qu’est réellement cette discipline.

Or, la Voie du Bouddha est d’abord une entrée dans le moment présent. Une façon d’apprendre à abandonner les jeux de l’espoir et de la peur envers un hypothétique futur pour mieux s’ouvrir à la réalité telle qu’elle est. La pratique de la méditation ne consiste donc pas à trouver la paix, mais plus fondamentalement à donner naissance à un esprit lucide et clair, à voir la réalité en face avec courage. Elle nous apprend à dépasser la peur. Elle nous enseigne l’amour, le souci des autres et la bienveillance.

La voie bouddhiste est la voie de la grande compassion, c’est-à-dire de l’amour sans limite, qui sait donner et se donner pour que le monde soit plus habitable.

C’est une véritable implication dans l’ici et maintenant. Dans cet état de conscience, nous pouvons réellement apporter notre contribution à ce monde.

Magali Walter.


Où que tu sois, tu peux trouver la lumière. La lumière n’est pas quelque chose d’inaccessible, elle est juste là devant toi. Apprends à reconnaître cette lumière et cesse de vouloir toujours la fuir.

La lumière peut occasionner des peurs, car parfois nous pensons ne pas la mériter. Mais elle existe déjà en nous même si nous n’en avons pas encore conscience ou que nous ne l’avons pas encore découverte.

Sans cette lumière, où irions-nous ? Quelle voie pourrions-nous emprunter ?

Alors sois patient, attends d’être suffisamment en paix avec toi-même. Alors seulement tu pourras l’apercevoir.

Magali Walter.

photo Magali Walter

Parce qu’un jour j’ai appris à aimer au-delà des limites que je m’imposais, j’ai créé autour de moi le véritable amour, d’où je puise ma source, où je me régénère et où je peux m’assoupir quelques instants avant d’y reprendre des forces.

J’ai longtemps cru que l’amour, c’était aimer un autre. Et j’ai appris qu’aimer va au-delà d’aimer l’autre, au-delà de tout ce que je pouvais imaginer.

J’ai ouvert une porte et j’ai découvert le paradis, celui de mon âme, et quelle ne fut pas ma surprise lorsque j’ai découvert qu’il contenait tout l’amour dont j’avais besoin.

J’ai appris qu’avec l’autre, c’est avant tout un partage, mais un partage qui rend vivant et qui marque l’absence de toute souffrance.

Je souhaite qu’un jour vous empruntiez, vous aussi, ce même chemin afin de vous sentir aimé pour qui vous êtes.

Magali Walter.


Le bonheur n’est pas un lieu vers lequel voyager, une chose que l’on peut posséder, obtenir, porter ou consommer.

Le bonheur est l’expérience spirituelle de vivre chaque minute avec amour, grâce et gratitude.

Denis Waitley.

photo Magali Walter


Un magnifique poème sanskrit que je vous fais partager :

Prends soin de ce jour ! Prends soin de ce jour !

Car il représente la vie, l’essence même de la vie. Dans sa brève course repose toutes les variétés et les réalités de ton existence : la félicité de la croissance, la gloire de l’action, la splendeur de la beauté.

Car hier est déjà un rêve et demain seulement une vision. Mais un aujourd’hui, bien vécu, fait de chaque hier un rêve de bonheur, et de chaque lendemain une vision d’espoir.

Alors prends bien soin de ce jour ! Telle est la salutation de l’aube.

photo Magali Walter


Un message d’un moine bouddhiste que je trouve éloquant, en voici le contenu :

Tu vois, nous pensons qu’à travers l’apaisement de l’esprit nous sommes capables de séparer ce qui est vrai de ce qui ne l’est pas, ce qui tient de l’égo de ce qui tient de la vérité. C’est comme la fabrication du beurre, on baratte et baratte jusqu’à séparer la crème, il faut vraiment travailler à baratter un esprit chaotique, apprendre à séparer ses pensées de sa vraie nature, et devenir un témoin plus qu’une victime de ses émotions destructrices. Ce qu’il te reste est un état de joie naturel.


Réveille-toi et apprécie tout ce que tu rencontreras en chemin. Imprégne-toi de ce printemps magnifique qui t’offre un décor de tous les instants. Il n’y a pas de voie vers le bonheur ; le bonheur est la voie.

La vie nous montre qu’il est temps de passer à autre chose, d’abandonner tout ce qui nous retient. Elle nous invite à larguer les amarres, à retrouver de nouvelles forces pour exister et poursuivre son chemin.

Magali Walter.

photo Magali Walter


Tant que nos personnalités et nos âmes sont en harmonie, tout est joie et paix. C’est lorsque nos désirs matériels ou la persuasion des autres détournent nos personnalités du chemin tracé par l’âme qu’un conflit survient.

Edward Bach


Nous sommes très doués pour nous préparer à vivre, mais moins pour vivre. Nous sommes capables de sacrifier dix années de nos  vies pour obtenir un diplôme, et nous sommes prêts à travailler très dur pour avoir un travail, une voiture, une maison, et ainsi de suite. Mais nous éprouvons des difficultés à nous rappeler que nous sommes vivants à cet instant, le seul instant que nous ayons pour être en vie.

Thich Nhat Hanh.

photo Magali Walter


Tu n’apprécieras jamais le monde correctement tant que la mer elle-même ne coulera pas dans tes veines, tant que le ciel ne t’habillera pas et les étoiles ne te serviront pas de couronne.

Thomas Traherne.

photo Magali Walter


Voici trois citations pour comprendre le moment présent :

Lorsque je vis dans l’instant, je ne ressens aucune réelle douleur du passé. La peur imaginée de l’avenir ne peut me blesser.

John Burka.


Nous pouvons facilement nous en sortir si nous ne portons chaque jour que la charge qui nous est destinée. Mais la charge sera trop lourde pour nous si nous portons encore aujourd’hui le fardeau d’hier, et y ajoutons celui de demain avant même de devoir le porter.

John Newton.


Il y a deux jours dans la semaine à propos desquels je ne me soucie jamais. Deux jours insouciants, protégés religieusement à l’abri de la peur et de l’appréhension. L’un de ces jours est Hier… Et l’autre jour dont je ne me soucie guère est Demain.

Robert Burdette.

photo Magali Walter


Prenez un instant pour faire cette petite méditation. Inspirez la lumière dorée de la santé et de la plénitude et expirez l’obscurité de la douleur et de la souffrance.

Voyez votre chemin avec un nouveau regard, un nouveau souffle…

Magali Walter.

photo Magali Walter


L’éternité est là, maintenant. Je suis dedans. Elle est autour de moi dans l’éclat du soleil. Je suis en elle comme le papillon qui flotte dans l’air saturé de lumière. Rien n’est à venir, c’est maintenant. Maintenant, l’éternité.

Richard Jefferies.


Une réflexion pour ce dimanche de Ying-An :

Vous devriez lâcher prise et vous vider l’esprit, devenir tranquille, clair et calme…

Expire, regarde en toi, lâche prise…

Je vous souhaite un bon dimanche..


Dix mille fleurs au printemps, la lune en automne, une brise fraîche en été, la neige en hiver. Si ton esprit n’est pas obscurci par les choses futiles, c’est toujours la meilleure saison de ta vie.

Wu-Men


Nous espérons toujours que quelqu’un détient la réponse. Qu’il existe un endroit meilleur, un moment plus propice. Mais ce n’est pas vrai. Personne d’autre n’a la réponse, aucun endroit n’est meilleur que celui-ci, et le moment est déjà passé.

Lao Tseu.


Une mère, un père ou tout autre parent peut faire beaucoup pour nous, mais notre propre esprit, s’il est correctement dirigé, peut faire bien plus encore.

Dhammapada.


Quand on rentre en soi-même, on s’aperçoit qu’on possède exactement ce que l’on désirait.

Simone Weil.

Merveille des merveilles… Si on écoute avec ses oreilles, on n’entend rien. Si on écoute avec ses yeux, on comprend tout.

Tozan.


Si tu veux connaître « l’infini », ce sera dans la paume de ta main et non errant à travers le monde. Tu possèdes un trésor, une pierre précieuse dans le creux de ta main. Ouvre la main et regarde.

Magali Walter.

Tenir debout par vous-même est la chose la plus importante. Sacrifier ce moment pour votre avenir, voire votre idéal, montre que vous ne vous tenez pas debout.

Shunryu Suzuki.


En vérité, il faut rester simple et vivre simplement, non seulement à l’intérieur de soi, mais dans ses échanges quotidiens. Ne fais pas de vagues, ne cherche pas à tout prix à attirer l’attention, sois honnête, résiste à la tentation de fasciner le monde qui t’entoure.

Etty Hillesum.


J’ai passé la meilleure partie de ma vie à essayer de revivre le passé ou de goûter le futur avant qu’il n’arrive, et j’ai compris que la paix se trouve entre ces deux extrêmes.

Joy Flood


Apprends à tenir d’une main légère tout ce qui n’est pas éternel.

Maud Royden.


La découverte c’est de savoir qu’il n’y a pas de « Grand Savoir », qu’il suffit de voir la réalité, de ne faire qu’un avec soi-même.

Helen Thomson


Le désir est la cause principale du malheur. Si vous supprimez le désir, il n’a plus de fondement. Si vous n’avez pas de désir, vous êtes pur et libre, où que vous soyez. Ni les montagnes, ni les fleuves, ni la Terre tout entière n’arrêtent la lumière de vos yeux.

L’être qui connaît l’Eveil n’a plus à suivre un quelconque code moral imposé de l’extérieur. Il fait le bien de façon naturelle et se garde de faire le mal, du plus profond de son coeur.

D.T. Suzuki.


Si tu ne peux trouver la vérité là où tu es, où donc espères-tu pouvoir la trouver ?

Dogen.


Il n’est pas nécessaire de  rejeter toute activité, de rechercher le silence. Il suffit de faire le vide en soi en respectant l’harmonie à l’extérieur. De cette façon, vous serez en paix au milieu de l’activité frénétique du monde.

Yuan Wu.


Sur votre chemin, vous devez relever le défi non pas de faire l’impossible mais d’apprendre à vivre avec le possible. Marcher sur la Terre demande une attention toute particulière de tous les instants. Car le miracle ne consiste pas à voler dans les airs ou marcher sur les eaux mais bien à marcher sur la Terre.

Magali Walter.


Chaque jour est une conquête vers l’absolu.

Ne te décourage pas car là où vont tes pas, le chemin s’ouvre vers la lumière.

Chaque pas t’amène à rayonner davantage.

Chaque pas élève ton âme vers l’absolu.

Magali Walter.


Laisse-toi porter par le flot, quoi qu’il arrive, et garde l’esprit libre. Accepte. C’est là le secret.

Chuang Tsé.

Il faudrait essayer d’être heureux, ne serait-ce que pour donner l’exemple.

Jacques Prévert.


Dans la vie, les choses sont, pour la plupart, faites d’écume et de bulles. Deux seulement sont solides comme le roc : la compassion face aux malheurs des autres, le courage face à nos propres malheurs.

Adam Lindsay Gordon.


Je partage pleinement cette citation d’Albert Einstein.

Les idéaux qui ont éclairé mon chemin et qui, au moment voulu, m’ont redonné le courage d’affronter la vie, sont la bonté, la beauté et la vérité.


N’arrivez pas au terme de votre vie en vous apercevant que vous n’avez pas vécu. Car beaucoup, sur le point de quitter cette terre, lorsqu’ils regardent en arrière, voient la joie et la beauté dont ils ont été privés, par la faute des peurs qu’ils ont entretenues.


Nous devons être prêts à abandonner la vie que nous avons imaginée afin de vivre pleinement la vie qui nous attend.

Joseph Campbell


Rester soi-même dans un monde qui tente constamment de te changer est le plus grand accomplissement.

L’amour est un maître qui n’a pas de supérieur, l’amour est le médecin et l’éducateur des âmes.

Ralph Waldo Emerson


Si tu veux avancer sur ton chemin, fais toujours ce que tu as peur de faire. Tu déplaceras des montagnes car tu auras gagné en force.

Magali Walter


Vis en paix, et alors seulement tu pourras donner la paix aux autres. Un homme de paix est plus utile au monde qu’un homme instruit.

Thomas Kempis


La sérénité… est le plus haut degré de la connaissance et de l’amour, l’affirmation que toute réalité est en équilibre au bord du gouffre et de l’abîme. La sérénité est le secret de la beauté et la véritable substance de tous les arts.

Herman Hesse


Le pauvre vit dans l’attente de la richesse et le riche du paradis, mais le sage n’aspire qu’à la paix.

Swami Rama


Il n’est jamais trop tard pour devenir ce que tu aurais pu être.

Jusqu’au dernier souffle, nous pouvons changer, améliorer notre vision des choses, porter un autre regard sur le monde. Changer en nous ce que nous aimerions voir changer dans le monde. Nous faisons partie du Tout, nous sommes le Tout. Nous vibrons au rythme de l’Univers et de la Terre.

Magali Walter


Il y a tant de choses pour nous tous sur cette terre, à condition d’avoir des yeux pour les voir, un coeur pour les aimer et des mains pour les mettre à notre portée.

Lucy Montgomery

N’aie pas peur de faire de grands pas. On ne peut pas franchir un précipice en deux fois.

David Lloyd George.


J’ai demandé la richesse, afin d’être heureux ; j’ai reçu la pauvreté, afin d’être sage.

J’ai demandé toutes choses afin de jouir de la vie ; j’ai reçu la vie, afin de jouir de toutes choses.

Citation d’un anonyme.


Dans les moments de tempête intérieure, nous pouvons penser au chêne. Quand les orages se présentent, il développe des racines plus profondes.

Ne cherche pas la force et la confiance à l’extérieur, tout se trouve à l’intérieur de toi. Garde toujours une place pour le silence, le calme et la paix…

Magali Walter


Il n’a jamais été dit que notre chemin était un tapis d’herbe douce. Ouvrez vos yeux, osez regarder au-delà de l’illusion. Notre chemin est un sentier de montagne encombré de rochers. Et ce qui est magnifique dans tout ça, c’est qu’il nous conduit toujours plus haut, plus près du soleil, de notre soleil intérieur. La paix…

Magali Walter


Une suite de petites volontés fait un gros résultat.

Baudelaire.


Si tu veux quelque chose avec assez de force, tu l’obtiendras. Il te faudra de la patience, un travail acharné, une lutte de tous les instants, et beaucoup de temps: mais tu l’auras. Sache que la foi est le fondement de toute entreprise.

Margo Jones.


Vous pouvez perdre votre énergie en l’utilisant de façon négative, par exemple en cultivant une mauvaise image de vous-mêmes ou des autres, en vous laissant aller à la colère, à l’agitation, à la haine ou à la jalousie, en prenant part aux commérages ou en bavardant de façon excessive. Vous pouvez perdre de l’énergie dans un environnement malsain en prenant un bain de foule ou de faire une promenade dans un centre commercial pour que vous vous sentiez exténués ou mal fichus. Tout ce qui possède une vibration inférieure à la vôtre se nourrit de votre énergie.

Soyez vigilant et entourez-vous de votre manteau de lumière…

Identifiez-vous un peu moins avec la personne de l’ego et davantage avec la personne du coeur…


Le plus beau cadeau est celui qui contient une part de tendresse…


La tendresse et la bonté ne sont pas des marques de faiblesse ou de désespoir, mais des signes de force et de détermination.

Kahlil Gibran


Dès que tu auras appris à croire en toi, tu sauras comment on doit vivre.

Goethe.


Parfois, lorsque nous déprimons ou que nous ne sommes pas dans notre assiette, c’est parce que nous ne prenons pas assez de temps loin de la foule et du bruit. Lorsque l’âme ne peut pas suivre son penchant naturel et s’unir à Dieu (je vous laisse nommer ce qui est juste pour vous), le grand besoin de cette union fait naître une solitude que même les meilleures relations humaines ne peuvent combler.


Je vous fais partager un récit de Thomas Merton qui date de 1953-1954 dans lequel j’ai été moi-même confrontée.

Thomas Merton put consacrer  un peu de son temps à la solitude et à la méditation et il en profita pour mettre par écrit ses pensées sur la solitude et la vie contemplative.

Il dit : « Ne vous précipitez pas à partager vos expériences les plus intimes et les plus sacrées avec les autres. Dieu ne partage pas ses secrets les plus purs avec celui qui est prêt à les révéler. Il a des secrets qu’il communique à ceux qui les transmettront en partie à d’autres. Ces secrets sont le bien commun de la majorité. Mais il a aussi d’autres secrets qui, eux, ne peuvent être communiqués. Le seul désir de vouloir les partager nous rend  incapables de les recevoir. Il y a certaines  expériences spirituelles sacrées qui ne doivent pas être partagées avec d’autres. »

L’une des plus grandes erreurs que les gens commettent est de partager certaines expériences spirituelles avec leur voisin, leurs amis ou leur partenaire. La plupart du temps, ces gens vous diront : « Oh, c’est merveilleux ! Puis ils diront dans votre dos : « Tu sais, je crois qu’il devient un peu fou ! » Ou bien comme je l’ai souvent entendu, « Elle n’est pas ancrée, elle trop en haut ! »

N’oubliez pas, ce chemin peut aussi être le vôtre…


« Il est possible de connaître le monde entier sans se déplacer. Sans même ouvrir la fenêtre, vous pouvez connaître les voies des cieux. Ainsi, plus vous chercherez au plus loin, moins vous connaîtrez de choses. »

Lao Tseu.


Suivez les élans de votre coeur ! Ne vous préoccupez pas de savoir ce qu' »ils » cherchent à l’extérieur. Demandez-vous ce que vous avez à l’intérieur. Ne suivez pas vos intérêts qui sont éphémères, mais ce que vous êtes et que vous aimez, et qui durera éternellement.

George Anne Geyer.


Tant que tu es vivant, continue d’apprendre comment on doit vivre.

Sénèque.


Une nouvelle vie s’offre à toi à chaque seconde. Marche à sa rencontre en fixant l’horizon plutôt qu’en regardant sans  cesse en arrière.

Magali Walter.


Si nous sommes dans la bonne direction, tout ce que nous avons à faire, c’est de continuer à marcher.


Puisses-tu, dans chacun de tes pas, reconnaître le but de ton voyage.

Emerson.


Sois avec quelqu’un qui est fier d’être avec toi, qui rit avec toi, qui t’écoute, qui te comprend, qui te traite bien et qui fait de toi sa priorité.


Cesse d’avoir un but pour un temps, contente-toi d’exister et de faire partie de l’univers.


Histoire d’amour,

Je sais ce qu’est ma liberté, et cette liberté plus difficile, d’aimer la liberté de l’autre. Je sais chaque matin, qu’il faut recommencer. Je sais que la distance éclaire mon chemin. Je sais que bien aimer, est toujours difficile. Mais malgré tout cela, je prends le risque de t’aimer.


Le plus beau des cadeaux que quelqu’un puisse vous faire, n’est pas de vous aimer, mais de vous apprendre à vous aimer.


On s’installe dans la douceur, on aborde cette journée avec un nouveau regard. On abandonne tout ressentiment à l’égard d’autrui. On ouvre grand la porte de la douceur de l’âme. La paix s’installe en nous. On respire. La journée peut commencer.


Entre en toi, découvre ton palais, installe-toi à l’intérieur et médite sur ta journée.

Essaie de convaincre ton mental que tout va bien. Il t’en sera reconnaissant.

Sois juste envers toi-même, cela t’amènera à être juste envers les autres.

Crois à plus fort que toi et tu arriveras à dépasser ton stade inférieur.

Magali Walter.


On a deux vies, et la deuxième commence quand on se rend compte qu’on en a qu’une…

Une impatience capricieuse ruine les plus grands projets…

Confucius.


Je vous fais partager une très jolie prière à faire au quotidien pour commencer sa journée par exemple :

Seigneur ,
Fais de moi un instrument de ta paix,
Là où est la haine, que je sème l’amour,
Là où est l’offense, le pardon,
Là où est le doute, la foi,
Là où est le désespoir, l’espoir,
Là où sont les ténèbres, la lumière,
Et là où est la tristesse, la joie.
Ô divin Maître,
Accorde-moi de ne pas tant chercher à être consolé qu’à consoler,
À être compris qu’à comprendre,
À être aimé qu’à aimer.
Car c’est en se donnant que l’on reçoit,
C’est en pardonnant qu’on est pardonné, et
C’est en mourant que l’on naît à la vie éternelle.

Fais la paix autour de toi, crée le silence dans ton coeur et écoute….


Il n’y a pas de chemin vers la paix, la paix est le chemin.

Thich Nhat Hanh


Quand tu auras le courage d’y croire, personne ne pourra t’arrêter !

Trop de gens font marche arrière lorsqu’ils sont sur le point de réaliser leurs rêves.


Ferme les yeux, tombe amoureux et reste dans cet état.

Rûmi.


Il n’y a pas de cause à la peur. Elle n’est qu’imagination. Elle te bloque comme une barre de bois tient la porte fermée. Brûle cette barre.

L’attente est pareille à des ailes. Plus les ailes sont fortes, plus le vol est long.

Deviens le ciel, perce une brèche dans le mur de ta prison. Libère-toi fais-le maintenant. Sors comme quelqu’un soudainement né à la couleur de l’arc-en-ciel. Sois le ciel, sois la terre.


Ta tâche n’est pas de chercher l’amour, mais simplement de chercher et trouver tous les obstacles que tu as construits contre l’amour.

Elève tes mots pas la voix, c’est la pluie qui fait grandir les fleurs, pas le tonnerre.

Rûmi.


« Vous ne pouvez être que ce que vous êtes. Détendez-vous ! L’existence a besoin de vous tel que vous êtes. »

Osho.


Apprends à goûter l’instant de la beauté des choses. Deviens comme un enfant qui s’étonne de tout. Tu feras l’expérience du monde à travers ton propre corps.


« Marcher dans la nature, c’est comme se trouver dans une immense bibliothèque où chaque livre ne contiendrait que des phrases essentielles. »

Christian Bobin.


En quête de sagesse, un homme vient de passer trois semaines exténuantes à gravir une haute montagne escarpée. En arrivant à son sommet, il rencontre enfin le vieux Sage et lui demande :

Homme de sagesse, comment pourrais-je rendre ma vie plus heureuse ?

Et le Sage de répondre :

– Pour commencer, la prochaine fois que tu auras envie de venir ici, va de l’autre côté de la montagne et prends le tramway.


« Si vous êtes capable d’être heureux quand vous êtes seul, vous avez appris le secret d’être heureux. »

Osho.


« Quand vous prenez conscience que rien ne vous manque, le monde entier vous appartient. »

Lao Tseu.


Un novice se rend auprès du maître et lui demande :

« Est-ce que j’ai la nature du Bouddha ?

– Non, lui répond sèchement le maître.

– Mais n’as-tu pas dit que tous les êtres vivants possèdent la nature du Bouddha, même les animaux, même les plantes ?

– Si, je l’ai dit.

– Alors pourquoi pas moi ?

– Parce que tu poses la question. »


« Les enfants ne se souviendront pas de vous pour les biens matériels que vous leur avez donnés, mais pour l’amour que vous leur avez offert. »

Richard L. Evans


« Parfois, on reçoit le pouvoir de dire oui à la vie et à soi-même. La paix nous envahit et fait de nous un être entier. »


« J’ai regardé au loin, j’ai vu quelque chose qui bougeait. Je me suis approché, j’ai vu un animal. Je me suis encore approché, j’ai vu un homme. Je me suis encore approché et j’ai vu que c’était mon frère. »

Parole du Tibet.


« Dans chaque épreuve ne cherchez pas l’ennemi, cherchez l’enseignement. »

Mikao Usui.


Bouddha est parfois appelé le « Maître du silence », car le silence est considéré comme un moyen privilégié pour atteindre la vérité. Il est l’apaisement, jamais le vide. Il est la clarté, jamais l’absence de couleur. Il est le fondement de toute pensée et de toute émotion. Il nous emmène au coeur des choses. Aimez le silence, il a une âme, la vôtre ! Ecoutez le silence, écoutez votre âme chanter.


« Pour pouvoir ramasser les diamants, il faut tout d’abord laisser tomber les cailloux que l’on porte dans nos mains. »

Osho.


« Le début d’une habitude est comme un fil invisible. Mais chaque fois que nous répétons l’acte, nous renforçons le fil et y ajoutons un nouveau filament, jusqu’à ce qu’il forme un gros câble et lie irrévocablement nos pensées et nos actions ».

Orison Swett Marden.


Un homme dort et rêve. Il rêve d’un dragon atroce, effrayant, qui ouvre sa gueule enflammée, menaçante et pousse des cris épouvantables. L’homme affolé, lui demande :

« Mais que va-t-il se passer ? Je suis terrorisé. Est-ce que tu vas me dévorer ?

– Que veux-tu que je te dise ? lui répond le dragon, c’est ton rêve ! »


3 citations du philosophe Confucius à méditer :

Je ne cherche pas à connaître les réponses, je cherche à comprendre les questions.

***************************

Agis avec gentillesse, mais n’attends pas de la reconnaissance.

****************************

Trois sortes d’amis sont utiles, trois sortes d’amis sont néfastes.

Les utiles : un ami droit, un ami fidèle, un ami cultivé.

Les néfastes : un ami faux, un ami mou, un ami bavard.


A méditer :

On demanda un jour à Nasreddine : « Est-ce que certains de tes étudiants sont déjà parvenus à l’illumination ?

– Bien sûr. Beaucoup d’entre eux, répondit Nasreddine.

– Mais comment peux-tu en être certain ?

– C’est facile. Ils ont cessé de me suivre et de suivre quiconque. Ils ont cessé de parler sans cesse de « maîtres », d’ « enseignements », de « spiritualité » et autres choses du même genre et ils poursuivent leurs vies libres des peurs et des faux-semblants. »


« Je trouve mes lectures dans la lumière du ciel. C’est le livre le plus profond qui soit et ce n’est même pas moi qui tourne les pages. »

Christian Bobin.


Deux moines discutaient du drapeau du temple qui flottait au vent :

« Le drapeau s’agite, dit l’un.

– Le vent s’agite, dit l’autre. »

Ils se renvoyèrent ainsi la balle, sans parvenir à se mettre d’accord. Un maître zen qui passait par là les entendit et leur dit : « Ce n’est pas le vent qui s’agite. C’est votre esprit qui s’agite. »

Conte zen.


Dans la vie, tu vas réaliser qu’il y a un rôle pour toutes les personnes que tu rencontres. Certaines vont te tester, d’autres vont t’utiliser, d’autres vont t’aimer et d’autres vont t’enseigner. Mais celles qui sont les plus importantes sont celles qui font ressortir le meilleur de toi-même. Ce sont des personnes étonnantes et rares qui vont te rappeler pourquoi la vie vaut la peine d’être vécue.


Un matin, le Bouddha était en compagnie de ses disciples quand un homme s’approcha : -Dieu existe-t-il ? demanda-t-il. Il existe, répondit le Bouddha. Après le déjeuner, un autre homme s’approcha. – Dieu existe-t-il ? demanda-t-il. – Non, il n’existe pas, répondit le Bouddha. A la fin de l’après-midi, un troisième homme posa la même question. – Dieu existe-t-il ? – C’est à toi de décider, répondit le Bouddha.

Un disciple de Bouddha s’exclama révolté : – Maître, c’est absurde ! Pourquoi donnez-vous des réponses différentes à la même question ?

– Parce que ce sont des personnes différentes, chacune parviendra à Dieu par sa propre voie. Le premier me croira, le second fera tout ce qu’il peut pour prouver que j’ai tort. Quant au troisième, il ne croira qu’à ce qu’il choisira lui-même.


Libérez votre coeur de la haine, libérez votre esprit des inquiétudes. Vivez simplement…


Si vous vous perdez dans le passé ou l’avenir, vous manquez votre rendez-vous avec la vie.

Thich Nhat Hanh.


Au lieu de se plaindre de l’obscurité, mieux vaut allumer la lumière.

Confucius.


Le lâcher-prise, c’est simplement cesser de vouloir tout contrôler. Laisse les choses se faire naturellement, laisse-toi porter par la vie… Qu’est-ce que tu risques d’essayer ?


N’avancez pas trop précipitamment, vous reculerez encore plus vite.


La façon dont tu traites les autres est un reflet direct de la façon dont tu te sens envers toi-même.

Paulo Coelho.


L’impossible, nous ne l’atteignons pas, mais il nous sert de lanterne.

René Char.


Si l’expiration est juste, l’inspiration se fait automatiquement, inconsciemment. Cette méthode est la clé de la santé et le secret de la longévité.

Taisen Deshimaru.


Il ne sert à rien de trouver la paix ailleurs, c’est en toi qu’il faut la trouver.


Ne méditez pas pour obtenir quelque chose, mais pour vous libérer des choses. On pratique avec le lâcher prise et non avec le désir.


Nul besoin de temples, nul besoin de philosophies compliquées. Notre cerveau et notre coeur sont nos temples.

Dalaï Lama.


Il faut lutter pour ses rêves, mais il faut savoir également que quand certains chemins se révèlent impossibles, mieux vaut garder son énergie pour parcourir d’autres routes.

Paulo Coelho.


Recherchez la liberté et vous deviendrez esclave de vos désirs. Recherchez la discipline et vous trouverez la liberté.

Koan zen


Si tu laisses reposer une eau boueuse, elle s’éclaircira. De même, si tu laisses reposer ton esprit troublé, la chose à faire t’apparaîtra clairement.

Bouddha.


Ne combattez pas les pensées négatives. Acceptez-les et laissez-les rapidement s’en aller.

Ralph Marston


J’ai appris qu’une fois qu’on laisse aller toutes nos attentes, on ne peut jamais être déçu ; tout ce qui vient à notre rencontre est alors une bénédiction appréciée.

Aisha Mirza.


Le changement n’est jamais douloureux. Seule la résistance au changement est douloureuse.

Bouddha.


Les religions ont tendance à nous donner des réponses toutes faites, tandis que la voie spirituelle nous propose des questions auxquelles nous devons nous-mêmes trouver les réponses.

A.C. Ping


Concentre-toi sur ton coeur, imagine-le rayonnant, battant au rythme de l’Univers et il s’ouvrira comme la fleur du matin libérant tous les parfums de l’âme.


L’être qui n’a aucune vie intérieure est l’esclave de son entourage.

Henri-Frédéric Amiel


Un changement de soi est plus nécessaire qu’un changement de situation. Prendre la fuite n’a jamais résolu les problèmes.

Magali Walter


Celui qui s’accroche à ce qui n’est plus perd son âme.

Magali Walter


Le meilleur remède pour tous les problèmes c’est la patience.

Plaute.


Tout ce qui a un commencement a une fin. Sois en paix avec cette vérité et tout ira bien.

Bouddha.


Le temps est une chose créée. Dire « je n’ai pas le temps », c’est comme dire « je ne veux pas ».

Lao Tseu.


J’accepte la responsabilité de m’écouter et de m’aimer.

Shakti Gawain.


Contrôler ses pensées c’est comme arrachez les mauvaises herbes dans votre jardin, vous pouvez extirper les pensées négatives.


Prends le temps d’aller dans le silence. Le silence met fin à toute confusion et renouvelle tes forces.


Parole de Bouddha :

A la fin, il n’y a que trois choses qui comptent :

– Combien vous avez aimé.

– Avec quelle bienveillance vous avez vécu votre vie.

– Avec quelle grâce vous avez pu lâcher prise sur ce qui, dans la vie, ne vous était pas destiné.


Avant d’apprendre des choses compliquées, apprenez à lire des lettres d’amour envoyées par le  vent et la pluie, la neige et la lune.

Ikkyu.


Un homme demanda un jour à Bouddha :

« Je veux du bonheur. Bouddha lui répondit :

– Commence par enlever « Je », c’est de l’ego. Puis enlève « veux », c’est du désir. Et regarde maintenant ce qu’il te reste : du bonheur. »


La gentillesse dans les mots suscite la confiance.

La gentillesse dans la pensée crée la profondeur.

La gentillesse dans les actes engendre l’amour.

Lao Tseu.


En toi, il existe plus de bon que de mauvais. Où poses-tu ton regard ?

Trouver le but dans notre vie est un voyage, pas un évènement.


Petite histoire à méditer :

Au siècle dernier, un touriste américain rendit visite au célèbre rabbin Hofetz Chaim. Il s’étonna de voir que celui-ci n’avait pour tout logement qu’une simple pièce remplie de livres et pour seul mobilier une table et un banc.

« Où sont vos meubles ? demanda le touriste.

– Où sont les vôtres ? répliqua le rabbin.

– Les miens ? Mais je ne suis qu’un visiteur ici, je ne fais que passer, dit l’Américain.

– Moi aussi ! », répondit Hofetz.


Rien ne nous emprisonne excepté nos pensées.

Rien ne nous limite excepté nos peurs.

Et rien ne nous contrôle excepté nos croyances.

Marianne Williamson.


Sortez du cercle du temps et entrez dans le cercle de l’amour. Citation de Rûmi.


De quoi avez-vous besoin pour vivre heureux cette année ? Posez-vous la question avec sincérité et inscrivez la réponse pour atteindre votre but durant l’année.


Petite histoire à méditer :

Un voyageur croise un berger dans la montagne et lui demande : « Quel temps allons-nous avoir aujourd’hui ?

– La sorte de temps que j’aime bien ! répond le berger.

– Comment savez-vous que ce sera le temps que vous appréciez ? réplique le voyageur.

Le berger sourit et ajoute :

– Je me suis rendu compte que je ne peux pas toujours obtenir ce que j’aime. Alors, j’ai appris à aimer ce qui m’est donné : c’est pourquoi je suis sûr que nous allons avoir le temps que j’aime bien. »


Je cache mon cœur quand je ne désire plus avancer. Je me bloque pour un oui ou pour un non. Je laisse les autres prendre tout pouvoir sur mon existence.

Voilà ce que peut subir une âme sur le chemin qu’elle emprunte.

Comment ne plus se laisser emporter dans une autre raison que la nôtre ?

Renforcer son centre, son ancrage à qui Je Suis, cet être merveilleux, ce potentiel de lumière. Le centre de notre être est là pour nous accueillir et nous poser dans sa lumière, bercés par sa douceur et son enveloppement.

Dites oui à la Vie, celle qui vous mènera à bon port, celle par qui l’amour triomphe de tout, du tout.

Soyez !


Une belle année 2017 !

carte-bonne-annee-2017-heureuse-annee

Nouvelle année, nouvelle prise de conscience pour une année qui sera sous le signe de la vigilance. Il est toujours temps d’aller vers cette prise de conscience. S’oublier soi pour retrouver l’essentiel qui est en nous. Une année pour travailler ses jugements, ses préjugés, son intolérance.

Toujours plus de conscience pour un monde meilleur.

Toujours plus de conscience pour s’ouvrir à l’aspect lumineux qui est en nous.

Sois cette lumière qui éclaire le monde.

Sois cette lumière qui inonde de paix ce monde.

Sois, ne reste pas dans ton coin de l’abondance matérielle qui te suffit à toi-même, sois cet être responsable qui agit depuis le centre de son cœur.

Sois et deviens….


2700

J’aimerais vous remercier pour votre suivi, votre fidélité et votre lumière qui se déploie chaque jour d’avantage.

Je vous souhaite de belles fêtes de fin d’année dans l’amour, le respect et la paix. Que vous soyez entourés de lumière et de pardon durant ces fêtes.

Merci à Martine, Clelia, Graziella, Noémie, Fanny, Victoria, Caroline, Camille, Mélina, Sylviane, Claudia et sa petite Mélinda, Charlotte, Laurence … et toutes les personnes qui oeuvrent pour la paix du monde. Nous continuons notre marche….


Dans ce monde, chacun a quelque chose à nous apprendre. Et dans ce sens tout être est un maître. Le meilleur maître au monde est celui qui nous enseigne à trouver Dieu, la puissance de l’univers. En ouvrant son coeur, en cultivant de nobles pensées nous pouvons toucher cette puissance.

Il est inutile de montrer un grand respect pour une religion si vous menez pas vous-mêmes une vie religieuse dans vos pensées et vos actes.

Cherchez à voir le bon côtés des choses. Le bien est vérité, et la vérité est vie. Le mal est dû à votre propre perversité. C’est avec des pensées pures et nobles que l’être humain construit son être supérieur.

Tiré des paroles de Mâ Anandamoyi adapté par mes soins.


La solitude n’est pas néfaste à l’être humain, elle est, au contraire, indispensable pour apprendre à mieux se connaître. Etape indispensable à l’élévation de l’âme.

Affronter sa solitude revient à aborder sa peur de la mort. Connaissant la solitude, on vit avec courage, lucidité et attention. Je suis unique. Je deviens acteur de mon histoire. Savoir vivre seul est un barrage contre la manipulation mentale. Je suis responsable, responsable de tout ce qui m’arrive.

Après cette étape, je deviens le diamant de mon histoire d’âme.


J’aimerais rendre hommage à toutes ces femmes qui subissent quotidiennement des violences dans le monde.

N’oublions pas que c’est par les femmes que la vie est possible.

Avec ce don magnifique de donner la vie, comment peut-on maltraiter ces magnifiques êtres qui ont dit oui à l’arrivée d’autres âmes sur Terre ?

Savez-vous que c’est un choix que l’âme fait de donner la vie, de participer à l’arrivée d’autres âmes sur Terre ?

C’est un acte noble, qui devrait être félicité, porté haut.


A ma présence de qui Je Suis.

Fais-moi partager ton humilité, ton don de sympathie pour que je puisse partager ces qualités avec les autres.

J’ai tant besoin de ta présence, tu me révèles à qui Je Suis.

Tu m’apportes l’éclaircissement sur mon trajet d’âme, je t’en suis reconnaissant.

Fais-moi grandir d’avantage et façonne-moi tel un diamant pour que je puisse briller et irradier autour de moi afin d’apporter la paix aux êtres que je rencontre.

J’essayerai le plus possible, avec ardeur et application, d’appliquer tes valeurs, celles qui me porteront haut, et peut-être un jour te toucher.


Tu es l’âme de sagesse que l’on nomme vérité.

Tu nous apportes ta grâce et ta bienveillance.

Nous sommes tes enfants, tu nous guides vers toi.

Tu es patient et bienveillant, tu nous donnes l’amour dont nous avons tant besoin.

Tu sais reconnaître le potentiel de lumière en chacun de nous.

Tu nous réserves parfois des surprises, mais très vite tu nous donnes la confiance pour continuer notre chemin.

Comment te remercier pour cette grande attention que tu nous portes ?

Tu es la lumière sur ce monde et nous sommes tes élèves.

Sachons te reconnaître et te rendre grâce à chaque instant. Oublions nos préjugés et cheminons vers notre but ultime.


Ce n’est pas dans le monde extérieur que vous trouverez la paix. Creusez au plus profond de vous-même et vous trouverez la perle inestimable.

Citation de Ma Anandamayi.


Plus tu avances sur ce chemin de la découverte de toi-même plus tu suscites des interrogations autour de toi.

Il y a un paradoxe dans cette histoire de l’être. Il veut évoluer et pense évoluer sans vraiment changer son attitude.

Il pense que lire quelques lignes d’un livre spirituel, tirer des cartes d’oracle ou aller voir des personnes influentes dans la foi est ce qu’il doit faire pour grandir. Combien y a-t-il d’êtres qui se comportent de cette manière ?

S’éveiller demande du temps, demande de ralentir, de se poser, de trouver le silence pour écouter.

Le meilleur enseignant, c’est votre cœur. Savoir l’écouter demande du temps, du pardon, de l’abandon.

Tous les livres, les cartes, tout ce qui est mis sur le marché aujourd’hui, ne vous servira à rien si, de votre côté, vous ne vous abandonnez pas à la foi qui est en vous.

Je me pose souvent des questions quant aux livres mis sur le marché. Pourquoi y en a-t-il autant aujourd’hui ?

Parce que l’être humain se perd, il a plus besoin aujourd’hui d’être sollicité pour sa foi qu’autrefois. Il s’éparpille, se perd et s’oublie totalement. Il en oublie l’essentiel : se retrouver lui et puiser dans ses ressources pour commencer à briller, à vivre.

Tous ces attraits sont des supports, des accompagnants sur ce chemin. Ce n’est pas eux qui doivent vous porter. Non ce n’est pas eux. Ils sont là pour émettre l’idée de quelque chose de beaucoup plus grand, qui demande à s’éveiller.

Quand enfin on décide de se poser, c’est là que le miracle commence. Vous êtes méditation, vous êtes sagesse, vous êtes lumière. Tout ceci demande à être reconnu par vous, uniquement par vous.

Trop d’êtres recherchent cette reconnaissance auprès des autres, ça flatte leur égo.

Pour également parcourir ce chemin, je vois bien que la foi est personnelle, elle ne se partage pas. Nous pouvons être guidés pour trouver la porte de la foi, mais, une fois entrés, c’est à nous de faire fleurir, grandir cette foi. Il n’y a que nous qui pouvons la ressentir.

La foi est une part intime de l’être. La foi, ce n’est pas une église. La foi est à l’intérieur de vous. Elle émane de vous et les autres peuvent la sentir sans y mettre un nom.

Dans ce monde si perturbé, il est urgent de retrouver sa propre foi pour continuer avec confiance. Sans cela, ce n’est pas possible.

Peut être le monde, en étant ainsi, nous pousse-t-il à trouver notre foi ?


Chaque jour qui commence est un nouveau jour où tu peux donner le meilleur de toi-même.

Tu peux te trouver en sécurité dans ta propre vérité, ne te mens jamais, sois juste envers toi-même.

Ta vie doit être un vaisseau de paix et de lumière.

Révèle-toi avec amour. Donne le meilleur de toi-même chaque jour, réponds à ton coeur avec sagesse et vérité.

Nous sommes confrontés chaque jour à différentes difficultés. Accueille ces difficultés avec grâce et bienveillance. Sache que chaque chose se place de façon harmonieuse sur ton chemin, qu’il n’y a pas de hasard. Sache juste ouvrir ton coeur quand c’est le moment d’agir. Quand il t’est demandé d’agir. Sache que la paix se manifeste quand tu arrives à être honnête envers toi-même.

La vie nous porte et nous gratifie de tout son amour.


Tout comme moi, fais le bien autour de toi. Va au-delà des apparences, vois l’amour en chaque être. Si tu n’y arrives pas, dis-toi que cette personne un jour trouvera le chemin de l’éveil et se trouvera là où tu te trouves en ce moment.

Ne permets pas que l’on te traite avec irrespect. Tu te respectes, les autres doivent te respecter. Si ce n’est pas le cas, quitte ces êtres et va vers ceux qui ont la même énergie que toi.

Sois vigilant à chaque instant. La vigilance n’est pas la méfiance, ne te méprends pas.

Sois juste envers toi et cesse de te juger, porte-toi haut, aime-toi et si tu n’y arrives pas, apprends sans attendre à t’aimer. Aimer ne veut pas dire apparences ou que tu sois vu par les autres, ceci s’appelle « artifice ». T’aimer veut dire que tu es bien avec toi-même, que tu te respectes et que tu es ton meilleur compagnon.

N’attends rien des autres à part toi-même. Attends de toi le meilleur, mets la barre haute et atteins les sommets de la gratitude.

Sois le prince des cieux, revêts tes plus beaux habits de lumière pour exister dans ce monde. Apporte les énergies de lumière à tous ceux que tu pourrais croiser.

Pense à remplir les cœurs des démunis, ceux qui n’ont pas trouvé leur propre lumière.

Ne te retourne jamais, avance toujours, c’est là que se trouve ton chemin. Ne te fais jamais arrêter par de belles paroles qui ne sont là que pour te freiner dans ta progression. Sois juste avec toi et tu attireras les êtres justes.

Chaque être a en lui un bon fond. Si tu ne le vois pas, c’est qu’il te reste encore du chemin. Pense que chaque être porte des structures parentales, des blessures et des blocages dès ses premiers pas sur terre. Laisse les êtres qui sont dans cet espace, ne fais rien, ne les porte pas car ils doivent trouver leur propre chemin comme tu l’as fait.

Ne partage pas tes progressions au risque de générer des jalousies autour de toi. Reste prudent car l’envie et la jalousie sont des armes puissantes qui peuvent te freiner sur ton chemin.

Sois toi, rien que toi, et rappelle-toi qu’il y a un temps pour tout et que le temps doit rester ton meilleur allié.

Alors montre-toi patient et courageux, tu verras venir à toi le meilleur.


Parfois, on attend que le temps passe.
Parfois, le temps semble s’allonger.
Parfois, il nous faut renaître, regarder sous un autre angle.
Parfois, la vie nous fait signe, annonçant un nouveau départ.
Parfois, on a peur de ce nouveau départ ; parfois, le départ se fait long et des fois, nous sommes déjà ce départ sans qu’on n’y prenne garde.
Parfois, il faut savoir dire au revoir.
Parfois…
Il y a tant de parfois et si c’était maintenant que tout commençait…

Utilise tes connaissances, mais sois conscient de leurs limites. La connaissance seule ne suffit pas ; elle n’a pas de cœur. Elle ne nourrit pas ton esprit ; elle ne peut pas t’apporter le bonheur ultime, ni la paix. La vie exige plus que la connaissance ; elle exige une intense capacité de sentir et une énergie inépuisable. Seule « l’action juste » insuffle la vie à la connaissance.


Insiste sur le fait que tu es unique. Ne cherche aucune ressemblance avec qui que ce soit, sois ton seul Maître.

Ce que tu apprends t’appartient, ne cherche pas à partager, tu t’éloignerais de ton chemin. Beaucoup d’êtres, dans l’exaltation de ce qu’ils ont appris, veulent partager. Mais en partageant, tu risques de perdre une partie de ce que tu as appris en modifiant le contenu avec ton mental.

Il y a un temps de digestion dans ce que tu apprends pour pouvoir ensuite l’assimiler. Alors prends ce temps et après seulement tu pourras, si tu le désires, partager. N’oublie pas que tu n’as jamais fini d’apprendre. Dès que tu as fini d’apprendre quelque chose, une autre se présente à toi et ainsi de suite.

La patience est un art. On apprend la patience par les épreuves que l’on traverse. Cette sagesse est propre à l’âme, mais elle est enfouie au plus profond de l’être. Ensuite se manifeste la compréhension qui se fait en passant les épreuves.

Trouve la paix. Plusieurs méthodes existent, à toi de trouver celle qui correspond le mieux à qui tu es. Il ne sert à rien de te précipiter, la paix est une chose que l’on doit trouver. La paix s’installe au fur et à mesure de ta compréhension de toi-même et ce qui t’entoure.

Reste serein, ouvre grand ton cœur pour accueillir le merveilleux en toi.


La vie est éternelle. Elle n’a pas de fin, elle est continuité.

Marche, chère âme, marche vers ton but, ne t’arrête jamais en chemin. Parfois, tu seras astreint à t’arrêter pour voir le chemin parcouru, pour faire un bilan de ton parcours. Puis reprends, dès que possible, ton chemin.

Va au bout de ton rêve, celui dicté par ton âme.

Suis ce parcours que tu t’es fixé il y a bien longtemps.

Parcours ces contrées, nourris-toi de ses essences.

Avance sans jamais t’arrêter.

Ceci est ton but.


La paix subsiste en chaque être. Elle est notre pain quotidien.

La paix n’a pas le pouvoir de l’argent, elle a un autre pouvoir, celui d’illuminer les êtres dans les moments difficiles.

Il est frappant de voir à quel point l’argent attire plus que la paix. Le passage du Dalaï Lama ces derniers jours à Paris montre cette attirance pour le pouvoir de l’argent au détriment de la paix cependant, les êtres continuent à vouloir la paix, à la chercher.

Notre vie est faite de choix. A chaque étape de notre existence, la vie nous met face à des choix fréquents. Ces choix sont pour la plupart liés au matériel, mais qu’en est-il de la progression de l’être, de son éveil ? Le choix de rester attaché à des valeurs primaires, ou celui plus élevé qui amène à se responsabiliser en tant qu’être sur cette terre. L’idée d’un monde meilleur nous attire tous mais que faites-vous pour cela ? Etes-vous celui qui attend que la paix lui arrive dessus ou faites-vous partie des partisans de la paix ?

C’est un choix… C’est votre choix…


Nous faisons, tout au long de notre vie, l’apprentissage de l’amour. L’énergie de l’amour est une force pure. L’amour nous attire tout autant qu’il nous intimide. Il nous met en mouvement, il nous guérit et nous détruit. L’amour alimente notre corps physique et notre corps spirituel. Chaque épreuve de la vie est une leçon sur une facette de l’amour. L’expérience de l’amour que nous faisons sur terre nous amène à toucher le Divin qui est en nous.


Là où je vis, je suis entourée de personnes qui sont peu ouvertes. Elles vivent enfermées dans leurs structures de maladie, de croyances et de frustrations. C’est la plus belle aventure qui m’a été confiée : se détacher des mots de l’ignorance, apporter un brin de réflexion pour nourrir des graines en attente d’éveil. Une phrase m’a été dite il y a quelques années : « pardonne leur, ils ne savent pas ». Mon regard a changé face à l’ignorance de certaines personnes qui par leur ignorance blessent les autres. Elles doivent apprendre et trouver le chemin qui les mènera à la sagesse. De cette sagesse, naîtra le pardon et elles pourront libérer leurs cœurs enfermés depuis si longtemps, pour qu’elles puissent à leur tour aider d’autres à ouvrir leurs cœurs.


Laisse aller ton cœur, laisse-le te raconter ton histoire, ton histoire d’âme. Laisse-le te guider, apprends à lui faire confiance. Chaque être détient le pouvoir d’agir de manière juste et adéquate face à la vie. L’espace du cœur est un refuge, un conseiller, un ami. Si nous ne lui faisons pas confiance, où irons-nous ? Nous sommes amenés à nous responsabiliser. Trop d’êtres se reposent sur leur égo, sur les autres, ne faisant pas confiance à leur potentiel de lumière. Si nous voulons un monde meilleur, nous devons mettre l’accent sur ce que nous avons de meilleur : notre potentiel de lumière.


Chères âmes que de conflits sur votre planète. Quand arriverez-vous à vous élever  ? Certains ont utilisé le pouvoir lumineux pour gonfler leur égo et la sentence n’a pas tardé à vous rendre attentif à cet abus qui a été occasionné. Quand arriverez-vous à prendre les rennes de votre existence ? A quand la bonté éternelle qui vous habite et que vous étouffez sans cesse ? N’avez-vous pas compris qu’il est temps de vous élever ? A vouloir faire mille et une chose vous vous étouffez vous-mêmes, ne sachant plus où se trouve votre part de lumière. Arrêtez de suivre des données qui ne sont pas appropriées et qui vous écartent de votre chemin. Le Maître, c’est vous ! Nul besoin de chercher à l’extérieur la reconnaissance de ce Maître qui sommeille en vous. C’est à vous seuls qu’incombe cette recherche. Il n’y a que le silence qui peut apporter les réponses. Acceptez de rentrer dans ce silence, acceptez de surmonter votre égo qui cache la vérité. Trouvez la foi qui habite chaque être et réfugiez-vous dans cette foi qui est vôtre.


Essayer de changer les autres fait perdre beaucoup d’énergie et s’avère souvent inutile. Gardez plutôt vos forces pour cultiver votre sérénité…

On a tous tendance à cataloguer les personnes. Arrêtez de ranger les autres dans les cases. Ouvrez les tiroirs et respirez !


Les 4 ancrages à la Vie :

    • apprendre à s’aimer avec bienveillance
    • apprendre à se respecter
    • apprendre à se responsabiliser
  • apprendre à être fidèle à soi.

Pour une vie harmonieuse :

  • mener une vie basée sur la vérité, la simplicité et l’amour
  • chercher l’harmonie dans tout ce que vous faites
  • chasser tout sentiment de jalousie et d’envie, ils sont nocifs
  • avoir de bonnes pensées les uns envers les autres
  • être heureux et en bonne santé, apprécier la vie et être dans la joie
  • élever l’humanité en supprimant l’orgueil, la jalousie et la haine
  • n’avoir aucunes attaches si ce n’est à votre source lumineuse.

A méditer :

Trop souvent je m’affaire à des tâches futiles, je m’astreins à des priorités éphémères, et la journée passe, et j’oublie d’être dans la paix. Je me retrouve alors fatigué, épuisé par mes fausses priorités, stressé par des devoirs que l’on ne me demandait pas d’accomplir.

La paix est cet espace de liberté où je peux me reposer, j’en prends pleinement conscience dès à présent.


Sur mon chemin j’ai rencontré ces poèmes de Pierre-Yves Zwahlen, qui font résonance avec mon trajet dans la foi au quotidien. Je vous en fais partager quelques uns :

Père, tu traces un chemin sur les jours de ma vie. Je peux y marcher en pleine sécurité. Tu traces un chemin dans les déserts de mes peurs. Je peux traverser l’épreuve sans me perdre. Tu traces un chemin dans les marécages du doute. Je peux y marcher sans crainte de me noyer. Tu traces un chemin qui mène à ta maison. Je me réjouis déjà de m’y reposer avec toi.

Père, tu me donnes ta paix, cet espace de liberté où je peux me reposer, déposer mon fardeau qui me pèse et demeurer devant toi en pleine sérénité.

Père, dans les jardins de ma vie, il est un lieu que j’apprécie, c’est endroit retiré, loin des bruits, loin des cris. C’est un lieu de sainteté, un endroit fait pour rêver, dans le calme et le silence près du secret de ton cœur. C’est un endroit de beauté à l’horizon dégagé, d’où je peux apercevoir les contours de ta maison. C’est un lieu pour la prière un endroit fait pour se taire et recevoir au fond du cœur le secret de ton bonheur.

Père, tu as placé, au bord de mon chemin, une pierre où m’arrêter quand la fatigue du voyage a épuisé mon corps. Tu n’exiges pas de moi plus que je ne peux donner, tu n’attends pas de moi des exploits de sainteté. Tu m’aimes tel que je suis, avec mes forces et mes faiblesses, mes coups de fatigue sur le chemin, mes peurs du lendemain. Tu as placé, au bord de ma route, une pierre où m’arrêter, une pause sur le chemin, un endroit d’intimité.


Tout ce que vous pensez n’est qu’une manifestation de votre esprit. Si vous donnez de l’importance à cette manifestation, alors vos choix seront faux.

Il y a dans ce monde tant d’êtres qui désirent faire le bien en s’octroyant le privilège d’être les sauveurs de ce monde. Personne ne peut sauver le monde, c’est une utopie. Par contre, vous pouvez vous sauvez vous-mêmes, en prenant soin de vous, en vous accordant de la douceur et de la compréhension chaque jour.

Je vous rappelle que vous êtes le Maître de votre destinée. Il n’y a qu’un capitaine à bord de votre vaisseau, c’est vous. Les choix que vous faites vous appartiennent entièrement. Pourquoi vouloir à tout prix rechercher l’aval d’un autre. Apprenez à vous faire confiance en développant cette confiance en vous. Pour développer cette confiance, il faut commencer par être honnêtes envers vous-mêmes, accepter vos erreurs et les rectifier. Vous nourrir sainement et avec conscience. Etre dans un environnement propre, les choses rangées, bien respirer, vous aérer le corps et l’esprit. Dans cet état, vous constaterez que la confiance s’installe gentiment. Que vous n’êtes pas seuls, qu’une force veille et vous guide si vous lui laissez la place dans votre cœur pour être guidés.

Vouloir échapper aux blessures qui frappent à la porte de votre cœur est une illusion. Vous avez tout intérêt à vous en occuper avant qu’elles ne guident vos pas et vous emmènent vers un no man’s land sans fin.


L’homme est programmé pour évoluer. S’il ne le fait pas par une démarche consciente, pour aller dans le sens de cette évolution, la vie et ses épreuves se chargeront de son évolution.

La plupart des gens attendent qu’on éclaire leur vie alors qu’ils doivent l’éclairer par eux-mêmes.

L’homme se découvre quand il se mesure à l’obstacle…


A méditer :

Vouloir aider les autres et penser être capable de le faire, c’est l’expression de l’orgueil. On impose aux autres les conseils qu’on n’accepterait pas pour soi-même. Par incapacité de les appliquer à eux-mêmes, les gens prodiguent des conseils sans fin aux autres. Cette intrusion chez autrui donne l’impression d’être utile et contribue en fin de compte à renforcer son ego. Mieux vaut travailler sur soi-même dans l’ombre, apaiser son mental, rayonner intérieurement, apporter la meilleure chose à son entourage : son calme intérieur.

Taïken Jyoji.


Nous n’avons pas un ciel qui juge, nous avons un ciel aimant, enveloppant qui essaie de guider ceux ou celles qui veulent bien ouvrir leur cœur.

Ce ciel qui juge a été trop souvent utilisé par ceux qui voulaient ou veulent prendre le pouvoir sur l’être humain.

Il est temps d’adopter une autre vision. Vous vous punissez vous-mêmes par vos actes et vos paroles. Le ciel vous aide à pardonner et à passer à autre chose, croyez-le.


En nous appuyant sur nos acquis, nous pouvons avancer…

La vie nous appartient à nous d’en faire un miracle…

A trop vouloir tu n’as plus rien, car tu n’as pas su regarder au bon endroit. Simplifie ta vie et reviens à l’essentiel.

Ne recule jamais devant l’obstacle, agis en Maître. Demande toujours à ton cœur si tu es sur le bon chemin, lui seul peut t’apporter la réponse.

La beauté se trouve en toute chose, laisse tes préjugés de côté et ouvre les yeux, tu verras des merveilles.


Ne parle jamais des autres en mal. L’énergie négative que tu déverses dans l’Univers se multipliera et te reviendra. Tout le monde fait des erreurs… et toutes les erreurs peuvent être pardonnées. Les mauvaises pensées causent la maladie de l’esprit, du corps et de l’âme.


Quand tu ne sais plus où tu vas, retourne-toi et regarde d’où tu viens.


Les arbres de nos villes sont des êtres séparés, qu’on taille et qu’on arrange à notre convenance, comme s’ils étaient nos sujets, nos objets, nos animaux domestiques.
Quand tu regardes un arbre, perdu, oublié sur une place ou au bord d’une avenue, demande pardon pour le mal qu’on lui a fait.

Il n’y a pas plus grande nourriture pour l’âme que de faire du bien à toutes les créatures vivantes.
Ce qui nous tient en vie, c’est l’expérience d’être en vie.

Quand tu te lèves le matin, remercie la lumière, vois en toi combien tu es merveilleux et accepte cette journée comme une possibilité de devenir meilleur avec toi-même et avec les autres.
Tu aimeras la force qui est en toi.
Remercie cette lumière qui vit en toi, fais-la vibrer.
Remercie.

La foi.

Il y a cette joie quand je te retrouve, il y a cette joie quand je sais que, dans un coin de mon cœur, tu existes.

La Vie nous met souvent à l’épreuve. Il y a toujours une belle évolution à la clé, mais ça nous ne le savons pas. C’est seulement après avoir traversé l’épreuve que nous nous sentons grandis et plus forts. Chaque étape est importante. Il ne sert à rien de vouloir se dépêcher et brûler des étapes. L’important sur ce chemin, c’est d’avancer tranquillement et d’attendre pour pouvoir répondre à la question : qui sommes-nous devenus ? Si l’on reprend sa route ou si l’on décide de s’arrêter là parce que nos forces nous manquent ou que notre esprit a atteint ses limites de compréhension, l’important est de cheminer avec une certaine conscience et d’avancer calmement, sereinement, sans jamais regretter ce qui aurait dû être fait. Il s’agit simplement d’avancer et de ne plus se retourner sur le passé.

Je terminerai sur un passage de Bouddha :

Avant de mourir, Bouddha avait bien expliqué qu’il ne voulait pas être considéré comme un Dieu, mais comme un simple être humain qui avait pu échapper aux souffrances de ce monde en se libérant de l’illusion.


Je vous invite à méditer sur ces quelques citations :

Tu dis souvent : « J’aimerais donner, mais seulement à qui le mérite ». Ce n’est pas le langage que tiennent les arbres de ton verger, ni les troupeaux de tes près. Ils donnent pour vivre, car retenir c’est périr…

La solitude est une tempête de silence qui arrache toutes nos branches mortes…

J’ai écrit sur ma porte : « Laisse tes faux-semblants sur le seuil et entre », et depuis personne ne m’a rendu visite…


Si tu ne prends pas le temps de créer la vie que tu désires, tu seras forcé à passer beaucoup de temps à vivre une vie dont tu ne veux pas. Tu dois accepter la vie comme elle se présente, mais tu devrais essayer de faire en sorte qu’elle se présente comme tu aimerais qu’elle soit.


Toutes ces montagnes, tous ces fleuves et la Terre elle-même, d’où viennent-ils ? demanda le moine…. Et d’où vient ta question ? répondit le Maître…

Quel était votre visage avant que votre père et votre mère se fussent rencontrés ?Vous êtes uniques, ne l’oubliez pas…

Ne crains pas les nœuds de la vie : ils renforcent le fil sur lequel tu suspendras tes perles…

Recherchez la liberté et vous deviendrez esclave de vos désirs. Recherchez la discipline et vous trouverez la liberté…

Ceux qui vous détestent ne vous détestent pas vraiment, ils se détestent eux-mêmes, parce ce que vous êtes le reflet de ce qu’ils veulent être…

Il ne faut jamais jouer avec les sentiments des autres car l’on peut gagner une partie mais l’on perdra sûrement la personne pour le reste de notre vie…                 Shakespeare

Faire ce que tu aimes c’est la liberté : aimer ce que tu fais, c’est le bonheur…

Certaines personnes ne vous aiment pas uniquement parce que vos forces rappellent leurs faiblesses…

Rappelle-toi toujours que ta situation actuelle n’est pas ta destination finale, le meilleur reste à venir…

Connaissez-vous la différence entre l’école et la vie ? A l’école, on apprend d’abord une leçon, puis on est mis à l’épreuve. Dans la vie, on est d’abord mis à l’épreuve et après on apprend la leçon…


Gardez le cap de la compréhension, de l’humilité et de l’acceptation. C’est une période pour guérir les blessures de rejet ou d’exclusion et de grandir en maturité. Il serait dommage de repartir pour un cycle avec ce bagage émotionnel négatif. Les clefs sont en vous, le Maître c’est vous !


Un poème d’Henry David.

Je suis reconnaissant pour ce que je suis et ce que je possède. Ma reconnaissance est éternelle. Il est surprenant de voir combien on peut être satisfait avec rien de précis, un simple sens de l’existence. Mon souffle est doux pour moi. Ô, comme je ris lorsque je pense à mes richesses vagues et indéterminées. Aucune ruée bancaire ne peut les anéantir, car ma richesse n’est pas dans la possession mais dans la jouissance.


Un joli poème sanskrit.

Prends soin de ce jour ! Prends soin de ce jour ! Car il représente la vie, l’essence même de la vie. Dans sa brève course repose toutes les variétés et les réalités de ton existence : la félicité de la croissance, la gloire de l’action, la splendeur de la beauté. Car hier est déjà un rêve et demain seulement une vision. Mais un aujourd’hui, bien vécu, fait de chaque hier un rêve de bonheur, et de chaque lendemain une vision d’espoir. Alors prends bien soin de ce jour ! 


La peur mène à la colère. La colère mène à la haine. La haine mène à la destruction. Raison pour laquelle il faut apprendre à reconnaître toutes émotions avant qu’elles ne prennent le dessus sur votre vie…


Vous êtes maître de votre vie et qu’importe votre prison, vous en avez les clefs. Dalaï Lama.


La vie est un chemin à long terme où vous êtes le maître et l’élève. Parfois, vous devrez enseigner mais tous les jours vous devrez apprendre…


Tu peux mentir à ce qui se trouve dans ta tête, mais tu ne pourras jamais mentir à ce qui se trouve dans ton cœur…


Les gens se sentent seuls parce qu’ils construisent des murs au lieu de construire des ponts…


Le sage se demande à lui-même la cause de ses fautes, l’insensé le demande aux autres….


On m’a dit : « tu trouveras la vérité en chemin ». J’ai demandé : « où est le chemin ? On m’a répondu : « mais c’est toi le chemin ! Trouve-toi ! ». Sam Yà.


Qui veut, cherche un moyen. Qui ne veut pas, cherche une excuse…

Lorsque tu essayes de tout contrôler, tu ne profites de rien…

Lorsque tu bois de l’eau, souviens-toi de la source…


Quelques citations du Maître Bouddha

Chaque être humain est l’auteur de sa propre santé.

Le changement n’est jamais douloureux, seule la résistance au changement est douloureuse.

Il n’y a rien de plus terrible que le doute. Le doute sépare les gens. C’est un poison qui désintègre les amitiés et brise les relations agréables.

Ne crains pas la solitude lorsqu’elle vient croiser ton chemin. Elle te donne l’occasion de te retrouver toi-même et de te fortifier.

Chaque matin est une renaissance. Ce que nous faisons aujourd’hui, c’est ce qu’il y a de plus important.

La sagesse c’est apprendre, apprendre, apprendre…
Apprendre à se maîtriser,
Apprendre à vivre,
Apprendre à pardonner,

Apprendre à aimer.


Quand le mental dit « abandonne », le cœur chuchote « essaie encore une fois ».

Lorsque je suis allé à l’école, ils m’ont demandé ce que je voulais être lorsque je serai grand. J’ai répondu « heureux ». Ils m’ont dit que je n’avais pas compris la question, j’ai répondu qu’ils n’avaient pas compris la vie.
John Lennon.

Ne confonds pas ton chemin avec ta destination. Ce n’est pas parce que c’est orageux aujourd’hui que cela signifie que tu ne te diriges pas vers le soleil.


L’homme le plus important dans la vie d’une femme n’est pas le premier, c’est celui qui ne laissera pas le prochain exister.


C’est en revenant à un endroit où rien n’a bougé qu’on réalise le mieux à quel point on a changé.


Que les oiseaux de l’angoisse et du chagrin tournent au-dessus de ta tête, tu n’y peux rien changer.
Mais tu peux empêcher  qu’ils construisent leur nid dans tes cheveux.
Proverbe chinois

Vis en paix, et alors seulement tu pourras donner la paix aux autres. 
Un homme de paix est plus utile au monde qu’un homme instruit.

Information pour cette pleine lune du 21 mai qui se prolongera avec l’arrivée de la deuxième pleine lune le 20 juin 2016.

Les signes du taureau, lion, scorpion et verseau devront lâcher le contrôle, la fixation et la maîtrise, car ceux-ci ne vont pas leur servir durant cette période. La Vie nous amène à plus de flexibilité, à prendre un jour après l’autre et à être ouverts au changement.

Soyez en paix durant cette période, ne vous affolez pas, gardez le cap et votre centrage face aux mouvements de changement.


La paix commence par soi-même…


Quelques citations de Bouddha et du Dalaï Lama à méditer :

J’ai fait un pas immense le jour où j’ai compris que j’étais le seul à entretenir mes souffrances.

Le moment présent est le chemin tout désigné pour un nouveau départ.

Tout ce qui te dérange chez les autres, c’est seulement une projection de ce que tu n’as pas résolu en toi-même.

Lorsque tu parles, tu ne fais que répéter ce que tu sais déjà. Mais si tu écoutes, tu pourras sûrement apprendre quelque chose de nouveau.

Ne regrette pas les personnes que tu as perdues, tu peux regretter le temps perdu avec certaines personnes.

Ne tombe pas amoureux de quelqu’un qui choisit les bons mots, tombe amoureux de celui qui dit ce qu’il fait.


Il est illusoire de penser transformer les autres sans agir d’abord sur soi-même. 


Les parents et adultes devraient songer à la manière de donner le plus d’affection possible aux enfants dont ils ont la charge. L’éducation ne consiste pas seulement à développer l’intellect, il faut également et surtout développer l’intelligence du cœur et les qualités humaines telles que la compassion, la gentillesse, la bienveillance, le sens des responsabilités.


La foi et la confiance sont indispensables au développement des qualités humaines. Elles sont un terreau fertile où poussent toutes les graines qui donneront naissance aux émotions positives.


Les émotions négatives influencent et dominent notre esprit. Elles sont terriblement destructrices pour soi et les autres. Il faut apprendre à les canaliser et à les transformer dès qu’elles apparaissent.


Notre fatigue est souvent causée par l’inquiétude, les frustrations et les ressentiments.


Ne négligez pas votre corps, ne lui prêtez pas non plus une attention trop grande mais respectez-le et prenez-en soin comme un outil précieux, indispensable à votre esprit pour atteindre l’éveil.


La patience est une force qui résulte de votre capacité à rester ferme et inébranlable, quelles que soient les circonstances. Si vous avez recours à elle, rien ni personne ne pourra troubler la paix de votre esprit.


Le moment qui précède la mort est très important car c’est à cet instant que nous tenons entre nos mains les rênes de notre prochaine destination.
Savoir que la mort peut survenir à tout moment nous apprend à vivre pleinement chaque instant  et à mourir en paix.

Rien ni personne ne peut rendre malheureux un homme dont l’esprit est clair et libre des émotions conflictuelles.


La souffrance mentale et affective que vous ressentez est un guide infaillible qui vous indique si ce que vous vivez est juste ou faux. Comprendre le sens de ce que nous vivons permet d’apaiser et de dépasser la souffrance que l’on éprouve.


L’essentiel pour être heureux est d’être satisfait de ce que vous êtes et de ce que vous avez dans le moment présent. Ainsi, votre esprit sera en paix.


Lorsque vous êtes dans le doute et que la confiance vous fait défaut, pensez au potentiel de lumière qui est en vous et qui ne demande qu’à croître.


Nous ne pouvons pas être heureux si nous préférons nos illusions à la réalité. Les choses sont telles qu’elles sont. Le comprendre et l’accepter est l’une des clés du bonheur.


Le karma c’est la loi de causalité qui régit le cycle des existences. Les pensées et actions commises au cours de nos vies successives engendrent des conséquences positives ou négatives selon les motivations qui les ont produites. Il ne faut pas confondre karma et fatalité, mais tirer les leçons de ce que nous vivons afin d’agir de manière positive et responsable.


Si on ne croit pas en la force de son âme, on ne croit pas en la force de l’Amour. Nous sommes les jardiniers de notre infini mystère.


Reste centré sur ce que tu es. Ne te fuis pas. Reste là, à t’observer avec bienveillance. Accepte ce que tu vois faisant partie de ton histoire de vie. Félicite-toi pour ton parcours déjà accompli même si il n’est pas parfait à tes yeux. Tu peux, à tout moment, rectifier ta position sur ton chemin. Il n’est jamais trop tard pour modifier ce qui doit être modifier. Fais confiance en une force qui t’accompagne et qui parfois te surprend. Remercie tout simplement. Accorde-toi du temps pour te reposer et poser un regard bienveillant sur ton passé. Vis ce moment présent comme un cadeau de chaque instant. Sois dans le Soi de ton être…


Prière :

« Je sais ce lieu en toi où réside tout l’Univers. Je sais ce lieu en toi qui est amour, paix et vérité. Je sais ce lieu en toi où, si tu es en ce lieu en toi et si je suis en ce lieu en moi, alors toi et moi ne sommes qu’un.

Mon âme salue ton âme. En toi, je salue cet espace où réside l’Univers entier. En toi, je salue la lumière, l’amour, la beauté, la paix parce que ces choses se trouvent aussi en moi. Nous sommes reliés, nous sommes semblables, nous ne sommes qu’un ».


Notre vie est un livre qui s’écrit tout seul. Nous sommes des personnages de roman qui ne comprennent pas toujours bien ce que veut l’auteur.
Julien Green.

Si nous n’avons pas peur des ténèbres, c’est que nous sommes des compagnons de la lumière.
Oublier n’est pas la bonne attitude. Ce qui est correct, c’est d’affronter la situation

La foi et la transformation sont la seule manière de nous rapprocher de cette source que certains nomment Dieu.

Citations de Paulo Coelho.


Heureux ceux qui sont capables de toujours interpréter avec bienveillance l’attitude des autres, même si les apparences sont contraires. Vous passerez pour des naïfs, mais votre cœur sera en paix.


La paix intérieure commence dès l’instant où vous choisissez de ne pas laisser les autres ou les événements contrôler vos émotions.

Laisse ton cœur avoir le dernier mot.

Ne regardez pas en arrière avec colère, ni devant avec crainte, mais autour de vous avec confiance.

Le sage ne cherche pas à se venger de ses ennemis il laisse ce soin à la vie.

Le pessimiste se plaint du vent, l’optimiste s’attend à ce que le vent change, le réaliste lui, pense aux actes et ajuste sa voile.

Et pour finir une petite prière de Marc Aurèle :

« Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l’être mais aussi la sagesse de distinguer l’un de l’autre ».


Poème :

J’ai vu que tu étais parfait et je t’ai aimé. Puis, j’ai vu que tu n’étais pas parfait et je t’ai aimé encore plus.

Je t’ai donné des ailes pour voler et tu es resté sur la terre ferme. Je t’ai donné des chansons pour chanter, tu es resté dans le silence.


Quelques citations de Martin Gray :

Aimer c’est en même temps partager des mots, des regards, des espoirs et des craintes..

Il n’y a pas de fatigue pour celui qui crée..

Il n’est pire solitude que celle qui naît de l’indifférence des autres..

Donner à un enfant, c’est se donner à soi. A tout moment. Alors il peut pousser droit, et ses racines seront profondes, fortes..

L’harmonie entre deux êtres, leur bonheur, c’est aussi le fruit de leur volonté commune de construire le bonheur et l’harmonie. L’amour n’est pas seulement un miracle né d’une rencontre, il est jour après jour ce que l’on veut qu’il soit. Et il faut décider de le réussir.


Ne cesse jamais d’avancer. Ne regarde jamais en arrière. Ne te laisse pas déstabiliser par de belles paroles. Crois en toi, c’est ta voix intérieure qui te guidera, et non celle des autres. Oublie ceux qui t’ont causé du chagrin, ils n’en valent pas la peine. Sois dans le respect de qui tu es. Ne donne jamais ta confiance à qui que ce soit si ce n’est à toi-même. Ne cherche pas à plaire à autrui mais à toi-même. Reste fidèle à toi-même ne regarde pas ceux que tu laisses derrière toi, ils ne te comprennent pas et freine ton avancement. Sois fort, tu laisses une belle empreinte que le ciel à décider pour toi.

On a tous besoin d’une personne qui ne partira pas, qui ne fera pas comme toutes les autres.

A un moment donné, tu réaliseras que certaines personnes peuvent rester dans ton cœur, mais pas dans ta vie….


Sois le gardien de ton âme, va vers l’essentiel, accueille l’être magnifique que tu es. Va à la découverte de ce potentiel lumineux qui t’habite. Cherche l’amour et rempli-toi de son essence.


Je vous invite à méditer sur quelques citations du Maître Bouddha.

« C’est à toi de faire l’effort d’avancer, le Maître ne peut que te montrer la Voie ».

« Celui qui est attentif à ses paroles, maîtrisé dans ses pensées est incapable de mauvaises actions ».

« Les êtres bons brillent, même de loin, tels les sommets enneigés de l’Himalaya. Les êtres mauvais passent inaperçus, telles des flèches lancées dans la nuit ».

« Nombreux sont ceux qui portent l’habit sacré du moine et pourtant sont animés de mauvais sentiments ».

« Imaginant l’erreur quand elle est absente et ne voyant pas l’erreur quand elle est présente amène au déclin ».

« En évitant de rencontrer des inconscients, on pourrait être heureux continuellement. Car vivre avec des inconscients attriste pour longtemps. Se joindre aux inconscients est comme s’allier à l’ennemi. Se rapprocher des Éveillés est comme retrouver des amis ».

« Certains regardent la vase au fond de l’étang et d’autres contemplent la fleur à la surface de l’eau. Il s’agit d’un choix ».

« Toute vérité passe à travers trois étapes. Elle est d’abord ridiculisée. Ensuite, elle est violemment contestée. Finalement, elle est acceptée comme évidente ».


Un poème sur la Vie.

Parce que la vie se met en route pour notre évolution, elle nous donne l’opportunité de savourer chaque instant, chaque étape de notre évolution.

Parce que la vie est là, toute simple, elle ne s’identifie pas, elle est la Vie tout simplement.

Parce qu’un jour il y a les obstacles, parce qu’un jour il y a la dissolution, parce qu’un jour la vie ressemble à un fil qui casse.

Parce qu’un jour la Vie nous montre que l’on n’est pas à notre place, parce qu’un jour la Vie nous enseigne le pardon, parce qu’un jour la Vie nous dit : »assieds-toi et écoute ».

Parce que la Vie nous montre qu’il faut changer, rompre avec le passé et les habitudes, parce que la Vie nous met face à nous-mêmes, pour qu’un jour nous puissions vivre la vie, celle qui nous appelle, celle qui nous guide, celle qui rompt avec le passé, celle qui nous enseigne la joie, la prudence, l’indulgence et la foi.

Parce qu’un jour il est temps de poser ses valises, parce qu’un jour la Vie nous attend et c’est maintenant !


Apprenez à écouter, faites vos réflexions dans le silence de votre âme qui saura accueillir vos états d’âme. Ayez, pendant ces moments de paroles, l’obligeance d’écouter car ce que vous entendez sont les paroles du divin, et dans cette parole donnée, il n’y a jamais d’accusation ni de jugement. Si vous ressentez un tel sentiment, c’est qu’il y a, au fond de votre être, une substance qui agit contre vous et qui vous met dans l’illusion du jugement et de l’accusation.


Viendra un jour où il faudra avancer seul, après avoir épanché sa soif de lumière. L’oeuvre doit prendre place au sein de l’être, se manifester librement et devenir sa propre oeuvre. Il ne sert à rien de boire à la source et de manifester cette source si au fond de soi le chaos règne encore, car tôt ou tard ce chaos se fera de plus en plus pesant, obligeant l’être à s’absenter de cette lumière à laquelle il s’abreuve pour s’occuper de son propre chaos. Une fois le chaos vaincu, il pourra retourner à la source s’abreuver et remplir à nouveau sa coupe pour en faire une fontaine de jouvence.


Ne regardez pas les erreurs des autres, ni ce qu’ils ont fait ou pas fait ; regardez plutôt ce que vous-mêmes avez fait ou pas fait.


Les nouvelles âmes sont là, leur arrivée était annoncée depuis déjà un certain temps. Ces chers enfants, qui sont encore si petits et si fragiles, demandent plus d’attention encore que les enfants des générations précédentes. Il est si important d’être mère aujourd’hui, une mère responsable, dans l’écoute, l’attention, qui donne de son temps. Ils ont tant besoin de vous, ces chères âmes, sinon pourquoi se seraient-elles incarnées auprès de vous ? Parce qu’il y a l’espoir d’une compréhension, d’une acceptation d’un nouveau monde et cet espoir est toujours là. Retrouvez le plaisir d’être mère. Ecoute, plaisir, amusement, tout cela peut se vivre au quotidien avec l’enfant. S’il manifeste autant d’attention, c’est qu’il perçoit mieux que vous tout ce remue-ménage ambiant que cette Terre manifeste. Ecoutez vos enfants, ils ont tant à vous apprendre. Regardez-les dans les yeux et vous y verrez cette grande vérité d’un monde meilleur. Suivez-les dans leurs idées et encouragez-les à suivre leur voie, celle qui aboutira à leur réalisation. Soyez sûres que ces enfants-là sont bien plus intelligents que n’importe quel adulte d’aujourd’hui. Ces enfants montrent le chemin vers une amélioration de notre planète, écoutons-les. Les adolescents et les jeunes adultes que je rencontre sont perdus dans ce monde et ne comprennent pas les règles de cette société. Et ils ont raison. Moins ils comprennent les règles, plus ils se rebellent. Il serait temps de porter un autre regard sur ces êtres, qui demandent à vivre un monde meilleur. Ils ont souvent de l’avance sur les pensées des autres et cette avance crée en eux une certaine anxiété, un mal-être qu’ils ne peuvent exprimer que par des actions, qui perturbent les adultes. Ces enfants ne sont pas faits pour être mis dans un moule sociétal, mais pour être reconnus comme des enfants salvateurs. Il y a un problème japonais qui dit : « Ce qui est instillé à l’âge de trois ans reste dans la mémoire jusqu’à cent ans. » Cela vaut la peine, dès leur arrivée, de porter l’attention qu’ils méritent et de leur donner le courage d’avancer, avec amour et bienveillance.


Allégez vos propres souffrances, ainsi vous allégerez celles du monde qui vous entoure et ainsi commence la vraie guérison.

Le courage et la force se trouvent aussi dans la vulnérabilité.


Votre corps est une parcelle de matière que le ciel et la terre vous a confiée. Votre vie n’est pas vous : c’est une partie de l’harmonie cosmique que la terre et le ciel vous ont confiée.


Une prière :

Je dédramatise toutes situations et j’avance avec humour. Je ne laisse pas ma personnalité paniquer. Je lâche prise et je reste en lien avec ma lumière, ainsi j’accrois mes forces spirituelles. Je suis Maître de ma vie et libre d’avancer. J’aime et j’accepte qui je suis, comme je suis, j’apprécie mon image. Je suis à l’écoute de mon cœur et j’avance le cœur léger sur mon chemin.


Les étoiles se frayent un chemin pour trouver leur voie. Il est dit qu’un jour une étoile s’est trompée de route, le chemin n’étant pas si juste pour elle qu’elle ne l’aurait espéré, elle se remet en route vers l’absolu, trouvant peu à peu l’espérance d’un renouveau. Il y a juste un instant de doute qui l’assaille mais elle se fait une raison et accepte ce doute, sachant que cela est passager pour elle. Elle sait aussi que d’autres étoiles se frayent un chemin pour la retrouver, cet instant de retrouvailles, elle va le vivre pleinement comme c’était écrit dans son livre.

Je vous laisse méditer sur cette histoire qui peut être la vôtre. Quoi qu’il en soit, ce sont plein de petites étoiles qui se retrouvent sur la Terre, elles connaissent leur but, apporter la lumière puis la diffuser.


Il n’y a qu’une seule religion : celle de l’amour. Il n’y a qu’un langage : celui du cœur. Parce que l’homme complique souvent son existence, à la recherche de points de repères impossibles pour lui, il devra, un jour, se tourner vers une religion qui parlera à son cœur. Il sera muni de sa carte routière et devra suivre les indications pour exister et apprendre le langage du cœur. Trop souvent, il s’éloigne de ce centre, de cette parole qui est la sienne, celle de l’amour. Peu importe le trajet qu’il doit effectuer, il sera amené à établir sa propre carte , son diapason pour suivre la voie de l’éveil, qui fera de lui un être éveillé à la lumière divine. Rien ne pourra lui échapper s’il reste droit et centré vers son propre but, et là, le mystère se dévoilera et l’éveillera à la lumière éternelle.


Quand nous nous comparons, nous ne voyons ni nous-mêmes ni les autres. Nous sentons uniquement le poids de la comparaison. N’oubliez jamais que vous êtes uniques.


Tout ce qui me dérange a pour but d’accroître ma lumière, qui devient plus grande que le problème. Je choisis maintenant de faire en sorte que la lumière de mon âme soit plus puissante qu’une irritation ou une souffrance.


Les deux épreuves les plus difficiles sur le chemin spirituel : la patience d’attendre le bon moment et le courage de n’être pas déçus par ce que vous trouvez.
Paulo Coelho.


La spiritualité, c’est vivre sa propre expérience.

Le plus grand voyageur est celui qui a su faire le tour de lui-même.

Nous transposons souvent nos émotions sur les autres et accusons les autres de nos actes.

Nous sommes entourés de personnes merveilleuses mais la haine nous empêchent de les voir.

Nous avons le choix de nourrir nos pensées négatives ou positives, le plus fort est celui que l’on nourrit le plus.

Tu te bats très souvent contre toi-même mais tu ne le sais pas.
Souvent tu préfères croire que tes fautes viennent des autres.

La vérité peut être douloureuse parce qu’elle brise l’illusion. Sans la vérité, nous ne pouvons pas avancer. Se mentir constamment à soi-même amène à la confusion et au manque de discernement.

Vous avez la possibilité de vous réveiller à un être plus responsable, plus calme et serein. Alors qu’attendez-vous pour changer et aller vers un mieux être ?


Pour donner suite au dimanche 27 mars 2016 lors d’un enseignement.

Notre cœur est le siège de l’âme, notre Temple intérieur.
C’est là que se situe notre dévotion, notre adoration au Divin.
Nos pensées positives nourrissent cet espace sacré.
Les bonnes actions amplifient cet état de grâce.
Les bonnes paroles doivent être chantées pour amener à la paix intérieure.
L’amour est l’offrande. On offre notre amour à cet espace pour l’accueillir.


J’aimerais te donner la force de croire en cette force suprême.

J’aimerais te donner l’espérance d’un monde meilleur.

J’aimerais que l’espoir, qui te fera gravir la montagne sacrée, habite ton cœur.

J’aimerais te donner l’amour qui puisse te faire grandir.


Le mal le plus fondamental que nous puissions nous causer est de rester ignorant et n’ayant pas le courage et le respect de nous regarder de manière honnête et avec douceur.


Qui devient étranger aux autres devient étranger à soi-même.


Le silence est l’équilibre absolu du corps, de l’esprit et de l’âme.


L’esprit se nourrit de la force d’amour.

Sans lui, nous devenons fragiles et faibles.
Sans lui, le courage manque.
Sans lui, nous perdons confiance dans le monde.
Nos propres personnalités finissent par nous suffire et c’est nous qui, peu à peu, le détruisons.


Le but de la vie est de vivre, et vivre signifie être conscient. Etre conscient c’est de s’éveiller au possible, de regarder toutes choses avec vérité et sincérité.


Les phrases des grands maîtres nous aident à avancer sur notre chemin, mais nous ne devons pas nous y accrocher car notre mission est de trouver l’unité en soi sans dépendre des autres.
En s’accrochant à certaines phrases et en nous y identifiant, nous pouvons oublier notre propre chemin. Ces phrases de grands maîtres décédés ou vivants reflètent une compréhension de leur propre chemin de l’éveil. C’est à vous de découvrir les vôtres. Quand vous les aurez trouvées, il y a de fortes chances qu’il y ait une similitude avec celles de ces grands maîtres car tous les chemins mènent au même endroit.

Toutes ces phrases que vous lisez sont en réalité déjà en vous, mais pour les découvrir vous devez vous éveillez, et c’est là que ces phrases ont une réelle signification. Elles vous mènent à l’ouverture de la porte de votre propre connaissance.


J’aimerais revenir sur des décisions que vous prenez.

Quand vous décidez de revenir en arrière sur votre chemin, les raisons vous regardent, mais vous devez être responsables de ces décisions. Il ne sert à rien d’en vouloir à qui que ce soit parce que vous vous êtres trompés dans votre décision. Acceptez votre erreur et ne la faites pas porter aux autres.
Toutes les décisions que vous prenez sont à votre charge sur votre chemin. Ne l’oubliez pas. Vous avez certainement vos raisons au moment de la prise de cette décision, mais vous ne pouvez pas faire porter les conséquences de cette décision aux autres.


Certains disent de belles paroles aux autres, mais ne se les appliquent pas. C’est facile de prêcher une parole quand on se désimplique dans notre quotidien. Le travail sur soi est constant et journalier. Il demande un silence, un regard sur nos actes, nos paroles, nos gestes et une remise en question globale avec sincérité envers nous-mêmes. C’est un réel travail, qui demande discipline et ajustement à chaque instant. Ce travail est magnifique car il nous libère de nos enfermements et nous ouvre au véritable amour.


Parler de vos problèmes est votre plus grande addiction.
Parlez de vos joies et de vos bonheurs et vous irez mieux.

Ne luttez plus avec le passé vous perdez tellement de temps sur votre bien-être.
Apprenez à construire votre avenir.

Vous ne pouvez pas faire la même erreur deux fois, car la deuxième fois, ce n’est pas une erreur c’est un choix.


Une pensée à ceux qui subissent les critiques :
« Ceux qui te critiquent sont ceux qui te voudraient différent(e) car ils voient en toi ce que eux ne seront jamais ! »

La vie ne te donne pas les personnes que tu veux. Elle te donne ceux dont tu as besoin, pour t’aimer, pour t’aider, pour te quitter, pour te blesser et faire de toi la personne que tu es.

Pour ceux qui s’excusent continuellement mais qui ne change jamais :
« Les excuses ne veulent plus rien dire quand la confiance est perdue ».

Si tu cherches encore cette personne qui changera ta vie, regarde-toi dans le miroir.

Remercie la personne qui te critique, car prisonnière de sa jalousie elle ne fait que t’admirer.


La bougie allumée fait partie du lieu où je travaille.
Elle est pour moi un signe de vie et de lumière.
K.G. Dürckheim.

Il n’y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile, il n’y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel.
Dalaï Lama.

La paix est un état intérieur. On ne l’obtiendra jamais en supprimant ou en ajoutant quoi que ce soit de l’extérieur.
Omraam Michaël Aïvanhov.

Ce qui me surprend le plus chez l’homme occidental, c’est qu’il perd la santé pour gagner de l’argent, et il perd ensuite son argent pour récupérer la santé. À force de penser au futur, il ne vit pas au présent ni le futur. Il vit comme s’il ne devait jamais mourir, et il meurt comme s’il n’avait jamais vécu.
Dalaï Lama.


Vous devez être plus que jamais vigilants quant à vos pensées. Restez prudents dans vos paroles. De nombreuses plaintes du cœur viennent trop souvent des pensées négatives des autres. Si vous êtes jaloux, identifiez immédiatement le pourquoi et agissez en transformant ce sentiment en amour et lumière. Ne laissez pas cette impression se manifester trop longtemps en vous. Vous devez savoir que des êtres sont en souffrance à cause de pensées négatives à leur encontre. Agissez sans attendre et glissez-vous dans un espace d’amour et de lumière.

Mes pensées vont aux êtres qui subissent au quotidien des allégations mensongères. Soyez en paix.


Les meilleurs enseignants sont ceux qui vous disent où regarder, mais ne vous disent pas ce qu’il faut voir.


Ce n’est pas dans le monde que vous trouverez la paix. Creusez au plus profond de vous-même et vous traverserez la perle inestimable.
Mâ.

« N’abandonne pas ton âme, ne la prends pas en aversion mais plutôt accompagne-la sur ce qui est en elle ».


Amener son être  à s’éveiller à sa conscience pour y découvrir l’Unicité qui le relie à l’ensemble de la création.

Se laisser porter en toute sérénité par cet état de conscience universelle qui apaise et réconcilie avec son destin.
Le désir de voir la vérité telle qu’elle est, lucidement et sans voile, est au cœur de la quête spirituelle et de sa finalité. Toutes les vérités sont contenues à l’intérieur de l’être. Ce qui empêche de les voir, ce sont les voiles formés par les désirs et les attachements matériels.
Les voiles et les ténèbres ne lui permettent pas de découvrir les trésors qui scintillent en lui-même.
Lorsque que ces voiles et ces ténèbres disparaîtront, il sera averti, et découvrira de nombreuses connaissances en lui-même.


Poème :

Je suis venu jusqu’à toi avec plus d’amour que tu ne pouvais recevoir.
Je t’ai abreuvé de cet amour, ne sachant plus comment l’accueillir.
Je n’étais qu’un messager de l’amour…

Ton image est dans mes yeux, ton nom sur mes lèvres, ton souvenir dans mon cœur…


Je vous laisse découvrir, trois messages du maître spirituel Rûmi :

« Je suis celui qui aime et qui m’aime, nous sommes deux âmes en un seul corps ».

« Le désir de « voir juste », de voir la vérité telle qu’elle est, lucidement et sans voile, est au cœur de la quête spirituelle et de sa finalité. Toutes les vérités sont contenues à l’intérieur de l’homme. Ce qui empêche de les voir, ce sont les voiles formés par les désirs et les attachements matériels ».

« Le corps n’est qu’une monture pour l’âme et ne doit donc pas devenir l’objet de soins exclusifs, sinon l’être humain est réduit à sa part animale et ne réalise pas ce qui fait sont humanité et sa noblesse, à savoir sa perfection spirituelle ».


Si tu veux être digne de confiance, sois honnête.

Si tu veux être honnête, sois vrai.

Si tu veux être vrai, sois toi-même.


L’amour véritable c’est une lucarne vers les profondeurs du Soi et l’infini du ciel.


Sois la lune, sois le soleil, amuse-toi avec toutes les couleurs de l’arc-en-ciel. Ne fais qu’un avec tout ce qui t’entoure.


Un jour, nous avons dit oui à la vie, oui à l’être merveilleux que nous sommes. Un jour, il faudra reconnaître ce grand oui qu’est la Vie. Un jour, il faudra se réveiller. Je dois me réveiller maintenant pour offrir au monde ma grande capacité à aimer. Soyons tous responsables pour un monde meilleur. Soyons solidaires les uns et les autres, restons connectés pour un futur de paix.


Citation d’Amma :

Rire des erreurs d’autrui, ce n’est pas vraiment rire.
C’est en prenant conscience de nos propres erreurs qu’il faut pouvoir
éclater de rire.
Le rire devrait jaillir du tréfonds de nous-même, un rire dans lequel nous
oublions tout, sauf la vérité suprême. C’est cela le vrai rire, le rire de la
béatitude. Mais en sommes-nous capable ?
De nos jours, c’est surtout en songeant aux défauts des autres ou en les
critiquant que l’on rit.
Mais dire du mal d’autrui, c’est médire de soi-même.

Je vous laisse méditer….


A méditer :

Ce n’est pas la personne que tu es qui te retient, mais la personne que tu crois être.

L’espoir est un rêve éveillé.
Aristote.

Le silence met fin à toute confusion et renouvelle nos forces.

Celui qui aime apprendre est bien près du savoir pour autant
qu’il ne copie pas sur les autres.


J’aimerais t’écrire un livre où le son de ma voix pourrait résonner dans le creux de ton cœur, où la vie n’aurait plus le vide de l’existence.


Il existe dans mon pays une source d’amour à laquelle s’abreuvent les initiés de la paix éternelle. Viens boire à cette source et tu verras que ta vie sera mise en valeur aux couleurs de l’Univers.


Dans le calme de la nuit,  je médite sur le passage de la nouvelle terre. Je l’accueille, je l’enduis d’une douceur pour qu’elle puisse éclore et se manifester en nous. J’admire son éclat, sa splendeur, qui éveille chaque âme qui suit son chemin. Sa gratitude m’enveloppe d’une douceur qui éveille en moi des sentiments de liberté.

La nuit m’enveloppe de son doux manteau me montrant la paix des mondes. Je suis en paix dans ses bras et je peux m’y installer. La nuit me berce, me soulage de la journée, je peux me reposer dans ses bras.


A une âme particulière :

Je vois en toi le soleil, les étoiles et la lune qui éclairent ce je ne sais quoi qui fait de toi cet être merveilleux que tu es.

Je vois en toi cet artifice lumineux qui scintille à chaque fois que je te parle.

Je vois en toi cette étincelle qui fait de toi cet être que j’apprécie chaque jour.

Je t’aime chère âme.


Qu’attends-tu des autres ?

Qu’ils te reconnaissent ?
Mais que fais-tu pour TE reconnaître ?
Tu peux attendre encore longtemps avant d’atteindre la libération de la
reconnaissance d’autrui.
Sois et deviens responsable de qui tu es.
Modifie ce qui doit être modifié.
Sois et éveille ton Soi.


Ne vous appropriez pas les citations de grands maîtres en les faisant passez pour vos propres paroles, c’est un manque de respect. Derrière ces citations, un réel chemin a été parcouru ou est entrain de se faire. Ces citations sont la marque d’un passage, d’une élévation et d’une compréhension sur le Tout. A vous de cheminer, et vous aurez vos propres paroles que vous pourrez divulguer.


Voici quelques paroles d’Amma que je trouve intéressantes et d’une réelle justesse. Je vous laisse méditer.

« Il n’est jamais juste de se montrer lâche et de prendre la fuite. Même en prononçant des vœux monastiques, quelqu’un qui manque de courage ne pourra jamais atteindre la libération. »

« Dieu nous a donné deux oreilles et une seule bouche. Nous devrions donc deux fois plus écouter que parler, mais c’est généralement l’inverse ; nous parlons beaucoup sans écouter correctement. Il nous faut développer l’art de l’écoute. »

« Le but de toutes les religions est le même : la purification du cœur humain. Vaincre notre égoïsme, aimer et servir nos frères humains, s’élever au niveau de la conscience universelle, ces objectifs sont communs à toutes les religions. L’essence de la religion est d’encourager l’épanouissement de ces valeurs humaines et d’éveiller chez les gens la conscience de leur divinité innée. »


J’ai appris en te regardant. J’ai appris ce qu’il n’était pas possible d’apprendre sans un lâcher prise permanent. Tu m’as montré le chemin intérieur. Tu m’as montré le crépuscule de la voie de la libération. Je n’en étais pas consciente, mais tu m’as amenée à cette conscience. Tu m’as amenée à cette conscience de l’éveil. Tu m’as montré la vraie confiance, celle du cœurJe l’ai suivie et elle m’a fait vivre le passage de la libération. Sans cette foi, qui est ma nourriture, où serais-je aujourd’hui, quand tant d’êtres se perdent en voulant trouver la paix ?


« Chacun de nous à une bougie, la bougie de l’esprit. Allumez-la avec la flamme de la foi. Ne vous inquiétez pas de savoir comment vous pourrez parcourir une si longue distance avec une si petite lumière. Faites un pas à la fois. Vous découvrirez qu’il y a assez de lumière pour vous éclairer à chaque pas le long du chemin. »
Amma.


Tu as fait naître en moi cet amour inconditionnel. Ma fidélité est sans pareille. Tu m’as donné cette capacité à aimer l’autre sans pardon, sans confession. Tu m’as donné le pouvoir d’aimer.

Parce que tu m’as donné des ailes pour que je m’envole, j’ai gardé en mémoire tes liens pour te rejoindre, et je l’ai fait.

L’amour n’a pas d’ailes. L’amour s’apprend, c’est un lâcher prise permanent face à soi-même.


Une compréhension des mots et des maux du cœur, que l’on écoute en silence. Le choix des mots et celui des maux sont similaires, tous les deux peuvent se guérir. Parce que la Vie se manifeste en chacun de nous, accueillons-la à bras ouverts. Ne vous laissez pas envahir par ce qui se passe dans ce monde. Agissez depuis le centre de votre être. Revenez au centre de votre cœur, là où
réside votre Maître intérieur. Entrez en silence et accueillez l’énergie que votre Maître intérieur vous envoie. Nourrissez-vous et repartez sur votre chemin avec la joie de cette énergie.

Que la paix soit en chacun de nous.


Ma vie, je l’accepte telle qu’elle se présente. Je sais que c’est à moi de la rendre acceptable pour qui Je Suis. J’accepte dès aujourd’hui toutes les contraintes de la vie, car après chaque contrainte se trouve une libération.


Pour donner suite à l’émission de Temps présent du 14 janvier 2016.

L’école, ce lieu si hostile pour l’enfant sensible et différent. Une éducation sur la tolérance serait judicieuse. D’où vient cette violence ? La différence n’est-elle pas acceptable dans notre société ? Ne faudrait-il pas éduquer les enfants sur la tolérance et l’acceptation des différences ? Cette société cherche à tout prix à mettre tous les êtres dans un moule, et ceci dès le plus jeune âge. Combien d’enfants doivent encore s’en aller, avant qu’une prise de conscience ne se fasse ? Un enfant qui vient au monde est pur de tout diktat. Il demande juste à évoluer et à apporter sa contribution dans ce monde. Que font les parents ? Ont-ils encore le temps d’éduquer leurs enfants ? Dans ce monde où l’apparence, la performance et le pouvoir sont si importants ? En tant que parents, nous devons accepter notre enfant dans sa globalité, aller dans son sens, l’accompagner, l’encourager et le porter, si cela est nécessaire. Nous sommes responsables de sa venue et nous sommes responsables de son devenir, avant qu’il ne vole de ses propres ailes. Faisons tout pour que cet enfant puisse devenir un être responsable, qui, à son tour, pourra apporter à d’autres cette responsabilité, et ainsi, notre société, notre monde, sera meilleur et plus juste.


J’accueille le présent pour ne plus souffrir du passé et du futur.
Ma vie est ici et maintenant, et j’en prends pleinement conscience.
J’apprends à découvrir le but de mon âme.
Je fais confiance et j’avance sur mon chemin.
Je sais que je suis guidé et entouré.


A méditer :

Ma vie est guidée par mes choix, et non pas par des hasards. J’essaye d’apporter du changement, au lieu de trouver des excuses. J’essaye de me rendre utile, plutôt que d’être utilisé. Je préfère l’estime de soi, que l’apitoiement sur mon sort.
J’ai choisi d’écouter mon cœur, plutôt que l’opinion des autres.


Hommage à Amma.

Merci de nous porter dans l’immensité de ton cœur. Peu importe ce que pensent les autres, ton travail est remarquable. Tes énergies sont bienfaisantes pour l’humanité, merci. Quand on sait l’importance de cette énergie d’amour et de lumière qui nous traverse il faut la sentir pour savoir de quoi on parle. L’accueillir dans notre corps n’est pas donné à tout le monde, et c’est pour cela que je te rends hommage, Amma, pour cette énergie que nous diffusons chaque jour.


L’aventure, ce n’est pas avec l’autre que nous la vivons, mais avec nous-mêmes…

Arrête de chercher l’autre, il ne te suivra jamais, il a son propre chemin et toi le tien…


Quintessence du son

Le son est ma source d’inspiration vers l’au-delà. Le son est un tourbillon qui jalonne ma vie et qui me donne la ressource nécessaire à mon épanouissement. Par le son, j’expérimente la faculté de percevoir les sons de mon âme. Le son m’emmène vers un je ne sais quoi sur lequel s’accorde le timbre
de ma voix.


Parce que chaque pas compte dans la vie, le premier est le plus important. Ma vie est faite d’imprévu, je l’accepte et j’avance. J’accepte d’être vivant pour le bien de mon âme.


« L’être humain devrait mettre autant d’ardeur à simplifier sa vie qu’il en met à la compliquer. » Hervé Bergson.

« Et puis, il y a ceux que l’on croise, que l’on connait à peine, qui vous disent un mot, une phrase, vous accordent une minute, une demi-heure et changent le cours de votre vie. » Victor Hugo.

Et je finirais par ceci :

Fais-toi ami avec les personnes qui te forcent à t’améliorer…


Accorde-toi du temps pour méditer sur ces quelques phrases :

Ta vie est le résultat de tes choix, si tu n’aimes pas ta vie, il est temps de faire des meilleurs choix.

Tu ne peux pas t’entourer de personnes négatives et espérer vivre une vie positive.

Crois en toi et il viendra un jour où les autres n’auront d’autres choix que de croire en toi. Va dans tes propres ressources et ne copient pas les ressources des autres, de cette manière ils pourront te faire confiance.

Ce que tu aimes est un combat de chaque instant. Arrête de te reposer sur tes lauriers, on t’attend ailleurs.

Ne donne jamais à une personne l’opportunité de te faire perdre ton temps deux fois.

Ta beauté commence au moment où tu décides d’être toi-même.


J’accepte de dépasser mes limites, afin que je puisse vivre ma vie de façon harmonieuse et en paix. La Vie me donne ce dont j’ai besoin. A moi d’ouvrir les yeux au bon moment. Je m’entoure de paix et de lumière chaque jour. Ainsi, je peux suivre mon chemin avec plus de sérénité. J’accueille en moi la lumière éternelle. Je sais la reconnaître. Elle me guide, éclaire mes pas et m’amène à bon port.

Paix et réjouissance doivent nous habiter chaque jour. Tout nous anime, tout nous entoure, amusons-nous à jouer avec tout cela.


Petite anecdote :

Aujourd’hui, trois enfants de mon quartier sont passés me souhaiter la bonne année.
L’un des trois à vu ma véranda et s’est exclamé : « Oh ! on dirait une pièce de prière. »
Magnifique regard de l’enfant au cœur pur, qui reconnaît déjà là où il peut se ressourcer.


Histoire simplifiée sur la naissance de « La Lune ».

Une planète du nom de Théia, qui gravitait autour du Soleil, croise sur sa route la planète Terre.
A quelques centaines de mètres près, avec quelques degrés d’écart, en percutant notre jeune Terre, Théia a arraché une partie de son manteau terrestre. Les débris éjectés ont formé un anneau, avant de donner naissance à la Lune.
Les pierres qui ont été rapportées de la Lune par des astronautes sont un mélange de ces deux planètes. Il y a dans la Terre des morceaux de la Lune, et dans la Lune des morceaux de la Terre. Magie de l’Univers.

Nous ne pouvons qu’être touchés par cet événement, comme par chaque naissance qui a lieu sur notre Terre mère.

La Lune est une amie avant tout, et si nous la consultions toujours comme le faisaient les anciens, elle nous protégerait de bien des problèmes climatiques.

Un moment de respect pour ce bel astre qu’est La Lune. Merci pour elle.


Quand nous empruntons la voie spirituelle, on ne doit jamais se poser la question du temps qu’il faudra pour obtenir des résultats, mais se demander si l’on est toujours sur le chemin de la lumière.


Les enfants possèdent la sagesse du monde, et parfois, ils font semblant d’être d’accord avec les adultes comme on fait avec les fous pour les contenter.
Donato Carrisi.

Dans les yeux d’un enfant qui vient de naître, il y a encore toute la sagesse du monde que les hommes vont malheureusement effacer sans le savoir….

Et je finirais par une phrase de Voltaire :

« Le monde avec lenteur marche vers la sagesse…. »


Avant de porter un jugement sur l’autre, regarde si ce n’est pas toi qui a besoin de te remettre en question…


Si vous êtes dépressif, vous vivez dans le passé,
Si vous êtes anxieux, vous vivez dans le futur,
Si vous êtes en paix, vous vivez au présent.
Lao Tseu.


Savoir ignorer certaines personnes est le chemin vers la paix intérieure. La vie devient plus facile lorsqu’on supprime ceux qui la rendent difficile.

« Si tu veux véritablement connaître le cœur d’une personne, observe comment elle se comporte avec les gens qui ne peuvent rien lui apporter ».
Sagesse hindoue.

« La seule chose qui puisse empêcher un rêve d’aboutir, c’est la peur d’échouer ».

« Laisse aller ce qui n’est plus. Laisse aller ce qui n’est pas encore. Observe profondément ce qui se passe dans le moment présent, mais ne t’y attache pas. C’est la façon la plus merveilleuse de vivre ».
Bouddha.

« Je ne peux rien faire pour toi sauf travailler sur moi-même….
Tu ne peux rien pour moi, sauf travailler sur toi-même ».
Ram Dass.


Le changement :

« Changer, c’est se redécouvrir, repousser ses propres limites, sortir de sa zone de confort, expérimenter la liberté de choisir et prendre le risque de réussir ». Il est important, dans le changement, qu’il corresponde à vos valeurs et à vos aspirations, NON CELLES DES AUTRES. Il faut trente jours pour que s’installe une nouvelle routine. Ne devenez pas votre propre bourreau, soyez bienveillant avec vous-même. Une personne qui a parlé de sa prise de décision a plus de chance d’y arriver que quelqu’un qui l’a gardée pour elle. Parler c’est se mettre en action. Quand on a entrepris un changement, la vie sait nous répondre par des synchronicités parfois extraordinaires.

Regardez toujours devant vous, là se trouve votre chemin…..


« La foi, c’est l’ossature de notre futur ».


La foi ne consiste pas à allumer un cierge dans une église, c’est bien plus profond et bien plus important que cela. La visite d’une église demande de l’humilité et l’humilité amène à la foi. Rentrer dans une église appelle à une foi dans tous les cas. Elle nous amène à nous questionner où nous en sommes avec la foi. On peut voir la foi comme une réponse aux manifestations de son être.

En se raccrochant à une icône, on se déresponsabilise de notre propre foi. Remettre notre foi entre les mains d’une icône amène à se déresponsabiliser.

La foi ne doit pas être occasionnelle, mais doit habiter tout l’être dans chacune de ses paroles, dans chacun de ses actes. Cela demande discipline, regard intérieur et lâcher prise.

Essayons pour quelques instants de faire émaner cette belle lumière, qui est en nous, pour la diffuser autour de nous.


« Si nous voulons vraiment être vivants et faire l’expérience des choses telles qu’elles sont, nous devons être ici et maintenant, présents à chaque instant ».
Ayya Khema (1923 – 1997)


« L’étoile s’élève au-dessus de ma tête, créant un gigantesque cercle dans l’univers, m’apportant réconfort et espoir d’un monde meilleur. Je me raccroche à mon étincelle divine et suis mon chemin sans me retourner sur les blessures. J’avance. On aimerait parfois que les blessures n’aient jamais existé. On peut juste les regarder, les observer et les déposer lorsqu’elles deviennent trop pesantes, mais elles seront toujours là et il faudra apprendre à vivre avec elles. Je rêve d’un monde meilleur où chacun peut se comprendre avec les yeux et la parole enveloppante. Je rêve et le rêve devient réalité. »


Une prise de conscience doit être faite par rapport à la pollution psychique. L’intolérance, la jalousie, le pessimisme, les peurs agissent sur la grille éthérique de la Terre, qui, elle-même, influe sur les quatre éléments, et finalement sur notre planète. Ce que nous projetons en pensée, notre planète se charge de le réaliser. Le chaos émotionnel humain perturbe énormément la Terre. Observez vos pensées…


Le sourire :

« Chaque coup de colère est un coup de vieux ;
chaque sourire est un coup de jeune ».
Proverbe chinois.

« Le sourire sur mon visage ne peut pas dire
que ma vie est parfaite,
Il veut seulement dire que j’apprécie ce que
la vie m’a donné ».

« Tu peux laisser ton sourire changer les gens,
mais ne laisse pas les gens changer ton sourire ».


Une phrase à méditer :

Donner et recevoir, c’est l’essence même du devenir de l’être.


J’aimerais rendre hommage à ma fille Clelia, qui, depuis de nombreuses années, marche à mes côtés, dans le même sens, celui de l’Eveil à la lumière. Je la remercie pour sa constance, sa loyauté et sa fidélité d’âme. Si jeune, elle est déjà un exemple. Elle sait rester à sa place, tout en cheminant et en prenant ce qui est juste pour elle. Cette année, ces qualités ont été les plus marquantes. Je la remercie du plus profond de mon âme.


Osons entrer dans le secret de l’âme et y déposer l’amour, qui saura faire jaillir le meilleur de soi. La peur disparaît quand on sait regarder les yeux des âmes. Nous sommes différents mais nous ne sommes qu’un, unis pour la lumière. La coupole d’argent s’élève au-dessus de nos têtes, créant l’unité autour de nous. Source universelle, qui guide nos pas vers l’Eveil.


Voici quelques citations à méditer :

Si les défauts sont passagers et si les êtres sont naturellement pacifiques, il est aussi absurde de s’emporter contre eux que d’en vouloir au ciel pour la fumée qui l’envahit.
Shantidéva

Celui qui détruit le bonheur d’un seul être détruit son propre bonheur; à plus forte raison celui qui détruit le bonheur des êtres sans nombre qui peuplent tout l’espace.
Shantidéva.

Quel soulagement pour le porteur qui a longtemps marché dans le monde de la souffrance que de poser à terre son lourd et inutile fardeau.
Longchen Rabjam.

La colère, la soif et leurs pareilles, mes ennemies, sans bras ni jambes – sans rien de tel -, ne sont ni intelligentes ni braves : comment m’ont-elles réduit en esclavage ?
Shantidéva.

Et pour finir :

L’homme le plus heureux est celui qui n’a dans l’âme aucune trace de méchanceté.
Platon.


Aujourd’hui, deux mondes existent. Une passerelle relie ces deux mondes. Il y a ceux qui croyaient être mais se sont trompés sur leur parcours, emportés par leur puissante volonté d’être autre chose que ce qu’ils sont. L’illusion de croire que l’on pouvait laisser son ancien manteau dans l’autre monde sans s’en occuper, en espérant qu’il passerait aux oubliettes du temps qui passe.
Le manteau a rappelé ceux qui ont cru à cela. Ils ont dû rebrousser chemin pour régler leur parcours de vie avant d’emprunter à nouveau ce chemin qui mènera à la passerelle.

Pourquoi sommes-nous arrivés là ? Parce que l’être humain a manifesté ses peurs à l’idée de renoncer au trop plein, au superficiel, à l’illusion du paraître, pour aller vers cette simplicité de son être, de sa vie. Alors l’ancien monde est resté, laissant le temps à l’être humain de réfléchir à son existence, à sa condition, et de prendre la décision, en son âme et conscience, de quitter le superflu pour plus de liberté. Il n’a pas compris ce qu’était la liberté.

Et vous ?


A méditer :

« Nous comprenons la joie d’aimer quelqu’un que lorsque nous sommes privés de sa présence ».

« Ceux qui ont connu la souffrance, la maladie ou le tourment peuvent comprendre la douleur d’autrui et en avoir compassion ».


Chaque jour, je fais un pas vers la compréhension de qui Je Suis. Chaque jour, j’apprends toujours plus cette découverte de qui Je Suis. Chaque jour, je vérifie que Je Suis toujours vivant. Chaque jour, je remercie pour qui Je Suis.

Et un jour, je deviens qui Je Suis.


Il y a un moment dans notre évolution où il nous sera donné de rencontrer un maître. Pour ne pas se perdre dans ce monde tel qu’il est aujourd’hui, il faut savoir reconnaître le bon maître si nous devons cheminer en sa présence. Les bons enseignants savent au fond de leur cœur combien la Voie est infinie. Ils connaissent les limites de leur connaissance. On ne peut pas les reconnaître à leur apparence. Seul un véritable maître nous dit des choses que nous n’aimons pas entendre. Sans user de titre et vêtu d’habits modestes, il habite une demeure simple, continuant à approfondir par lui-même sa recherche de la Voie qu’il pratique, faisant de cette dernière son propre enseignement.


Ne cherchez pas le bonheur en quelque endroit que ce soit ou à un autre moment – demain, l’an prochain ou dans une autre vie. C’est à chaque instant, « ici et maintenant », que nous pouvons obtenir le bonheur. Il suffit d’ouvrir grand ses yeux et d’accepter de le voir.

Nul besoin de s’éloigner de l’endroit où l’on vit pour trouver le bonheur.

Aussi longtemps que nous regarderons au-delà de nous-mêmes, nous ne pourrons jamais trouver un bonheur durable. La seule chose que nous ayons à faire est de toujours accepter ce qui nous est donné.


Socrate a dit :

« La chute n’est pas un échec. L’échec, c’est de rester là où on est tombé ». Et ceci prend tout son sens.

Beaucoup d’êtres n’aiment pas les échecs. Est-ce que le mot « échec » est synonyme de frein sur notre chemin ? Ou est-ce que, dans notre enfance,  il ne nous était pas permis de vivre un échec ? Ou encore, comment l’échec était-il vécu par notre famille ?

Voilà des questionnements qui demandent de s’arrêter un instant et de lire les messages les concernant.

Les échecs sont avant tout nécessaires à la progression de l’âme, comment pourrions-nous avancer si les échecs n’étaient pas au rendez-vous ? Les échecs nous montrent nos limites et une manière de nous affranchir dans ce que nous devons faire pour nous positionner dans notre vie.

Se relever d’un échec est très salvateur et gratifiant car il nous permet de faire un bond en avant dans notre compréhension de qui nous sommes et de ce que nous avons à faire sur notre chemin d’âme.

Bannir l’échec est plus une peur de l’inconnu, une peur de nos limites – que nous ne connaissons pas d’ailleurs -, et mène à bannir des peurs inconnues que nous portons et qui ne nous appartiennent pas.

Alors, apprenons à apprécier nos échecs quand ils se présentent et faisons le mieux possible pour nous relever et apprendre de ce passage afin de passer à autre chose.


Une vie commence, un potentiel créateur s’active. Une vie commence, un potentiel de lumière s’active. Maintenant il s’agit de savoir si on en a conscience et si on désire suivre cette voie. Tant de voies possibles sur ce chemin que l’âme parcoure, mais une seule voie est juste.
Ce n’est pas forcément celle qui est la plus facile, mais c’est celle qui résonne à son cœur. La voie juste se nomme « la voie du cœur », notre carte routière, seul cet itinéraire vous amènera là où votre âme a décidé d’être pour son évolution.
Ce n’est pas forcément celle de l’égo, mais au final ce sera plus agréable à suivre car il n’y aura pas de mauvaise surprise, juste des freins, des obstacles pour renforcer l’âme pour passer ses étapes suivantes.
Méfiez-vous de la facilité car la chute peut être difficile et le réveil pénible. Ce chemin n’est pas difficile en soi, mais il requiert une justesse dans son cœur, une loyauté et une honnêteté envers soi-même.
L’égo est là pour vous détourner de votre chemin, ne l’écoutez pas. Prenez-le par la main, et apprenez à cheminer ensemble car vous aurez besoin de lui par moments et ce sera juste à cet instant. Sachez le laisser quand il est temps de le laisser. Dites-lui simplement à plus tard, il vous sera reconnaissant et votre être s’adoucira.


Soyez prudents face à votre fierté. Parfois, on est très content de notre travail, on le manifeste exagérément, surtout face aux autres. Mais ceci n’est qu’une illusion de votre égo. Si votre travail est bien fait, vous le sentirez au fond de votre cœur. Si nous avons besoin d’extérioriser ce que nous faisons de bien à tout va, c’est un besoin de reconnaissance tout au plus et un besoin de nous rassurer que nous avons bien fait notre travail. Ce que le monde d’aujourd’hui nous pousse à faire d’ailleurs. Le travail bien fait se ressent avant tout, et c’est ce qu’on dégagera par la suite dans nos énergies qui sera bénéfique et reconnu.


Soyez vigilants à vos comportements. L’illusion est partout. Elle ne nous facilite pas toujours notre travail sur Terre mais elle est indispensable au devenir de notre être. En étant vigilants à notre comportement, en reconnaissant nos erreurs et en changeant notre comportement face à ces erreurs, nous devenons l’être magnifique que nous sommes en latence. Beaucoup d’êtres essaient de ressembler à autre chose qu’à eux-mêmes. En faisant cela, ils s’éloignent de leur source originelle et se perdent sur leur chemin.


Je vois des êtres dans le déni de leurs valeurs originelles, celles de leur âme. Ils pensent l’être mais ne le sont pas.

Quand vous entendez une parole, elle vous est, avant tout, destinée. Il ne sert à rien de la partager avec d’autres car, en la partageant, votre mental va, inévitablement, la transformer. C’est votre changement intérieur suite à cette parole entendue qui sera bénéfique aux autres. La parole doit être entendue avec votre cœur et gardée précieusement dans votre cœur pour favoriser le changement.

Quand un être parle trop, c’est qu’il refuse d’entendre le silence de son cœur. Et même s’il prétend aimer le silence, c’est une illusion car son mental prend le relais dans le silence de son être. Il pense être dans le silence alors que c’est tout le contraire, son mental se fait passer pour le silence. Le silence s’apprend un peu plus chaque jour jusqu’à ce que cela devienne bénéfique.


Ne confondez pas le silence et la fuite.
« Bouddha mettra 6 ans avant de s’apercevoir que l’illumination se trouvait en lui. Il rencontra différents maîtres pour trouver la vérité mais il ne se passa rien si ce n’est l’échec et la frustration. Il était dans un désespoir immense car il avait rencontré les plus grands enseignants disponibles. Bouddha abandonna tous les enseignants, tous les maîtres et continua de chercher seul. Il travailla avec une extrême dureté. Ni le jeûne, ni les purifications n’ont abouti à l’illumination. Il se rendit compte qu’il avait torturé son corps inutilement. Il n’était pas devenu spirituel mais malade.
Et c’est quand il abandonna tous les préceptes qu’il trouva l’illumination, en se laissant aller et en ne cherchant plus rien. »


Un jour, il faut savoir marcher seul pour trouver la vérité, personne d’autre que vous  pouvez la trouver. Vous pouvez entendre, mais ne copiez pas ce que vous avez entendu. Mettez-le à votre essence et avancez. Faites confiance à votre for intérieur et n’imitez personne d’autre que vous. Lâchez le pouvoir pour trouver votre propre vérité. Abandonnez votre fierté et devenez humble. Ne faites pas semblant de l’être, soyez !

Bouddha n’était pas bouddhiste, il était juste lui-même !